« Les magasins fermiers doivent communiquer mieux et davantage »

« Les magasins fermiers doivent communiquer mieux et davantage »

Les magasins fermiers obtiennent d’excellents scores pour l’ accueil et le service, mais au niveau de la communication il y a encore du pain sur la planche. C’est ce qu’a conclu Inagro (basé en Flandre-Occidentale), centre d’étude et de conseils pour l’agriculture et horticulture, qui au printemps de cette année a envoyé 3 clients mystères dans 48 magasins vendant des produits fermiers en Flandre Occidentale (25) en Wallonie (11) et dans le département français du Nord Pas-de Calais (12).

Evaluation approfondie

Les 48 magasins fermiers ont été évalués sur 53 critères, regroupés sous 5 thèmes : accessibilité, implantation du magasin dans la ferme, atmosphère et propreté du magasin, accueil et service, gamme de produits.


Les heures d’ouverture assez larges, la facilité d’accès physique des magasins et l’indication du magasin au sein de  la ferme ont été jugés positifs. C’est valable également pour la propreté du magasin et de la ferme et l’amabilité de l’accueil. La gamme des produits est en général décrite comme « plus large que prévue» et l’offre supplémentaire de produits régionaux est très appréciée.

 

Points à améliorer

Bien entendu, certains aspects peuvent être améliorés, selon Inagro. Bien que les heures d’ouvertures soient assez larges, les horaires sont en général peu réguliers, d’où la difficulté à les retenir pour les consommateurs. La signalisation de l’itinéraire à suivre elle non plus n’est pas encore optimale, d’autant plus que la plupart des magasins fermiers se situent  le long de petites routes rurales pas toujours faciles à repérer. Les clients mystères aimeraient également davantage découvrir les activités agricoles au sein de la ferme.

« Du champ à l’assiette du consommateur »

Le conseil d’Inagro est donc clair et net : “Communiquer mieux et davantage”. Les magasins de la ferme doivent  raconter l’histoire et le parcours de leurs produits du champ jusqu’à  l’assiette du consommateur , faire découvrir aux clients l’authenticité de leurs produits. Cette communication peut se faire  de différentes manières :  par mail, via des dépliants, ou tout simplement par une explication enthousiaste sur place, en exposant des photos dans le magasin, en organisant des dégustations et autres activités.


Selon VLAM  (Office flamand d’Agro-Marketing) fin novembre la Flandre comptait 238 points de vente reconnus de produits fermiers.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Tesco déploie la livraison le jour même dans tout le Royaume-Uni

25/07/2017

La chaîne de supermarchés britannique Tesco a étendu son service online et proposera désormais la livraison le jour même dans quasi tout le Royaume-Uni. De quoi concurrencer son rival Amazon Fresh.

Le groupe de supermarchés Mestdagh réduit ses pertes

25/07/2017

En 2016 le groupe de supermarchés Mestdagh a subi une perte de quelques millions d’euros, mais est néanmoins parvenu à réduire sa perte par rapport à l’année précédente, et ce grâce aux excellentes performances des magasins franchisés.

Hema veut contrer le supermarché Hema d’Alibaba

24/07/2017

L’enseigne néerlandaise Hema examine la possibilité d’entreprendre des démarches contre la chaîne de supermarchés du même nom qu’Alibaba exploite en Chine et qui compte déjà treize points de vente.

Du changement à la direction de Savencia Benelux

24/07/2017

Le directeur général Toni Di Renzo quitte Savencia pour fonder sa propre entreprise.  Nicolas Gruener lui succède.

Delhaize poursuit son expansion

24/07/2017

Cette année, la chaîne de supermarchés a déjà ouvert 13 magasins et prévoit d’en ouvrir encore 16 autres au cours de la seconde partie de l’année.  De plus, 120 magasins seront rénovés cette année.

AB InBev acquiert un producteur de boissons énergétiques

24/07/2017

AB InBev a repris Hiball, un producteur de boissons énergétiques.  Hiball est un petit joueur sur le marché des boissons énergétiques biologiques.  D’autre part, l’entreprise possède encore sa propre marque d’eaux pétillantes et de soda.

Back to top