« Les baisses de prix chez Delhaize ne sont pas une déclaration de guerre »

« Les baisses de prix chez Delhaize ne sont pas une déclaration de guerre »

Delhaize procède à une diminution de  prix durable sur plus de 300 produits de marques nationales dans la catégorie droguerie et parfumerie, à peine une semaine après le lancement officiel de la nouvelle campagne Carrefour « Acheter moins cher, c’est aussi chez Carrefour ». Toutefois il ne faut pas y voir le début d’une nouvelle guerre des prix, estiment les analystes.

Colruyt s’aligne à l’euro cent près

Depuis le 23 février les clients Delhaize bénéficient pour  quelques 300 produits des rayons parfumerie et droguerie de réductions de prix de 7% en moyenne, voire même jusqu’à 25%. A travers cette action la chaîne poursuit sa stratégie marketing afin d’ améliorer son image au niveau des prix. Politique de prix agressive adoptée également par Carrefour avec sa nouvelle campagne visant à  diminuer les écarts de prix par rapport aux autres acteurs du marché.


Avec sa garantie du plus bas prix, Colruyt se voit donc obligé de suivre le mouvement. Ce matin le soft-discounter avait diminué ses prix – tout du moins ceux des dix produits cités en exemple par Delhaize dans son communiqué de presse – avec souvent un petit  euro cent en moins par rapport aux nouveaux prix chez Delhaize.


« Personne ne souhaite un bain de sang »

Bien que certains médias voient dans la démarche de Delhaize une déclaration de guerre, les supermarchés belges ne se laisseront pas tenter par une bataille des prix. « Il s’agit d’une diminution de prix sur 300 produits dans un segment qui compte quelques 3000 UGS. Pour ces 10%, ils ne veulent certainement pas déclencher une guerre des prix, car cela résulterait dans un bain de sang pour les 5.400 supermarchés que compte la Belgique. Ils sont bien assez malins pour éviter cela », explique Jorg Snoeck de RetailDetail. Cette baisse des prix doit plutôt être considérée comme un geste envers le consommateur, qui de plus en plus perd confiance et s’inquiète de son pouvoir d’achat.


La publication de l’étude du ministère de l’Economie, concernant ‘Le niveau des prix dans les supermarchés’, qui a suscité de nombreuses réactions, n’est certainement pas étrangère à cette vague de diminution de prix. En effet après les déclarations ‘pro marques de distributeurs’ émises par le ministre Johan Vande Lanotte, tant Carrefour que Delhaize mettent en avant leur propre label. Carrefour affirme que  « sa marque propre  – plus de 3.500 produits approuvés par le consommateur - est en moyenne 30% moins chère que les marques nationales » , ce à quoi Delhaize réplique que « plus de 5.700 produits Delhaize sont 15 à 30% meilleur marché que les produits de marques nationales comparables. »

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


« Le gastro-nationalisme menace notre industrie alimentaire »

21/06/2017

L’exportation de produits alimentaires belges est en plein essor, mais des mesures protectionnistes larvées constituent une menace. De plus les achats transfrontières et la pression sur les prix pèsent sur le CA national, affirme la Fevia.

Delhaize franchit le cap des 30 Shop & Go ouverts 24/7

21/06/2017

Depuis un certain temps déjà Delhaize mise sur sa formule de proximité Shop & Go avec ses horaires d’ouverture élargis. Certains sont même ouverts 24/7 et leur nombre se multiplie. Aujourd’hui ils sont 32 à ne jamais fermer leurs portes.

AB InBev veut céder deux marques de bière allemandes

21/06/2017

AB InBev cherche un repreneur pour ses marques de bière allemandes Hasseröder et Diebels. Le géant brassicole belge espère que cette cession lui rapportera environ 200 millions d’euros.

Colruyt Group : chiffre d’affaires en hausse de plus de 3%

20/06/2017

Au cours de l’exercice 2016/2017 le chiffre d’affaires de Colruyt Group a progressé de 3,4% à 9,493 milliards d’euros. Le bénéfice a lui aussi augmenté, bien que cette hausse soit attribuable à la cession de Pro à Pro finalisée le 1er février.

La cession de Devos Lemmens & co devrait rapporter 1 milliard d’euros

20/06/2017

La société de capital-investissement CVC a mandaté les banques d’affaires UBS et Messier Maris en vue de rechercher un repreneur pour Continental Foods à Puurs, où sont fabriquées les sauces Devos Lemmens, entre autres.

La Hongrie peut interdire l’étoile rouge de Heineken

20/06/2017

La Commission européenne a laissé entendre qu’elle ne s’opposait pas à l’interdiction que la Hongrie veut instaurer pour certains symboles, notamment l’étoile rouge utilisée dans le logo de Heineken.

Back to top