AB InBev entame la construction d’une 4ème salle de brassage de Stella Artois

AB InBev entame la construction d’une 4ème salle de brassage de Stella Artois

Ce lundi le premier ministre Charles Michel et le patron d’AB InBev Carlos Brito ont donné le premier coup de pioche symbolique pour la construction d’une nouvelle salle de brassage à Louvain. Un investissement de 55 millions d’euros nécessaire pour répondre à la demande étrangère.

12 millions d’hectolitres de Stella par an

La nouvelle salle de brassage, la quatrième à Louvain, doit permettre d’augmenter la capacité de production de la brasserie de 30%  d’ici 2017 pour atteindre les 12 millions d’hectolitres par an ; et ce afin de répondre à la demande croissante venant de l‘étranger pour la Stella Artois. Rappelons que la moitié de la bière produite par AB InBev en Belgique est destinée à l’exportation.


Au cours de ces six derniers mois AB InBev a annoncé trois nouveaux investissements en Belgique pour un montant total de près de 110 millions d’euros. Outre les 55 millions d’euros à Louvain, le brasseur consacrera 5,7 millions d’euros en  vue d’augmenter la capacité de production à Hoegaarden et 49,8 millions d’euros sur le site de Jupille afin de renforcer l’unité d’embouteillage. Jupiler demeure la marque de bière préférée des Belges.


Ancrage belge

« Trois bières d’origine belge – Stella Artois, Leffe et Hoegaarden – font partie des principales marques que nous distribuons à l’international », explique Carlos Brito, CEO d’AB InBev.  « Les récents gros investissements sont nécessaires pour répondre à la demande croissante venant de l’étranger pour nos bières populaires. En même temps ils témoignent de notre engagement envers la Belgique et le pouvoir d’attraction de la culture belge de la bière à l’échelle mondiale. »


Le CEO a également évoqué l’importance de son groupe pour l’économie belge. En effet, AB InBev depuis son siège principal à Louvain achète auprès de fournisseurs belges pour un sérieux montant : « En 2014 nos achats auprès d’entreprises locales en Belgique ont atteint 340 millions d’euros », précise Brito. Ce montant concerne le transport, la technologie, le marketing, le matériel d’emballage, mais également les machines et les équipements. « Ainsi AB InBev soutient les PME locales, ce qui a également un impact positif sur l’emploi local », poursuit-il.


Au total AB InBev emploie environ 2.700 personnes en direct dans son quartier général mondial, européen et pour le Benelux à Louvain, dans ses quatre brasseries belges et ses huit entrepôts, y compris les représentants qui proposent un soutien commercial aux détaillants, bars et restaurants. Par ailleurs la vente de produits d’AB InBev dans l’horeca et le retail génère environ 8.700 jobs, souligne Brito.