« La gestion de la pêche porte ses fruits »

« La gestion de la pêche porte ses fruits »

La population de poissons dans la Mer du Nord s’étant améliorée, l’an prochain les pêcheurs seront autorisés à capturer davantage de poissons. C’est ce qu’indique l’avis rendu  par le Conseil International pour l’Exploration de la Mer (CIEM).

Davantage de plies et de cabillauds

Les chercheurs affirment que la gestion de la pêche commence à porter ses fruits : depuis le début des évaluations en 1957 il n’y a jamais eu autant de plies dans la Mer de Nord : 900.000 tonnes à l’heure actuelle. Le hareng aussi se porte bien avec 2,2 millions de tonnes. De plus l’an dernier le nombre de jeunes harengs s’est avéré plus élevé que prévu. La population de cabillauds continue de croître progressivement.


C’est pourquoi le CIEM a décidé d’élever légèrement les quotas de pêche pour la plie, le hareng et le cabillaud à partir de l’an prochain. Cette mesure n’est pas valable pour toutes les espèces : pour le turbot et la barbue le CIEM souhaite réduire la pêche, alors que pour la sole l’avis reste inchangé. L’automne prochain l’Europe décidera des quotas de pêche par espèce. Le rapport  du CIEM jouera un rôle important dans les décisions.

 

Tags: