115,8 millions d’euros d’amendes dans une nouvelle affaire de cartel

115,8 millions d’euros d’amendes dans une nouvelle affaire de cartel

La Commission européenne a infligé une amende de 115,8 millions d’euros à 8 fabricants et 2 distributeurs d’emballages alimentaires pour entente sur les prix. L’un des cartels était actif en Belgique.

Cinq cartels distincts

Les dix entreprises sanctionnées étaient impliquées dans au moins un des cinq cartels distincts constatés. Ces entreprises se sont entendues sur les prix des barquettes en mousse de polystyrène et des barquettes rigides en polypropylène et se sont réparti la clientèle dans le commerce de détail. Les barquettes étaient utilisées pour l’emballage de denrées alimentaires, tels que le fromage, la viande, le poisson ou la pâtisserie. L’un des cartels a également été actif en Belgique entre 2002 et 2007.


« Des millions de consommateurs qui achètent des produits alimentaires pour eux-mêmes ou pour leur famille ont potentiellement subi les effets de ces cartels », affirme la commissaire pour la politique de concurrence Margrethe Vestager. Les amendes sont sévères : les entreprises italiennes Sirap-Gema et Coopbox se sont vu infliger une amende de plus de 33 millions d’euros.


Silver Plastics est l’entreprise la plus lourdement sanctionnée parmi les entreprises impliquées dans le cartel qui a également touché la Belgique : l’entreprise allemande a écopé d’une amende de 21.210.000 euros. Le britannique Linpac, qui a dénoncé les ententes, échappe à une amende de 145 millions d’euros. Les deux distributeurs sanctionnés sont portugais et britannique.


Récemment il a été question d’autres affaires de cartel. En début de semaine l’Autorité de la concurrence belge a infligé une amende record de 174 millions d’euros à quelques grandes chaînes de supermarchés belges et une série de fabricants de produits de droguerie pour entente sur les prix et ce même jour on apprenait qu’en Allemagne  Aldi et Metro, entre autres, avaient écopé d’une amende de 151,6 millions d’euros pour entente sur les prix concernant des produits alimentaires. La France elle aussi a eu son scandale :  mi-décembre L’Oréal et Unilever, entre autres, ont été sanctionnés d’une amende de 951,2 millions d’euros pour entente sur les prix.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rémy Cointreau : forte croissance grâce à la demande accrue de cognac de luxe en Asie

23/11/2017

Au premier semestre de son exercice décalé, le groupe français de spiritueux Rémy Cointreau a enregistré d’excellents résultats. Son cognac de luxe s’est particulièrement bien vendu, surtout en Chine, au Japon et à Singapour.

Hausse des ventes en ligne dans le secteur FMCG

22/11/2017

Les courses online sont en hausse de 30%, alors que le marché dans son ensemble n’a progressé que de 1,3%. Actuellement l’e-commerce représente 4,6% dans le segment FMCG. D’ici 2025 ce pourcentage devrait atteindre 10%, soit 145 milliards d’euros.

Nestlé envisage la reprise de Hain Celestial

22/11/2017

Nestlé serait intéressé par la reprise de Hain Celestial, une entreprise alimentaire américaine spécialisée dans la production d’aliments naturels et végétariens. La valeur de l’entreprise est estimée à 3,5 milliards d’euros.

L’Ecosse réalise une première : un prix plancher pour l’alcool

21/11/2017

L’Ecosse réalise une première mondiale : enfin la région a obtenu la permission d’installer un prix plancher pour l’alcool. La loi avait déjà été passé en 2012, mais a été bloqué depuis par des distillateurs de whisky. 

Carrefour accepte les sacs et les boîtes réutilisables aux comptoirs

20/11/2017

Après un projet pilote réussi à l’Hypermarché Carrefour de Bierges, tous les Hypermarchés Carrefour et les Carrefour Market en gestion propre acceptent désormais les sacs à vrac et boîtes réutilisables des clients aux comptoirs en service.

Greenpeace parodie la publicité de Noël de Coca-Cola

20/11/2017

Pour pas mal de gens la pub de Noël de Coca-Cola à la télé signifie le vrai début de la période de Noël. Cette année, Greenpeace en a fait une parodie, dans laquelle l’organisation attire l’attention sur la pollution causée par le fabricant de sodas.

Back to top