AB InBev : malgré des ventes en baisse, le chiffre d’affaires progresse

AB InBev : malgré des ventes en baisse, le chiffre d’affaires  progresse

Au cours du deuxième trimestre 2013 les ventes du groupe brassicole belge  AB InBev ont diminué de 1,2% au niveau mondial par rapport à la même période en 2012. Pourtant le chiffre d’affaires progresse de 3,9%, grâce à une croissance des produits par hectolitre de près de 6%.

Croissance, grâce au Mexique

Durant la période d’avril à juin le numéro un mondial de la bière a écoulé 105,870 millions d’hectolitres de boisson, soit une baisse de 1,2% à données comparables par rapport à la même période l’année dernière. Toutefois en chiffres absolus la croissance est de plus de 4%, car depuis le 4 juin les résultats du Mexicain Grupo Modelo, repris par ABInbev, sont intégrés dans les chiffres.


Dans la zone Amérique du Nord les volumes sont en recul d’1,8% à 32,369 millions d’hectolitres : aux Etats-Unis surtout les ventes ont été affectées par une météo défavorable et par la pression persistante sur les revenus disponibles des consommateurs.


En Amérique latine les volumes vendus sont également en baisse de 1,5% à 26,932 millions d’hectolitres. Une baisse qui s’explique en grande partie par l’impact du Brésil  qui a vu diminuer ses  ventes, malgré la Coupe des Confédérations de la FIFA. La pression sur les revenus des consommateurs a tempéré l’enthousiasme des Brésiliens.


Les ventes en Europe de l’Ouest en recul  de 7%

La plupart des autres régions ont également connu une régression de la consommation, même les marchés émergents. Ainsi en Europe de l’Ouest le volume vendu est en recul de 7,0% et en Europe centrale et de l’Est de 6,1%. Seule l’Asie et principalement la Chine suivent une tendance inverse avec une hausse des ventes de 5,1%.


Sur le marché belge AB Inbev  a vu les ventes de ses propres bières diminuer de 3,9% au deuxième trimestre.  Sur l’ensemble de premier semestre le recul s’établit à 6,3%. Une régression que le groupe attribue principalement au mauvais temps.


Le prix plus élevé de la bière fait monter le chiffre d’affaires

Malgré des ventes en baisse, le chiffre d’affaires d’AB Inbev a progressé  de 3,9%  à 10,587 milliards de dollars (soit un peu moins de 8 milliards d’euros) et ce grâce à une croissance des produits par hectolitre de 5,8% au deuxième trimestre. Une  tendance qui selon AB Inbev se poursuivra sur l’ensemble de l’année.


Par ailleurs les prix de vente ont augmenté davantage que les prix de revient des produits vendus, qui ont augmenté de 3,8% par hectolitre au cours du deuxième trimestre. D’où une hausse du bénéfice net de 1,940 milliard de dollars (1,5 milliard d’euros)  à 7,458 milliards de dollars (5,6 milliards d’euros), bien que ce montant soit en grande partie déformé par une revalorisation  comptable suite à l’investissement dans Grupo Modelo.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top