AB InBev tire profit de la Coupe du Monde au Brésil

AB InBev tire profit de la Coupe du Monde au Brésil

Comme attendu, la bière a coulé à flots au Brésil et ailleurs lors de la Coupe du monde de football. Toutefois la consommation de bière a dépassé toutes les attentes des analystes, comme en témoignent les chiffres trimestriels d’AB Inbev.

La Coupe du Monde, grand-messe de la bière

Même si AB InBev a tiré profit d’une reprise (le sud-coréen Oriental Brewery en début d’année) et des synergies de reprises précédentes (notamment le mexicain Grupo Modelo, qui produit la Corona), les chiffres ne mentent pas : grâce à la Coupe du Monde de football, dont le géant brassicole belgo-américano-brésilien était l’un des principaux sponsors, la consommation de bière a été nettement supérieure.


Au cours du trimestre dernier AB InBev a vendu pas moins de 119 millions d’hectolitres de bière, soit 12% de plus que durant le même trimestre un an auparavant. Rien qu’au Brésil il est question de 1,4 million d’hectolitres supplémentaires (+7,6%), l’équivalent de 420 millions de verres de bière. Même boost dans d’autres pays : +13,5% en Grande-Bretagne, +9,3% en Belgique, +4,6% en Chine, +3,2% en Allemagne et +1,5 au Mexique.

 

Un deuxième trimestre meilleur que prévu

Toutefois en Argentine, pays lourdement touché par la crise, Ab InBev enregistre une forte baisse de ses ventes (-8,9%). Même la finale perdue n’a pas incité les Argentins à noyer leur déception dans la bière. On note également une baisse aux Etats-Unis (-3,4%), où la Budweiser et la Bud Light ne cessent de perdre des parts de marché au fil des années.


Grâce à cette croissance des volumes AB InBev a dépassé les attentes des analystes. Le chiffre d’affaires a atteint 12,2 milliards de dollars (les analystes tablaient sur 12 milliards). L’EBITDA s’établit à 4,85 milliards de dollars (4,53 milliards selon les analystes) et le bénéfice du groupe s’élève à 2,6 milliards de dollars (les analystes prévoyaient 2,18 milliards).

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour Belgique travaille également à un plan de renouvellement

18/12/2017

Ce n’est pas qu’en France que Carrefour souhaite prendre des mesures pour relancer les ventes.   Cela fait déjà quelque temps que la direction belge de l’entreprise travaille à un plan de renouvellement qui vise principalement les hypermarchés.

Le fonds d’investissement KKR proche d’une reprise des margarines Unilever

15/12/2017

Unilever et le fonds d’investissement KKR ont conclu un accord au sujet de l’acquisition de la division margarine d’Unilever.  Le montant déboursé par KKR s’élèverait à 6,8 milliards d’euros et la transaction devrait être clôturée mi-2018.

Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Amazon lance ses marques de distributeur en Europe

14/12/2017

A l’heure où Amazon Prime s’invite dans de plus en plus de pays européen, Amazon débarque avec ses propres marques FMCG.  Ces dernières semaines, le supermarché en ligne a lancé de nouveaux produits sous label privé en Europe et ce n’est pas terminé.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Back to top