115,8 millions d’euros d’amendes dans une nouvelle affaire de cartel

115,8 millions d’euros d’amendes dans une nouvelle affaire de cartel

La Commission européenne a infligé une amende de 115,8 millions d’euros à 8 fabricants et 2 distributeurs d’emballages alimentaires pour entente sur les prix. L’un des cartels était actif en Belgique.

Cinq cartels distincts

Les dix entreprises sanctionnées étaient impliquées dans au moins un des cinq cartels distincts constatés. Ces entreprises se sont entendues sur les prix des barquettes en mousse de polystyrène et des barquettes rigides en polypropylène et se sont réparti la clientèle dans le commerce de détail. Les barquettes étaient utilisées pour l’emballage de denrées alimentaires, tels que le fromage, la viande, le poisson ou la pâtisserie. L’un des cartels a également été actif en Belgique entre 2002 et 2007.


« Des millions de consommateurs qui achètent des produits alimentaires pour eux-mêmes ou pour leur famille ont potentiellement subi les effets de ces cartels », affirme la commissaire pour la politique de concurrence Margrethe Vestager. Les amendes sont sévères : les entreprises italiennes Sirap-Gema et Coopbox se sont vu infliger une amende de plus de 33 millions d’euros.


Silver Plastics est l’entreprise la plus lourdement sanctionnée parmi les entreprises impliquées dans le cartel qui a également touché la Belgique : l’entreprise allemande a écopé d’une amende de 21.210.000 euros. Le britannique Linpac, qui a dénoncé les ententes, échappe à une amende de 145 millions d’euros. Les deux distributeurs sanctionnés sont portugais et britannique.


Récemment il a été question d’autres affaires de cartel. En début de semaine l’Autorité de la concurrence belge a infligé une amende record de 174 millions d’euros à quelques grandes chaînes de supermarchés belges et une série de fabricants de produits de droguerie pour entente sur les prix et ce même jour on apprenait qu’en Allemagne  Aldi et Metro, entre autres, avaient écopé d’une amende de 151,6 millions d’euros pour entente sur les prix concernant des produits alimentaires. La France elle aussi a eu son scandale :  mi-décembre L’Oréal et Unilever, entre autres, ont été sanctionnés d’une amende de 951,2 millions d’euros pour entente sur les prix.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt et PepsiCo enterrent la hache de guerre : Pepsi à nouveau  disponible

19/01/2018

L’assortiment habituel de Pepsi et Lay’s sera à nouveau disponible chez Colruyt. Depuis novembre la chaîne avait retiré 29 produits du fabricant PepsiCo, qui refusait de lui accorder des réductions de prix. A présent le discounter met fin à ce boycott.

Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

L’enseigne britannique Iceland bannit le plastique

17/01/2018

L’enseigne de surgelés britannique Iceland est la première chaîne à supprimer tous les emballages plastiques de ses produits sous marques propres. D’ici 2023 tous seront emballés dans des matières plus durables, comme le carton ou le papier.

Back to top