‘La Ruche qui dit oui’ débarque à Anvers | RetailDetail

‘La Ruche qui dit oui’ débarque à Anvers

‘La Ruche qui dit oui’ débarque à Anvers

‘La Ruche qui dit oui’ vient d’ouvrir sa première Ruche anversoise, où les agriculteurs et artisans locaux pourront faire goûter et vendre leurs produits. Précédemment d’autres Ruches se sont déjà installées à Malines, Meise, Wommelgem et Wezembeek-Oppem.

Une alimentation responsable

La nouvelle Ruche anversoise est située au Bar Paniek au Kattendijkdok. D’autres Ruches sont prévues à Gand, Louvain, Bruges et Deurne. Le plate-forme a pour objectif de promouvoir une alimentation écologique, en organisant des marchés fermiers hebdomadaires à différents endroits. Les clients ont la possibilité d’y goûter et acheter les produits des paysans et artisans locaux. Ils peuvent également passer des commandes via la plate-forme online, pour ensuite venir retirer leurs achats sur place.


La plate-forme ‘La Ruche qui dit oui’ a été créée en France il y a cinq ans et compte aujourd’hui quelque 1000 Ruches, réparties en France, en Belgique, en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni.


Prix équitables

Pour la communication avec les producteurs et le développement du réseau local, l’organisation fait appel aux habitants du quartier : « Avec l’ouverture de la première Ruche anversoise nous voulons montrer à tous ceux qui ont à cœur de soutenir l’agriculture et l’horticulture locales, qu’ils peuvent eux-mêmes ouvrir une Ruche dans leur propre quartier », explique la coordinatrice du réseau Hannes Van den Eeckhout .

 

L’organisation tient également à ce que les paysans obtiennent un prix équitable pour leurs produits. Ainsi les producteurs participant aux Ruches touchent 83,3% du prix de vente. « C’est nettement plus que ce qu’ils ne touchent dans d’autres canaux de vente, où ils doivent souvent se contenter de moins de la moitié ou vendent parfois même à perte », ajoute Van den Eeckhout.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Greenyard en difficultés suite à une contamination à la listéria

16/07/2018

Le producteur de légumes Greenyard est sous pression suite à une contamination à la listéria dans son usine hongroise. L’entreprise affirme prendre toutes les mesures nécessaires, mais le cours boursier est en chute libre.

Un premier magasin OKay avec point de collecte Collect&Go ouvre ses portes à Heusden

16/07/2018

OKay, le supermarché de quartier de Colruyt Group, ouvre sa première filiale avec point de collecte Collect&Go à Heusden. Le nouveau point de vente teste le service de collecte qui, en cas de succès, sera déployé dans d’autres magasins OKay.

Carrefour fait un effort pour les salariés prépensionnés

16/07/2018

Dans le cadre du plan de transformation, Carrefour Belgium prévoit une prime supplémentaire pouvant aller jusqu’à 500 euros pour les travailleurs bénéficiant du RCC qui suivent une formation à un métier en pénurie.

Delhaize met fin à la collaboration avec les partenaires de la Carte Plus

12/07/2018

Les clients de Delhaize ne pourront plus accumuler autant de points avec leur Carte Plus car la collaboration avec les autres retailers permettant aux clients de récolter des points et d’échanger des bons (DI, Planet Parfum, Q8 et Tom&Co) prend fin.

Starbucks souhaite se débarrasser des pailles en plastique

12/07/2018

La chaîne de café américaine Starbucks interdira les pailles en plastique dès 2020. Un petit pas pour les fans de café, mais un grand pas pour l’environnement puisque le géant du café utilise près d’un milliard de pailles par an dans le monde entier.

AB InBev en tandem avec l’entreprise turque Efes sur le marché russe

12/07/2018

Afin de contrer le succès décroissant sur le marché russe, AB InBev a regroupé ses activités au pays de Vladimir Poutine avec celles de l’entreprise turque Anadolu Efes dans une joint-venture.