‘La Ruche qui dit oui’ débarque à Anvers

‘La Ruche qui dit oui’ débarque à Anvers

‘La Ruche qui dit oui’ vient d’ouvrir sa première Ruche anversoise, où les agriculteurs et artisans locaux pourront faire goûter et vendre leurs produits. Précédemment d’autres Ruches se sont déjà installées à Malines, Meise, Wommelgem et Wezembeek-Oppem.

Une alimentation responsable

La nouvelle Ruche anversoise est située au Bar Paniek au Kattendijkdok. D’autres Ruches sont prévues à Gand, Louvain, Bruges et Deurne. Le plate-forme a pour objectif de promouvoir une alimentation écologique, en organisant des marchés fermiers hebdomadaires à différents endroits. Les clients ont la possibilité d’y goûter et acheter les produits des paysans et artisans locaux. Ils peuvent également passer des commandes via la plate-forme online, pour ensuite venir retirer leurs achats sur place.


La plate-forme ‘La Ruche qui dit oui’ a été créée en France il y a cinq ans et compte aujourd’hui quelque 1000 Ruches, réparties en France, en Belgique, en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni.


Prix équitables

Pour la communication avec les producteurs et le développement du réseau local, l’organisation fait appel aux habitants du quartier : « Avec l’ouverture de la première Ruche anversoise nous voulons montrer à tous ceux qui ont à cœur de soutenir l’agriculture et l’horticulture locales, qu’ils peuvent eux-mêmes ouvrir une Ruche dans leur propre quartier », explique la coordinatrice du réseau Hannes Van den Eeckhout .

 

L’organisation tient également à ce que les paysans obtiennent un prix équitable pour leurs produits. Ainsi les producteurs participant aux Ruches touchent 83,3% du prix de vente. « C’est nettement plus que ce qu’ils ne touchent dans d’autres canaux de vente, où ils doivent souvent se contenter de moins de la moitié ou vendent parfois même à perte », ajoute Van den Eeckhout.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

L’enseigne britannique Iceland bannit le plastique

17/01/2018

L’enseigne de surgelés britannique Iceland est la première chaîne à supprimer tous les emballages plastiques de ses produits sous marques propres. D’ici 2023 tous seront emballés dans des matières plus durables, comme le carton ou le papier.

AB InBev cède deux marques de bière allemandes

17/01/2018

Le groupe brassicole AB InBev cède deux marques de bière allemandes – Diebels et Hasseröder –, ainsi que leurs brasseries au fonds d’investissement CKCF. Ce dernier souhaite investir dans le deux bières afin de leur donner un nouveau souffle.

Back to top