Accises sur la bière : Di Rupo rentre bredouille de Paris | RetailDetail

Accises sur la bière : Di Rupo rentre bredouille de Paris

Accises sur la bière : Di Rupo rentre bredouille de Paris

Le premier ministre belge Elio di Rupo est rentré bredouille de Paris, où il s’est entretenu avec le président français, François Hollande. Ce dernier n’est pas disposé à revoir sa décision quant  à l’augmentation des accises  sur la bière. Les brasseurs belges risquent d’être sévèrement touchés : cette mesure pourrait leur coûter des dizaines de millions d’euros.

Augmentation de 160% des accises sur la bière

La France veut augmenter les accises sur la bière de 160%, ce qui devrait permettre de renflouer les caisses  de l’état français. Par contre les vins ne sont pas concernés par cette mesure.


Cette décision affecte lourdement le secteur brassicole belge. En effet chaque année la Belgique exporte 1 million d’hectolitres de bière pils et 2,5 millions d’hectolitres de bières spéciales vers la France. Les bières comme la Leffe, les bières spéciales d’AB Inbev principalement y sont très appréciées.


Œil pour œil, dent pour dent ?

Dans les cercles gouvernementaux belges, certains évoquent déjà une vengeance : rendre aux Français la monnaie de leur pièce en augmentant les taxes sur le vin français lors d’une prochaine opération  budgétaire.


Le Sénat belge a adopté à l'unanimité une résolution invitant le gouvernement belge à interpeller le  gouvernement français concernant la hausse de  la taxe sur la bière, car cette mesure ne semble « pas procéder d'une politique de santé publique" mais paraît s’inscrire davantage « dans la volonté d'opérer un déplacement de comportement des consommateurs français d'un secteur à l’autre. » Mais face aux doléances du gouvernement belge, la France est restée inflexible.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un tourbillon de mauvaises nouvelles

22/06/2018

Malgré les tentatives de nombreux retailers alimentaires pour camoufler leur actualité morose, Filet Pur est néanmoins parvenu à la débusquer. Voici le résumé hebdomadaire, quelque peu douloureux mais toujours très instructif, de RetailDetail Food!

Panos remplace la carte client par une app

21/06/2018

La chaîne de sandwicheries Panos a digitalisé son programme client : adieu à la carte en plastique, bienvenue à l’app. « A court terme nous espérons via ce canal atteindre et faire la connaissance de 150.000 clients », indique l’enseigne.

Kellogg’s accusé d’emballage trompeur

21/06/2018

Test-Achats a déposé une plainte auprès du SPF Economie contre Kellogg’s. L’organisation de défense des consommateurs estime que l’information sur les emballages des barres de céréales aux fruits rouges Special K est trompeuse.

La cherté de l’alimentation pousse le consommateur au-delà de la frontière

20/06/2018

Tandis que l’exportation de produits alimentaires belges est en plein boom, la consommation sur le marché intérieur est en baisse vu l’augmentation des prix. Une tendance inquiétante, estime l’industrie : le gouvernement doit intervenir.

Les fans de bière aventureux mettent les petits brasseurs au défi

20/06/2018

La consommation mondiale de ‘craft beer’ continue son ascension, mais pour les amateurs de bières spéciales artisanales la fidélité à la marque est une notion toute relative. De quoi mettre les producteurs au défi.

Albert Frère goûte aux fricandelles Vanreusel

20/06/2018

Ergon, un fonds d’investissement qui fait partie du holding GBL, a pris une participation dans Beltaste, l’entreprise derrière le fabricant de fricandelles Vanreusel. Ce dernier recherchait un partenaire financier depuis un certain temps déjà.