« Le biscuit Olé d’Aldi est identique au biscuit Leo »

« Le biscuit Olé d’Aldi est identique au biscuit Leo »

Le biscuit chocolaté Olé d’Aldi est identiquement le même que le célèbre biscuit Leo. Seul le prix diffère : le premier coûte moins de la moitié du  deuxième. C’est ce qu’a constaté le programme de la VRT ‘Voor hetzelfde geld’. Le producteur Mondelèz a uniquement voulu confirmer que les deux biscuits étaient effectivement fabriqués dans la même usine.

Les langues des ouvriers se délient

Le programme de télévision ‘Voor hetzelfde geld’ (Pour le même prix) s’est rendu aux portes de l’usine Leo à Herentals en demandant au personnel s’il y avait réellement une différence entre le biscuit Leo et Olé. « Ils sont exactement pareils, sauf qu’ils ont un emballage différent », avouait l’un d’eux. Une collègue féminine ajoutait : « C’est la même chose. Ils sortent de la même ligne de production. »


En regardant l’emballage de plus près, on remarquera que les ingrédients pour Olé et Leo sont identiques et sont mentionnés dans le même ordre sur les deux emballages. « C’est à cause du consommateur que de telles pratiques se maintiennent, car nous accordons plus d’importance à l’image du produit qu’à son goût », estime le reporter Thomas Vanderveken.


La recette est un secret d’entreprise

« Effectivement les deux produits sont fabriqués dans la même usine », confirme Annick Verdegem, porte-parole du producteur Modelèz, « et tous deux répondent aux mêmes normes de qualité, mais je ne peux vous dire si la composition est la même. »


Selon la liste d’ingrédients mentionnés sur l’emballage il semblerait que oui. « Mais la quantité de chaque ingrédient est-elle identique ? L’emballage ne le mentionne pas et moi-même je l’ignore. La recette de Leo est un secret d’entreprise de Milka, tout comme la recette d’Olé appartient à Aldi. Nous ne communiquons aucun détail à ce sujet ni pour l’un, ni pour l’autre. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un soufflé aux œufs brouillés

18/08/2017

Delhaize est à cours d’excuses et Dick Boer perd patience. Voilà ce que nous apprenions cette semaine. L’ambiance y est brouillée, mais ailleurs aussi. Voici votre résumé hebdomadaire par RetailDetail Food !

Douzième trimestre consécutif de croissance pour Walmart

17/08/2017

L’américain Walmart, la plus grande chaîne de supermarchés au monde, a dépassé les attentes des analystes et a enregistré une croissance pour le douzième trimestre d’affilée. La forte croissance du segment online y a largement contribué.

FrieslandCampina se sépare de sa division jus de fruits

17/08/2017

Le groupe de produits laitiers FrieslandCampina a cédé sa division de jus de fruits – dont fait partie notamment la marque Appelsientje – à la société d’investissement néerlandaise Standard Investment.

Dick Boer : « Delhaize perdra un peu de sa liberté »

17/08/2017

Un an après la fusion entre Ahold et Delhaize, le CEO Dick Boer revient sur l’année écoulée. « Nous avons accompli énormément de choses », confie-t-il au journal néerlandais FD, mais « Delhaize perdra un peu de sa liberté. »

Carlsberg augmente son CA, malgré la baisse des volumes

16/08/2017

Durant la première moitié de l’année le CA du brasseur danois Carlsberg a progressé de 2% à 31,8 milliards de couronnes (4,3 milliards d’euros). Cette croissance s’explique par l’augmentation des ventes de bières plus chères, comme la Grimbergen.

Les pertes continuent de s’accumuler chez HelloFresh

14/08/2017

Malgré une hausse spectaculaire du chiffre d’affaires durant les six premiers mois de l’année,  les pertes du livreur de box repas HelloFresh continuent d’augmenter.

Back to top