99% des filets de poulet belges également infectés par la bactérie ESBL ?

99% des filets de poulet belges également infectés par la bactérie ESBL ?

Selon le Nederlandse Consumentenbond (l’organisation néerlandaise de défense du consommateur) 99% des filets de poulet seraient infectés par la dangereuse bactérie ESBL, suite  à l’utilisation excessive d’antibiotiques. En Belgique on ne peut guère espérer mieux, affirme le professeur Jeroen Dewulf de l’université de Gand « Notre pays s’est forgé une solide réputation en matière d’utilisation d’antibiotiques pour les animaux ».

La bactérie ESBL  - ou plus précisément la bactérie productrice de l’enzyme ESBL – est dangereuse, car on ne se rend pas toujours compte de la contamination. En cas de maladie, la bactérie  n’est souvent détectée qu’au moment où l’on s’aperçoit que les symptômes ne disparaissent pas malgré l’utilisation d’antibiotiques. L’enzyme rend les bactéries très résistantes à quasi tous les antibiotiques : non seulement les doses préventives (utilisées systématiquement dans l’élevage intensif), mais également les traitements prescrits par les médecins pour leurs patients.


Les poulets bio contiennent moins de bactéries

La conclusion de l’union des consommateurs est donc logique, aussi paradoxale soit-elle : les volailles les moins traitées par antibiotiques, contiennent le moins de bactéries. Dans les élevages intensifs  les poules sont entassées dans un si petit espace que les germes pathogènes se propagent à une vitesse incroyable. C’est pourquoi les poules reçoivent préventivement des antibiotiques dans leur alimentation, mais après quelques générations les germes sont de plus en plus résistants », explique le professeur au journal Het Nieuwsblad. Les poulets bio, qui ne sont pas traités préventivement par antibiotiques, paradoxalement sont moins contaminés que leurs congénères non-bio.


"Un processus de longue haleine"

L’organisation néerlandaise des consommateurs  considère « les bactéries ESBL comme l’une des plus grandes menaces pour notre sécurité alimentaire » et estime insuffisant l’objectif des autorités de réduire de moitié l’utilisation d’antibiotiques dans l’élevage.


Selon le PPE (Productschap Pluimvee en Eieren), groupement interprofessionnel de volailles, aux Pays-Bas l’utilisation d’antibiotiques dans le secteur a déjà été réduite de 28% l’année dernière par rapport à 2009. « Nous sommes conscients du problème de la bactérie ESBL, mais nous ne pouvons solutionner ce problème du jour au lendemain. Durant les années à venir nous réduirons davantage encore l’utilisation d’antibiotiques », réagit le PPE. Pour la Belgique jusqu’à présent nous ne disposons malheureusement pas encore de chiffres.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Colruyt et PepsiCo enterrent la hache de guerre : Pepsi à nouveau  disponible

19/01/2018

L’assortiment habituel de Pepsi et Lay’s sera à nouveau disponible chez Colruyt. Depuis novembre la chaîne avait retiré 29 produits du fabricant PepsiCo, qui refusait de lui accorder des réductions de prix. A présent le discounter met fin à ce boycott.

Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

Back to top