115,8 millions d’euros d’amendes dans une nouvelle affaire de cartel

115,8 millions d’euros d’amendes dans une nouvelle affaire de cartel

La Commission européenne a infligé une amende de 115,8 millions d’euros à 8 fabricants et 2 distributeurs d’emballages alimentaires pour entente sur les prix. L’un des cartels était actif en Belgique.

Cinq cartels distincts

Les dix entreprises sanctionnées étaient impliquées dans au moins un des cinq cartels distincts constatés. Ces entreprises se sont entendues sur les prix des barquettes en mousse de polystyrène et des barquettes rigides en polypropylène et se sont réparti la clientèle dans le commerce de détail. Les barquettes étaient utilisées pour l’emballage de denrées alimentaires, tels que le fromage, la viande, le poisson ou la pâtisserie. L’un des cartels a également été actif en Belgique entre 2002 et 2007.


« Des millions de consommateurs qui achètent des produits alimentaires pour eux-mêmes ou pour leur famille ont potentiellement subi les effets de ces cartels », affirme la commissaire pour la politique de concurrence Margrethe Vestager. Les amendes sont sévères : les entreprises italiennes Sirap-Gema et Coopbox se sont vu infliger une amende de plus de 33 millions d’euros.


Silver Plastics est l’entreprise la plus lourdement sanctionnée parmi les entreprises impliquées dans le cartel qui a également touché la Belgique : l’entreprise allemande a écopé d’une amende de 21.210.000 euros. Le britannique Linpac, qui a dénoncé les ententes, échappe à une amende de 145 millions d’euros. Les deux distributeurs sanctionnés sont portugais et britannique.


Récemment il a été question d’autres affaires de cartel. En début de semaine l’Autorité de la concurrence belge a infligé une amende record de 174 millions d’euros à quelques grandes chaînes de supermarchés belges et une série de fabricants de produits de droguerie pour entente sur les prix et ce même jour on apprenait qu’en Allemagne  Aldi et Metro, entre autres, avaient écopé d’une amende de 151,6 millions d’euros pour entente sur les prix concernant des produits alimentaires. La France elle aussi a eu son scandale :  mi-décembre L’Oréal et Unilever, entre autres, ont été sanctionnés d’une amende de 951,2 millions d’euros pour entente sur les prix.

 

Tags: