« Des calamars à base d’anus de porc », dixit une parlementaire néerlandaise | RetailDetail

« Des calamars à base d’anus de porc », dixit une parlementaire néerlandaise

« Des calamars à base d’anus de porc », dixit une parlementaire néerlandaise

« Les calamars, je n’en mange plus qu’au littoral. Ces rondelles de poulpe frit semblent être régulièrement préparées à base d’anus de porc ». Voilà l’affirmation pour le moins choquante émise par Esther de Lange, politicienne néerlandaise et rapporteur de fraude alimentaire au Parlement européen.

La fraude alimentaire, « un problème structurel et croissant »

Ce qui a longtemps été considéré comme un mythe, semble pourtant contenir un fond de vérité, affirme la politicienne néerlandaise : parfois les calamars ne sont pas des rondelles de poulpe, mais des anus de porc. Esther de Lange est convaincue que les divers scandales alimentaires de ces dernières années (la viande de cheval dans des lasagnes de bœuf, des œufs soi-disant bio, … etc.) ne sont pas des incidents isolés.


Une étude du Parlement européen démontre que la fraude alimentaire constitue un problème structurel et croissant en UE. L’huile d’olive serait le produit le plus concerné par ces fraudes, suivie par le poisson et les produits biologiques. Aux top-10 des aliments les plus problématiques figurent également le miel, les épices et le vin.


Crime organisé, souvent impuni

La fraude alimentaire est une activité très lucrative, qui prend souvent la forme de crime organisé. « Cela rend le problème de la fraude alimentaire encore plus préoccupant, outre les risques qu’elle représente pour le consommateur », souligne Esther de Lange dans le journal néerlandais BN De Stem. Pourtant le but  de la politicienne n’est pas de semer la panique : « Un Européen court 260 fois plus de risques de mourir d’une grippe que d’un aliment frauduleux. »

 

Selon de Lange les possibilités de saisir les fraudeurs sont trop limitées : « Bien que la chaîne alimentaire soit internationale, les contrôles se limitent généralement au niveau national. La lutte contre la fraude alimentaire est lacunaire. Les sanctions actuelles ne sont guère dissuasives, car les amendes sont souvent inférieures aux gains que génère la fraude ». Par ailleurs « les investigations sont bien trop timides. Les inspecteurs devraient travailler comme des agents de police. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Duvel Moortgat reprend une brasserie italienne

22/02/2018

Duvel Moortgat a augmenté sa participation minoritaire dans la brasserie italienne Birrificio del Ducato à 70%. La brasserie belge, connue également pour sa bière Vedett, est entré au capital de la brasserie de Soragna (près de Parme) en 2016.

Colruyt retire des produits Nestlé des rayons

21/02/2018

Colruyt a retiré au moins 18 produits de Nestlé de ses rayons. Les deux parties ne sont pas parvenues à un accord sur les prix, par conséquent le retailer suspend temporairement la vente de ces produits dans ses magasins.

Les supermarchés opposés à la proposition européenne en faveur des agriculteurs

20/02/2018

Les supermarchés s’opposent à la proposition de la Commission européenne visant à accorder des prix plus élevés aux agriculteurs lors des négociations. Selon certains distributeurs des Pays-Bas, d’Allemagne et d’Autriche, cela entraînera des hausses de prix pour le consommateur.

La chaîne de restaurants belge Umamido s’en va conquérir les pays voisins

20/02/2018

La chaîne de restaurants belge Umamido, spécialisée dans les plats à base de nouilles, envisage une expansion internationale l’an prochain et l’ouverture de nouveaux établissements en Belgique. Umamido  sert des rāmen, une soupe à base nouilles d’inspiration japonaise.

La Jupiler disparaît des rayons durant quelques mois

20/02/2018

AB InBev lance un coup de pub étonnant : sa marque phare Jupiler disparaîtra des rayons durant quelques mois. Afin de ‘soutenir’ les Diables Rouges lors de la Coupe du Monde (ou pour en tirer profit) la marque s’appellera temporairement ‘Belgium’.

Colruyt participe au service de courses de PostNL

20/02/2018

Aux Pays-Bas le nouveau service Stockon, en collaboration avec PostNL, livrera désormais les courses à domicile toutes les deux semaines. A noter que les marques maison portent le label Boni, la marque propre de la chaîne de supermarchés belge Colruyt.

Back to top