« Une étude sur l’impact de la fusion Delhaize-Ahold sur le marché belge s’impose »

« Une étude sur l’impact de la fusion Delhaize-Ahold sur le marché belge s’impose »

Le ministre des Consommateur Kris Peeters souhaite que l’Autorité belge de la Concurrence examine de plus près la fusion entre le néerlandais Ahold et le belge Delhaize. Selon lui, ce rapprochement pourrait nuire à la concurrence sur le marché belge.

« Pas d’impact paneuropéen »

« Le rapprochement entre Delhaize et Ahold peut influencer la concurrence spécifiquement sur le marché belge intérieur, mais n’a pas d’impact paneuropéen. C’est pourquoi il est important de faire examiner l’impact de cette fusion, en particulier sur le marché belge, par l’Autorité belge de la Concurrence », écrit Peeters dans une lettre adressée à la Commission européenne, que cite le journal De Tijd.


En ce moment la Commission européenne examine qui devra vérifier les conséquences de la fusion. Il faut savoir qu’Ahold et Delhaize ne sont en concurrence directe quasi nulle part en Europe, si ce n’est en Belgique. En effet, outre les centaines de magasins de Delhaize, Ahold détient également plus de 30 filiales Albert Heijn en Belgique. Selon toute attente, la Commission européenne chargera l’Autorité belge de la Concurrence de se pencher sur ce dossier.

 

Tags: