« SABMiller accepte l'offre d'AB InBev, l'entité fusionnée restera belge »

« SABMiller accepte l'offre d'AB InBev, l'entité fusionnée restera belge »

Maintenant que la cinquième offre de rachat d’AB InBev a été acceptée par le conseil d’administration de SABMiller, la Belgique s'apprête à accueillir le siège social de l’une des plus grandes entreprises au monde.

Quatrième augmentation ‘bingo’

L’offre s’élève à 44 livres par action, soit une plus-value d’environ 50% par rapport au cours de l’action SABMiller juste avant l’annonce des projets de rachat. Le brasseur belgo-brésilien AB InBev mettra donc 96 milliards d’euros sur table (en cash et en actions) en vue d’acquérir le numéro deux du marché brassicole, l’anglo-sud-africain SABMiller.


La semaine dernière le conseil d’administration de SABMiller avait rejeté les offres précédentes à hauteur de 38, 40, 42,15 et 43,50 livres, les jugeant nettement insuffisantes. Finalement AB InBev a lancé une offre à 44 livres (59 euros) par action ; proposition que le conseil d’administration de SABMiller s’est engagé à conseiller « unanimement » à tous les actionnaires.


Un géant mondial avec une couverture globale

Le mariage de ces deux géants de la bière donnera naissance à un mastodonte contrôlant environ 30% du marché brassicole. Toutefois le groupe devra se séparer d’un certain nombre de marques dans certaines régions : aux Etats-Unis par exemple les deux groupes réunis détiendraient environ trois quarts du marché brassicole ; une position dominante que l’autorité de la concurrence américaine n’acceptera jamais.


Avec la reprise de SABMiller, Carlos Brito, CEO d’AB InBev (photo), couronne sa stratégie de fusions et de rachats appliquée depuis des années.  Cette acquisition permettra à AB In Bev de s’implanter dans les quelques régions où le groupe n’était pas encore présent (l’Afrique et l’Australie) et de combler les dernières lacunes du puzzle brassicole en Amérique latine.

 

Pour l’instant on ignore encore quel nom portera la nouvelle entité. Selon le communiqué de presse, il semblerait qu’après la reprise AB InBev reste belge : une nouvelle société sera créée regroupant AB InBev et SABMiller et le siège social de la nouvelle entité devrait rester en Belgique.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt lance sa box repas

18/10/2017

Colruyt lance un colis repas pour ménages avec enfants, avec tous les ingrédients nécessaires à la préparation de trois repas. Pas besoin d’abonnement pour commander sa box repas qui sera disponible dès le lendemain.

63 emplois menacés chez Coca-Cola Belgique

18/10/2017

Coca-Cola Belgique a l’intention de supprimer 63 des 2.200 emplois au total. Le fabricant de boissons rafraîchissantes s’entretiendra avec les syndicats, afin d’éviter autant que possible les licenciements secs.

Ferrero et Unilever s’associent pour la fabrication de glaces Kinder

17/10/2017

L’italien Ferrero a conclu un accord de collaboration avec Unilever pour la création de glaces Kinder. Unilever, qui produit notamment la marque Magnum, bénéficie déjà d’une riche expérience sur ce marché.

Nouveau CFO pour Carrefour

17/10/2017

L’enseigne française Carrefour a désigné un nouveau CFO. Pierre-Jean Sivignon quitte l’entreprise pour des raisons personnelles et sera remplacé par Matthieu Malige, qui auparavant occupait la même fonction chez Fnac Darty.

AB InBev : accord social concernant la nouvelle CCT

17/10/2017

Fin des troubles dans les brasseries  d’AB InBev à Louvain, Jupille et Hoegaarden : les syndicats et la direction sont parvenus à un accord concernant une partie de la nouvelle convention collective de travail.

Danone : croissance grâce aux hausses de prix

17/10/2017

Durant le troisième trimestre le chiffre d’affaire de Danone a augmenté de 16,6% à 6,454 milliards d’euros. Cette progression est attribuable avant tout à la reprise de WhiteWave, car sur base comparable la croissance s’est limitée à 4,7%.

Back to top