Accord sur le régime RCC chez Lunch Garden

Accord sur le régime RCC chez Lunch Garden
Lunch Garden

La direction de Lunch Garden et les syndicats sont parvenus à un accord sur le programme RCC (l’ancienne prépension) qui sera présenté aux employés.

 

Négociations sereines

Début octobre, Lunch Garden a annoncé son intention de supprimer 138 emplois sur 1067. Le plan doit être mis en œuvre l’an prochain. Entre-temps, seize collaborateurs ont déjà quitté l’entreprise sur une base volontaire, ont signalé des sources syndicales à L’Echo. Cela signifie que 122 personnes supplémentaires devront partir.

 

La phase d’information et de consultation de la procédure de licenciement collectif prévue par la loi Renault s’est achevée mercredi. « Je salue l’approche positive de nos partenaires sociaux qui ont aussi décidé de choisir pour notre plan à long terme. Nous savons à quel point la période est difficile et pourtant nous travaillons tous activement à une réouverture dans les meilleures conditions », a déclaré Ann Biebuyck, CEO de Lunch Garden dans un communiqué de presse.

 

Concrètement, un accord a été conclu sur le cadre général du régime de chômage avec complément d’entreprise (RCC). « 72 personnes entrent en considération pour ce régime. Le nombre de collaborateurs qui accepteront la proposition déterminera également le nombre de licenciements », déclare Stéphane Piron, représentant du syndicat socialiste. Les différentes parties devraient poursuivre le volet social de la procédure Renault à la mi-janvier.