AB InBev ne veut plus d’étiquettes sur les bouteilles

AB InBev ne veut plus d’étiquettes sur les bouteilles

AB InBev commercialise pour la première fois de la bière en bouteilles non étiquetées. Grâce à une nouvelle technique d’impression, le logo et les informations telles que les ingrédients sont gravés directement sur le verre de la bouteille. Le brasseur souhaite ainsi personnaliser plus facilement les contenants.

 

Cinq ans de recherche

Pour l’instant, les bouteilles « sans étiquettes » sont uniquement disponibles dans les grands magasins britanniques : le logo et la liste des ingrédients sont « tatoués » directement sur la bouteille. 200 000 bouteilles de la marque Beck’s sont concernées. Dès l’année prochaine, d’autres marques d’AB InBev suivront, y compris dans les magasins belges.

 

La nouvelle technique d’impression directe sur verre est le résultat de cinq années de recherche à Gitec, le centre de recherche mondial du brasseur de bière situé Louvain. Bien que l’impression sur verre existe déjà, AB InBev a développé son propre procédé : une trentaine de personnes ont participé à la recherche.

 

Personnalisation

Le co-coordinateur du projet, Jonas Vandecruys, explique dans De Tijd le grand avantage de cette technique d’impression : « Les grandes marques sont à la recherche d’opportunités pour créer des produits plus personnalisés. C’est pourquoi nous avons lancé ce projet. Nous utilisons en priorité cette technique pour les petites éditions spéciales. Pensez à Jupiler pour la Coupe du monde de football. Grâce à cette nouvelle technique, nous pouvons par exemple commercialiser rapidement des bouteilles avec le résultat d’un match en particulier. »

 

Cependant, l’inconvénient majeur de cette technique reste pour l’instant que seules les bouteilles jetables peuvent être utilisées. Comme l’encre est difficile à enlever, le procédé n’est actuellement pas adapté aux bouteilles consignées. Selon Jonas Vandecruys, une solution à ce problème est activement recherchée.