« Le biscuit Olé d’Aldi est identique au biscuit Leo » | RetailDetail

« Le biscuit Olé d’Aldi est identique au biscuit Leo »

« Le biscuit Olé d’Aldi est identique au biscuit Leo »

Le biscuit chocolaté Olé d’Aldi est identiquement le même que le célèbre biscuit Leo. Seul le prix diffère : le premier coûte moins de la moitié du  deuxième. C’est ce qu’a constaté le programme de la VRT ‘Voor hetzelfde geld’. Le producteur Mondelèz a uniquement voulu confirmer que les deux biscuits étaient effectivement fabriqués dans la même usine.

Les langues des ouvriers se délient

Le programme de télévision ‘Voor hetzelfde geld’ (Pour le même prix) s’est rendu aux portes de l’usine Leo à Herentals en demandant au personnel s’il y avait réellement une différence entre le biscuit Leo et Olé. « Ils sont exactement pareils, sauf qu’ils ont un emballage différent », avouait l’un d’eux. Une collègue féminine ajoutait : « C’est la même chose. Ils sortent de la même ligne de production. »


En regardant l’emballage de plus près, on remarquera que les ingrédients pour Olé et Leo sont identiques et sont mentionnés dans le même ordre sur les deux emballages. « C’est à cause du consommateur que de telles pratiques se maintiennent, car nous accordons plus d’importance à l’image du produit qu’à son goût », estime le reporter Thomas Vanderveken.


La recette est un secret d’entreprise

« Effectivement les deux produits sont fabriqués dans la même usine », confirme Annick Verdegem, porte-parole du producteur Modelèz, « et tous deux répondent aux mêmes normes de qualité, mais je ne peux vous dire si la composition est la même. »


Selon la liste d’ingrédients mentionnés sur l’emballage il semblerait que oui. « Mais la quantité de chaque ingrédient est-elle identique ? L’emballage ne le mentionne pas et moi-même je l’ignore. La recette de Leo est un secret d’entreprise de Milka, tout comme la recette d’Olé appartient à Aldi. Nous ne communiquons aucun détail à ce sujet ni pour l’un, ni pour l’autre. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La cherté de l’alimentation pousse le consommateur au-delà de la frontière

20/06/2018

Tandis que l’exportation de produits alimentaires belges est en plein boom, la consommation sur le marché intérieur est en baisse vu l’augmentation des prix. Une tendance inquiétante, estime l’industrie : le gouvernement doit intervenir.

Les fans de bière aventureux mettent les petits brasseurs au défi

20/06/2018

La consommation mondiale de ‘craft beer’ continue son ascension, mais pour les amateurs de bières spéciales artisanales la fidélité à la marque est une notion toute relative. De quoi mettre les producteurs au défi.

Albert Frère goûte aux fricandelles Vanreusel

20/06/2018

Ergon, un fonds d’investissement qui fait partie du holding GBL, a pris une participation dans Beltaste, l’entreprise derrière le fabricant de fricandelles Vanreusel. Ce dernier recherchait un partenaire financier depuis un certain temps déjà.

Colruyt Group dépasse les attentes

19/06/2018

Grâce notamment à une fin d’année tonique, Colruyt Group est parvenu à augmenter sa part de marché durant l’exercice écoulé. Contre toute attente les marges se sont maintenues. Les activités en ligne aussi affichent de bonnes performances.

La marque de lait Joyvalle intégrée à Campina

19/06/2018

Le fabricant de produits laitiers FrieslandCampina veut se concentrer sur une marque de lait forte : Joyvalle sera désormais intégré sous le parapluie de Campina.

Un nouveau plan commercial pour réanimer Makro

18/06/2018

Grâce à une offre professionnelle et de grands emballages, Makro entend inciter plus de clients à acheter davantage. En outre, le service envers la clientèle locale sera amélioré. Mais le temps presse : fin 2019 le redressement devra être visible.