AB InBev génère davantage de bénéfice malgré un volume en baisse

AB InBev génère davantage de bénéfice malgré un volume en baisse

Au 1er trimestre le géant brassicole belgo-brésilien AB InBev a vu son volume vendu reculer de 0,2%. Néanmoins la croissance du chiffre d’affaires a dépassé les attentes, tout comme le bénéfice brut.

Le marché américain à la peine

AB InBev publie des chiffres mitigés pour le 1er trimestre : au niveau mondial le brasseur a écoulé 134,8 millions d’hectolitres de bière, soit une baisse de 0,2%. Malgré cette baisse de volume le groupe est parvenu à augmenter son chiffre d’affaires de 4,7% (tandis que les analystes tablaient sur 3,6%) à 13,1 milliards de dollars (11 milliards d’euros).


Le brasseur continue de peiner sur le marché américain : les ventes de Budweiser et Bud Lite souffrent de la popularité grandissante des bières artisanales aux Etats-Unis. Ailleurs dans le monde les produits phares d’AB InBev affichent pourtant de belles performances : Budweiser a vu ses ventes progresser de 2,5% hors USA, Stella Artois a enregistré une croissance de 12,3%, surpassant Corona, qui au niveau mondial a augmenté son volume de bière vendu d’un quart.


Pourtant AB InBev a su compenser ces chiffres de vente décevants par un bénéfice brut qui durant le trimestre écoulé a atteint le cap des 5 milliards de dollars (4,2 milliards d’euros), soit une croissance de 6,6%. Par contre le bénéfice net a légèrement reculé à 1,44 milliard de dollars (1,21 milliard d’euros), contre 1,46 milliard de dollars (1,23 milliard d’euro) l’année auparavant.