Action de solidarité mondiale contre les jobs sous-payés du fast-food

Action de solidarité mondiale contre les jobs sous-payés du fast-food

Ce mercredi les syndicats ABVV et ACV ont mené une action de solidarité devant un restaurant McDonald’s à Anvers.  Cette action s’inscrit dans le cadre de la campagne mondiale ‘Fight for 15’, qui réclame des salaires minimum de 15 dollars dans le secteur du fast-food.

Campagne de solidarité internationale

Hier les syndicats ABVV et ACV ont manifesté à la Teniersplein à Anvers, afin de plaider pour un salaire minimum de 15 dollars par heure pour les employés du secteur fast-food. UITA (le syndicat international des employés des secteurs de l’alimentation et de l’horeca) est l’initiateur de cette campagne ‘Fight for 15’, qui a été menée dans 35 pays.


Les manifestations ont été les plus intenses en Amérique, notamment aux Etats-Unis et au Mexique, où les employés touchent un salaire moyen d’à peine 7,25 dollars par heure. Les syndicats demandent à ce que ces salaires soient augmentés à 15 dollars (11 euros).


« Le secteur du fast-food génère d’énormes bénéfices partout dans le monde, il y a donc des moyens suffisant pour augmenter les salaires. Nous constatons que l’attitude des employeurs diffère de pays en pays, même en Europe, alors qu’il s’agit de produits et de travail absolument identiques. Trop souvent les grandes marques se cachent derrière l’indépendance de leurs franchisés afin d’échapper à leurs responsabilités », expliquent les syndicats.

 

« Autres problèmes » en Belgique

En Belgique le salaire moyen par heure d’un employé du secteur fast-food s’élève à 11,30 euros et se situe donc au-delà du minimum exigé au niveau mondial. Pourtant tout n’est pas rose dans notre pays, estiment les syndicats : « Le système de franchise, le transfert des revenus locatifs vers des paradis fiscaux, les conditions de travail extrêmement difficiles qui persistent par manque de dialogue social … Le secteur contourne la loi pour éviter le contrôle syndical », déplorent les syndicats ACV et ABVV.


Chez McDonald’s personne n’était joignable pour de plus amples commentaires.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Forte croissance pour le torréfacteur Miko

20/09/2017

Durant le 1er semestre de 2017 le fabricant de café et d’emballages plastiques Miko a progressé de plus de 12%. Ainsi le groupe de Turnhout est sur la bonne voie en vue d’atteindre pour la première fois un CA annuel de plus de 200 millions d’euros.

Spadel investit 12,8 millions d’euros à Spa Monopole

20/09/2017

Le groupe Spadel va investir 12,8 millions d’euros sur son site d’embouteillage Spa Monopole. L’usine sera dotée d’une nouvelle ligne de production afin de faire face à la croissance des eaux aromatisées. L’extension sera achevée en février 2018.

Alpro bannit les graines de soja américaines

19/09/2017

Le fabricant de boissons à base de soja Alpro n’achète plus ses graines de soja aux Etats-Unis, mais uniquement en Europe et au Canada, afin d’avoir la garantie qu’il ne s’agit pas de soja génétiquement modifié.

Quel est l'impact de la nouvelle pyramide alimentaire sur l’industrie ?

19/09/2017

Le ‘Vlaams Instituut Gezond Leven’ a présenté une nouvelle pyramide alimentaire, qui correspond mieux aux idées actuelles en matière de nourriture saine. Toutefois l’industrie alimentaire craint des conséquences négatives.

Chute de l’action Heineken après le désengagement partiel des Mexicains

19/09/2017

Le mexicain Fomento Economico Mexicano (Femsa), qui détenait 15% des actions de Heineken, a vendu pour 2,5 milliards d’actions du groupe brassicole néerlandais. D’emblée le cours de l’action a chuté à la bourse.

Le supermarché indépendant n’entend pas rater le train de l’e-commerce

18/09/2017

Dans les conversations à propos du futur de la distribution alimentaire, le mot d’e-commerce conserve quelque chose de magique. Les exploitants indépendants ont-ils franchi le pas ? Si non, qu’attendent-ils ? 

Back to top