« AB InBev ne veut plus des marques de bière allemandes »

« AB InBev ne veut plus des marques de bière allemandes »
Shutterstock.com

Le géant de la bière AB InBev serait sur le point de vendre ses marques de bière régionales allemandes. En tout état de cause, une éventuelle vente serait en accord avec sa stratégie de diversification.

 

Moins de pils

L'Allemagne est le plus grand marché de la bière en Europe, pourtant AB InBev voudrait préparer un « dexit » et vendre toutes les marques régionales, rapporte De Tijd sur la base d'une communication de Bloomberg. Il s'agit notamment des marques Beck's, Diebels, Franziskaner Weissbier et Hasseröder, qui pourraient représenter un total d’un milliard d'euros.

 

Pour l'instant, nul n’a officiellement confirmé la nouvelle. Le brasseur de Louvain a simplement déclaré à De Tijd « évaluer continuellement les opportunités pour stimuler la croissance ».

 

Depuis l'arrivée de Michel Doukeris à la tête d'AB InBev, la société se concentre plus que jamais sur la diversification et s'éloigne du marché classique des pils. Une stratégie qui se reflète notamment dans l'importance croissante accordée aux bières pauvres en calories, aux hard seltzers et aux cocktails en cannettes.