« Les courses quotidiennes jusqu’à 10% meilleur marché »

« Les courses quotidiennes jusqu’à 10% meilleur marché »

A l’avenir les courses quotidiennes coûteront jusqu’ à 10% moins cher en Belgique, prévoient le bureau d’études Nielsen et les analystes de Rabo Securities.

Prix inférieurs à l’étranger

Selon Nielsen et Rabo Securities, différents éléments expliquent cette future baisse des prix. Le facteur principal est la différence de prix avec l’étranger : les prix belges sont supérieurs d’environ 7 à 14% par rapport aux pays voisins. Un écart qui s’est creusé durant la période 2011-2013.


Par ailleurs il y a l’arrivée d’Albert Heijn, qui contraint les concurrents situés aux alentours d’un supermarché AH de diminuer leurs prix d’en moyenne 2%. Les magasins d’Albert Heijn se multipliant dans notre pays, l’impact sur les prix n’en sera que plus important.


On constate également que les consommateurs sont de plus en plus attentifs aux prix : ces dernières années les hard discounters n’ont cessé de gagner du terrain. Colruyt et Delhaize notamment ont dû s’adapter à cette situation en proposant des actions promotionnelles temporaires ou permanentes et tout porte à croire que cela ne changera pas de sitôt.


Les MDD gagnent du terrain au détriment des produits de marque

Autre phénomène qui témoigne de ce souci des prix  : la montée des marques de distributeurs. Elles s’accaparent une part de marché toujours plus grande et constituent donc une menace pour les produits de marque. Selon Nielsen, la différence de prix entre les MDD et les produits de marques a augmenté de 78% en 2009 à 87% en 2013.


L’e-commerce met la pression

Et enfin il faut tenir compte de l’e-commerce, qui malgré un démarrage tardif en Belgique par rapport à d’autres pays, est actuellement en plein essor. Bien que ce phénomène ce manifeste principalement dans le segment non-food, le segment food en ressent également les effets.


Bien entendu Rabo Securities ne s’attend pas à un  big bang : il s’agira plutôt d’une diminution progressive des prix.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: