« Les baisses de prix chez Delhaize ne sont pas une déclaration de guerre »

« Les baisses de prix chez Delhaize ne sont pas une déclaration de guerre »

Delhaize procède à une diminution de  prix durable sur plus de 300 produits de marques nationales dans la catégorie droguerie et parfumerie, à peine une semaine après le lancement officiel de la nouvelle campagne Carrefour « Acheter moins cher, c’est aussi chez Carrefour ». Toutefois il ne faut pas y voir le début d’une nouvelle guerre des prix, estiment les analystes.

Colruyt s’aligne à l’euro cent près

Depuis le 23 février les clients Delhaize bénéficient pour  quelques 300 produits des rayons parfumerie et droguerie de réductions de prix de 7% en moyenne, voire même jusqu’à 25%. A travers cette action la chaîne poursuit sa stratégie marketing afin d’ améliorer son image au niveau des prix. Politique de prix agressive adoptée également par Carrefour avec sa nouvelle campagne visant à  diminuer les écarts de prix par rapport aux autres acteurs du marché.


Avec sa garantie du plus bas prix, Colruyt se voit donc obligé de suivre le mouvement. Ce matin le soft-discounter avait diminué ses prix – tout du moins ceux des dix produits cités en exemple par Delhaize dans son communiqué de presse – avec souvent un petit  euro cent en moins par rapport aux nouveaux prix chez Delhaize.


« Personne ne souhaite un bain de sang »

Bien que certains médias voient dans la démarche de Delhaize une déclaration de guerre, les supermarchés belges ne se laisseront pas tenter par une bataille des prix. « Il s’agit d’une diminution de prix sur 300 produits dans un segment qui compte quelques 3000 UGS. Pour ces 10%, ils ne veulent certainement pas déclencher une guerre des prix, car cela résulterait dans un bain de sang pour les 5.400 supermarchés que compte la Belgique. Ils sont bien assez malins pour éviter cela », explique Jorg Snoeck de RetailDetail. Cette baisse des prix doit plutôt être considérée comme un geste envers le consommateur, qui de plus en plus perd confiance et s’inquiète de son pouvoir d’achat.


La publication de l’étude du ministère de l’Economie, concernant ‘Le niveau des prix dans les supermarchés’, qui a suscité de nombreuses réactions, n’est certainement pas étrangère à cette vague de diminution de prix. En effet après les déclarations ‘pro marques de distributeurs’ émises par le ministre Johan Vande Lanotte, tant Carrefour que Delhaize mettent en avant leur propre label. Carrefour affirme que  « sa marque propre  – plus de 3.500 produits approuvés par le consommateur - est en moyenne 30% moins chère que les marques nationales » , ce à quoi Delhaize réplique que « plus de 5.700 produits Delhaize sont 15 à 30% meilleur marché que les produits de marques nationales comparables. »

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un soufflé aux œufs brouillés

18/08/2017

Delhaize est à cours d’excuses et Dick Boer perd patience. Voilà ce que nous apprenions cette semaine. L’ambiance y est brouillée, mais ailleurs aussi. Voici votre résumé hebdomadaire par RetailDetail Food !

Douzième trimestre consécutif de croissance pour Walmart

17/08/2017

L’américain Walmart, la plus grande chaîne de supermarchés au monde, a dépassé les attentes des analystes et a enregistré une croissance pour le douzième trimestre d’affilée. La forte croissance du segment online y a largement contribué.

FrieslandCampina se sépare de sa division jus de fruits

17/08/2017

Le groupe de produits laitiers FrieslandCampina a cédé sa division de jus de fruits – dont fait partie notamment la marque Appelsientje – à la société d’investissement néerlandaise Standard Investment.

Dick Boer : « Delhaize perdra un peu de sa liberté »

17/08/2017

Un an après la fusion entre Ahold et Delhaize, le CEO Dick Boer revient sur l’année écoulée. « Nous avons accompli énormément de choses », confie-t-il au journal néerlandais FD, mais « Delhaize perdra un peu de sa liberté. »

Carlsberg augmente son CA, malgré la baisse des volumes

16/08/2017

Durant la première moitié de l’année le CA du brasseur danois Carlsberg a progressé de 2% à 31,8 milliards de couronnes (4,3 milliards d’euros). Cette croissance s’explique par l’augmentation des ventes de bières plus chères, comme la Grimbergen.

Les pertes continuent de s’accumuler chez HelloFresh

14/08/2017

Malgré une hausse spectaculaire du chiffre d’affaires durant les six premiers mois de l’année,  les pertes du livreur de box repas HelloFresh continuent d’augmenter.

Back to top