2 bars à pitas sur 3 manquent d’hygiène

2 bars à pitas sur 3 manquent d’hygiène

Près de 2 bars à pitas contrôlés sur 3 en Belgique ne respectent pas les normes d’hygiène requises. Même s'il s'agit d’une amélioration par rapport à l’année dernière, où près de trois quarts des établissements étaient en infraction, le pourcentage reste néanmoins tristement élevé.

63% des bars à pitas en infraction

Ces chiffres ont été publiés dans un rapport provisoire de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA). Parmi les 178 bars à pitas contrôlés durant le premier semestre de cette année, pas moins de 63% ne respectaient pas les règles d’hygiène relatives aux denrées alimentaires.


A noter que les mêmes infractions persistent  : « Dans de nombreux bars à pitas les aliments sont dégelés dans de mauvaises circonstances. Souvent les aliments ne sont pas conservés à la bonne température  et la chaîne du froid n’est pas respectée », lit-on dans le rapport d’AFSCA. Autre problème récurrent :  les surfaces en contact avec les aliments ne sont pas suffisamment nettoyées. En 2011 déjà un avis négatif sur trois émis par les inspecteurs concernait ces mêmes problématiques.


L’année dernière l’AFSCA  a contrôlé 283 bars à pitas. Durant le premier semestre de cette année 187 établissements ont déjà été mis sur la sellette. Statistiquement il est donc fort probable que sur l’ensemble de l’année 2012 les bars à pitas seront plus nombreux qu’en 2011 à recevoir la visite d’un inspecteur.


Cancrelat dans un McDonald’s à Bruxelles

Malgré de strictes contrôles, tout  incident n’est pas exclu, comme a pu le constater récemment le McDonald’s, situé dans le quartier de la Bourse à Bruxelles. Parmi les 1000 clients qu’accueille chaque jour le restaurant fastfood, un visiteur pour le moins incongru  … un cancrelat. Un client ayant aperçu la petite bête s’est empressé de la filmer avec son smartphone et a diffusé le film sur YouTube.


« Chez nous l’hygiène et la sécurité alimentaire sont contrôlées rigoureusement », souligne Kristel Muls, porte-parole de McDonald’s Belgique. « La filiale en question est nettoyée tous les jours, les appareils sont déplacés et tout est désinfecté. Préventivement deux fois par mois une firme spécialisée passe nous voir pour lutter contre les animaux nuisibles. »


Alors comment l’hôte indésirable a-t-il pu s’introduire ? « Durant cette période de l’année souvent les gens entrent avec des chaussures sales. Nous n’excluons pas que le cancrelat soit entré de cette façon », présume Kristel Muls.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rémy Cointreau : forte croissance grâce à la demande accrue de cognac de luxe en Asie

23/11/2017

Au premier semestre de son exercice décalé, le groupe français de spiritueux Rémy Cointreau a enregistré d’excellents résultats. Son cognac de luxe s’est particulièrement bien vendu, surtout en Chine, au Japon et à Singapour.

Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize investit dans la start-up YouMeal

23/11/2017

YouMeal, une start-up qui aide les exploitations de restaurants à informer leurs clients de la composition de leurs plats, a levé 800.000 euros. L’un des investisseurs est Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize et actuellement président du COIB.

Hausse des ventes en ligne dans le secteur FMCG

22/11/2017

Les courses online sont en hausse de 30%, alors que le marché dans son ensemble n’a progressé que de 1,3%. Actuellement l’e-commerce représente 4,6% dans le segment FMCG. D’ici 2025 ce pourcentage devrait atteindre 10%, soit 145 milliards d’euros.

Nestlé envisage la reprise de Hain Celestial

22/11/2017

Nestlé serait intéressé par la reprise de Hain Celestial, une entreprise alimentaire américaine spécialisée dans la production d’aliments naturels et végétariens. La valeur de l’entreprise est estimée à 3,5 milliards d’euros.

L’Ecosse réalise une première : un prix plancher pour l’alcool

21/11/2017

L’Ecosse réalise une première mondiale : enfin la région a obtenu la permission d’installer un prix plancher pour l’alcool. La loi avait déjà été passé en 2012, mais a été bloqué depuis par des distillateurs de whisky. 

Carrefour accepte les sacs et les boîtes réutilisables aux comptoirs

20/11/2017

Après un projet pilote réussi à l’Hypermarché Carrefour de Bierges, tous les Hypermarchés Carrefour et les Carrefour Market en gestion propre acceptent désormais les sacs à vrac et boîtes réutilisables des clients aux comptoirs en service.

Back to top