« Le cacao est trop bon marché », selon le baromètre du cacao 2015 | RetailDetail

« Le cacao est trop bon marché », selon le baromètre du cacao 2015

« Le cacao est trop bon marché », selon le baromètre du cacao 2015

Selon le baromètre du cacao, une initiative d’organisations européennes de développement durable, le prix du cacao doit augmenter afin de rentabiliser la production des cultivateurs de cacao, qui souvent vivent dans des conditions de pauvreté extrême.

Quelques entreprises dominent le marché

Les prix bas du cacao s’expliquent par différents facteurs : ainsi de nombreux programmes de durabilité visent une augmentation de la production de cacao, ce qui peut résulter en une surproduction, qui ensuite entraînera une baisse des prix.


Par ailleurs le marché du chocolat est dominé par quelques grandes entreprises. Les sociétés de transformation de cacao Barry Callebaut et Cargill contrôlent à elles deux 70 à 80% du marché de transformation. Seuls six fabricants de chocolat (notamment Mars et Mondelez) détiennent 40% de leur marché. De par cette position dominante ils peuvent déterminer le prix du cacao et augmenter leurs  gains.


Selon le baromètre du cacao, le cultivateur fait un bénéfice de 6,6% sur la vente de son cacao. Dans un stade suivant le producteur y ajoute 35,2% et une fois dans les rayons du magasin le prix du chocolat augmente encore de 44,2%.


Les cultivateurs vivent sous le seuil de pauvreté

De nombreux cultivateurs d’Afrique de l’Ouest vivent sous le seuil de pauvreté. Ainsi un paysan de Côte d’Ivoire, principal pays producteur de cacao, devrait gagner quatre fois plus pour atteindre le seuil de pauvreté.  


Selon l’organisation initiatrice du baromètre du cacao, toutes les grandes entreprises, hormis Mondelez et Nestlé, se seraient engagées à utiliser uniquement du cacao certifié par un label de durabilité d’ici 2020. Actuellement la part de marché du chocolat certifié représente environ 16% de l’ensemble du chocolat vendu dans le monde, contre 2% seulement en 2009.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un éléphant à la caisse

16/02/2018

Comment l’industrie alimentaire espagnole se montre-t-elle sous son meilleur jour, pourquoi la concurrence food atteint-elle des sommets inégalés et à quand la disparition du job de caissière?  Réponse dans le résumé hebdomadaire de RetailDetail Food!

PepsiCo : hausse du chiffre d’affaires, plongeon du bénéfice

15/02/2018

Malgré un 4ème trimestre atone, durant lequel les snacks ont compensé les ventes en déclin de sodas, PepsiCo est néanmoins parvenu a clôturé 2017 avec une légère croissance du chiffre d’affaires. Par contre le bénéfice net a fondu.

Nestlé : croissance décevante en 2017

15/02/2018

Avec une croissance minime de 0,4% en 2017, le géant agroalimentaire suisse Nestlé a déçu les attentes des analystes.

« Trois remodelages en quatre ans ! »

15/02/2018

Si quelqu’un s’y connaît en matière de restyling et de remodelage de supermarchés, c’est bien Frederic Van Landeghem. Nous avons demandé à ce spécialiste en la matière d’éclairer notre lanterne.

« Aldi envisage une réunification Nord et Süd »

15/02/2018

Le discounter allemand Aldi envisage de réunir à nouveau sous le même toit les branches Aldi Nord et Aldi Süd, qui pour l’instant opèrent séparément. C’est ce que révèle un rapport que l’hebdomadaire Manager Magazin a pu consulter.

Les syndicats de Carrefour appellent au boycott des caisses self-scanning

15/02/2018

Les collaborateurs de Carrefour appellent au boycott des caisses self-scanning pour protester contre les licenciements annoncés par le groupe. Dans l’hypermarché de Mons les employés sont passés à l’action et ont saboté les caisses concernées.

Back to top