AB InBev ne répond pas aux attentes

AB InBev ne répond pas aux attentes

Au second trimestre, le groupe brassicole AB InBev est resté sur toute la ligne nettement en-dessous des prévisions des analystes, en grande partie à cause de la Coupe du Monde de football de l’année dernière qui avait placé la barre très haut.

Volumes et bénéfices en baisse

Il est difficile de comparer les chiffres de l’année dernière avec ceux de cette année. De plus, le brasseur belgo-brésilien estime que les circonstances économiques sur certains marchés n’étaient pas optimales, et que les mauvaises conditions météo aux Etats-Unis et en Chine ont contribué à ce résultat décevant.

 

AB InBev a enregistré un volume des ventes de 116,8 millions d’hectolitres au second trimestre, nettement moins que les 119 hectolitres de l’année dernière. Le chiffre d’affaires s’élevait à 11,1 milliards de dollars (10 milliards d’euros), bien en-dessous des 12,2 milliards de dollars de l’année précédente. Le bénéfice du groupe a également plongé de 2,6 à 1,98 milliards de dollars (1,8 milliards d’euros).

 

Recul aux Etats-Unis et en Amérique du Sud

Le chiffre d’affaires aux Etats-Unis a baissé de 1,1 %, même si ce marché avait plutôt envoyé des signaux favorables. Cela se reflète également dans les moindres résultats de la marque Budweiser qui éprouve des difficultés à renforcer sa part de marché.  

 

En Amérique du Sud, le volume des ventes a baissé de 8,6% : pas étonnant puisque la Coupe du Monde de football avait assuré une fabuleuse performance l’année dernière. AB InBev prétend qu’elle n’est responsable que de 5,5% du recul, les faibles conditions économiques sont responsables du reste.

 

Malgré les chiffres décevants, AB InBev maintient ses prévisions pour l’année prochaine et s’attend à de meilleurs résultats pour le restant de l’année 2015 : « Nous avons débuté le second semestre avec élan derrière nos marques et initiatives commerciales et nous prévoyons d’accélérer la croissance du chiffre d’affaires pour le restant de l’année, en comparaison avec la première moitié de l’année », précise le plus grand brasseur au monde.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Gratuité synonyme de cherté

22/09/2017

Quelle semaine ! Les retailers les uns après les autres sont placés sous curatelle et un triangle inversé mais le secteur food sens dessus dessous.  Mystérieux non ? Voici votre résumé hebdomadaire de l’actualité FMCG par RetailDetail Food.

Spar Good Food associe retail et horeca

22/09/2017

L’expérience de magasin est essentielle au succès d’un supermarché de proximité. Ce constat a inspiré à Spar Lambrechts un concept inédit et original : Spar Good Food, une formule qui associe retail et horeca.

RetailDetail Food #22 est disponible en ligne

22/09/2017

Le nouveau numéro de RetailDetail Food fait le point avec quelques formules de franchise. Quelles sont les préoccupations de Spar Colruyt Group, Lambrechts, Delhaize, Carrefour et Alvo ? 

Passendale. Goûtez à la tradition de chez nous.

22/09/2017

(publireportage) Passendale, un fromage belge, élaboré de manière traditionelle selon sa recette originale. Chaque fromage bénéficie du savoir faire de nos maîtres fromagers. 

Breaking : François-Melchior de Polignac quitte Carrefour Belgium

22/09/2017

Notre rédaction apprend de sources bien informées que le CEO de Carrefour Belgium quitte l’entreprise. Guillaume de Colonges, qui vient d’être nommé Directeur Exécutif Europe du Nord et de l’Est, assurera directement la direction de Carrefour Belgium.

Louis Delhaize lance la marque maison ‘Louis’

22/09/2017

Dans le segment en pleine croissance des magasins de proximité et des petrol shops, Delfood mise sur la différenciation. La nouvelle marque maison Louis se veut une marque à échelle humaine, au caractère belge prononcé.

Back to top