‘La Ruche qui dit oui’ débarque à Anvers

‘La Ruche qui dit oui’ débarque à Anvers

‘La Ruche qui dit oui’ vient d’ouvrir sa première Ruche anversoise, où les agriculteurs et artisans locaux pourront faire goûter et vendre leurs produits. Précédemment d’autres Ruches se sont déjà installées à Malines, Meise, Wommelgem et Wezembeek-Oppem.

Une alimentation responsable

La nouvelle Ruche anversoise est située au Bar Paniek au Kattendijkdok. D’autres Ruches sont prévues à Gand, Louvain, Bruges et Deurne. Le plate-forme a pour objectif de promouvoir une alimentation écologique, en organisant des marchés fermiers hebdomadaires à différents endroits. Les clients ont la possibilité d’y goûter et acheter les produits des paysans et artisans locaux. Ils peuvent également passer des commandes via la plate-forme online, pour ensuite venir retirer leurs achats sur place.


La plate-forme ‘La Ruche qui dit oui’ a été créée en France il y a cinq ans et compte aujourd’hui quelque 1000 Ruches, réparties en France, en Belgique, en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni.


Prix équitables

Pour la communication avec les producteurs et le développement du réseau local, l’organisation fait appel aux habitants du quartier : « Avec l’ouverture de la première Ruche anversoise nous voulons montrer à tous ceux qui ont à cœur de soutenir l’agriculture et l’horticulture locales, qu’ils peuvent eux-mêmes ouvrir une Ruche dans leur propre quartier », explique la coordinatrice du réseau Hannes Van den Eeckhout .

 

L’organisation tient également à ce que les paysans obtiennent un prix équitable pour leurs produits. Ainsi les producteurs participant aux Ruches touchent 83,3% du prix de vente. « C’est nettement plus que ce qu’ils ne touchent dans d’autres canaux de vente, où ils doivent souvent se contenter de moins de la moitié ou vendent parfois même à perte », ajoute Van den Eeckhout.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour Express mise sur le ‘blurring’

21/09/2017

La formule de proximité explore les possibilités de la vente à emporter et de la consommation sur place. La nouvelle génération de magasins ajoute des services et la restauration à son offre. La frontière entre retail et horeca se brouille.

Le nouveau PDG de Carrefour envisage l’ouverture dominicale des hypers

21/09/2017

Selon l’un des syndicats français du groupe Carrefour, le nouveau PDG Alexandre Bompard aurait l’intention d’ouvrir les hypermarchés le dimanche, mais également d’en fermer certains.

Le Belge Olivier Van den Bossche nommé à un poste clé chez Metro

21/09/2017

Le Belge Olivier Van den Bossche rejoint l’allemand Metro et y occupera un poste clé. En tant qu‘operating partner chez Metro Cash & Carry il sera responsable de certains pays où l’enseigne est active.

Colruyt lance une plateforme numérique pour aider les clients dans leurs choix alimentaires

20/09/2017

Colruyt Group lance une nouvelle plate-forme numérique ‘Rerchercheproduit’. Celle-ci fournit toutes sortes d'informations sur les produits alimentaires des marques maison du groupe et permet ainsi aux clients de faire des choix alimentaires réfléchis.

Forte croissance pour le torréfacteur Miko

20/09/2017

Durant le 1er semestre de 2017 le fabricant de café et d’emballages plastiques Miko a progressé de plus de 12%. Ainsi le groupe de Turnhout est sur la bonne voie en vue d’atteindre pour la première fois un CA annuel de plus de 200 millions d’euros.

Spadel investit 12,8 millions d’euros à Spa Monopole

20/09/2017

Le groupe Spadel va investir 12,8 millions d’euros sur son site d’embouteillage Spa Monopole. L’usine sera dotée d’une nouvelle ligne de production afin de faire face à la croissance des eaux aromatisées. L’extension sera achevée en février 2018.

Back to top