AB InBev enregistre une baisse des bénéfices

Shutterstock.com

À cause de la crise du coronavirus, AB InBev a vendu nettement moins de bières en 2020. Les bénéfices ont également considérablement diminué. Néanmoins, les ventes du brasseur sont reparties à la hausse au second semestre.

 

Meilleur dernier trimestre

L’année dernière, les ventes de bière du brasseur de Stella Artois et Jupiler, entre autres, ont perdu 5,7%. Par conséquent, le chiffre d’affaires total a reculé de 3,7%, descendant à 46,9 milliards de dollars (38,4 milliards d’euros). L'EBITDA s'est élevé à 17,3 milliards de dollars (14,2 milliards d'euros), soit une baisse de 13% par rapport à l'année précédente.

 

Il y a tout de même des signes encourageants. Dès le troisième trimestre, AB InBev avait annoncé de meilleurs résultats que prévu, et cette tendance à la hausse s’est maintenue. Au dernier trimestre, les ventes de bière ont continué à progresser (+1,6 %) et les recettes ont augmenté de 4,5 %. Les efforts déployés par le brasseur pour encourager les ventes de bière en ligne ont porté leurs fruits,  rapporte De Tijd. En Chine, AB InBev détiendrait la plus grande part de marché en ligne.

 

Dettes

En raison de la perte de bénéfices, le ratio d'endettement du brasseur a à nouveau augmenté, atteignant 4,8 fois le bénéfice brut d'exploitation. Ces dernières années, AB InBev avait pourtant tout mis en œuvre pour réduire sa montagne de dettes. Mais la crise du coronavirus lui a mis des bâtons dans les roues. En chiffres absolus, les dettes sont descendues à 82,7 milliard de dollars (67,7 milliard d’euros)

 

Compte tenu des évolutions des derniers mois, AB InBev prévoit une amélioration « significative » des volumes et des recettes en 2021. Parallèlement, les matières premières coûteuses et les taux de change défavorables pèsent encore sur la marge bénéficiaire.