Action de solidarité mondiale contre les jobs sous-payés du fast-food | RetailDetail

Action de solidarité mondiale contre les jobs sous-payés du fast-food

Action de solidarité mondiale contre les jobs sous-payés du fast-food

Ce mercredi les syndicats ABVV et ACV ont mené une action de solidarité devant un restaurant McDonald’s à Anvers.  Cette action s’inscrit dans le cadre de la campagne mondiale ‘Fight for 15’, qui réclame des salaires minimum de 15 dollars dans le secteur du fast-food.

Campagne de solidarité internationale

Hier les syndicats ABVV et ACV ont manifesté à la Teniersplein à Anvers, afin de plaider pour un salaire minimum de 15 dollars par heure pour les employés du secteur fast-food. UITA (le syndicat international des employés des secteurs de l’alimentation et de l’horeca) est l’initiateur de cette campagne ‘Fight for 15’, qui a été menée dans 35 pays.


Les manifestations ont été les plus intenses en Amérique, notamment aux Etats-Unis et au Mexique, où les employés touchent un salaire moyen d’à peine 7,25 dollars par heure. Les syndicats demandent à ce que ces salaires soient augmentés à 15 dollars (11 euros).


« Le secteur du fast-food génère d’énormes bénéfices partout dans le monde, il y a donc des moyens suffisant pour augmenter les salaires. Nous constatons que l’attitude des employeurs diffère de pays en pays, même en Europe, alors qu’il s’agit de produits et de travail absolument identiques. Trop souvent les grandes marques se cachent derrière l’indépendance de leurs franchisés afin d’échapper à leurs responsabilités », expliquent les syndicats.

 

« Autres problèmes » en Belgique

En Belgique le salaire moyen par heure d’un employé du secteur fast-food s’élève à 11,30 euros et se situe donc au-delà du minimum exigé au niveau mondial. Pourtant tout n’est pas rose dans notre pays, estiment les syndicats : « Le système de franchise, le transfert des revenus locatifs vers des paradis fiscaux, les conditions de travail extrêmement difficiles qui persistent par manque de dialogue social … Le secteur contourne la loi pour éviter le contrôle syndical », déplorent les syndicats ACV et ABVV.


Chez McDonald’s personne n’était joignable pour de plus amples commentaires.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Un potentiel de croissance considérable pour les discounters en Europe de l’Ouest

16/07/2018

Malgré une surenchère sur de nombreux marchés européens, les discounters prévoient dix millions de m² supplémentaires de surface de vente sur le continent d’ici 2023. LZ Retailytics estime qu’il existe également de bonnes opportunités de croissance sur des marchés dits saturés comme l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Greenyard en difficultés suite à une contamination à la listéria

16/07/2018

Le producteur de légumes Greenyard est sous pression suite à une contamination à la listéria dans son usine hongroise. L’entreprise affirme prendre toutes les mesures nécessaires, mais le cours boursier est en chute libre.

Un premier magasin OKay avec point de collecte Collect&Go ouvre ses portes à Heusden

16/07/2018

OKay, le supermarché de quartier de Colruyt Group, ouvre sa première filiale avec point de collecte Collect&Go à Heusden. Le nouveau point de vente teste le service de collecte qui, en cas de succès, sera déployé dans d’autres magasins OKay.

Carrefour fait un effort pour les salariés prépensionnés

16/07/2018

Dans le cadre du plan de transformation, Carrefour Belgium prévoit une prime supplémentaire pouvant aller jusqu’à 500 euros pour les travailleurs bénéficiant du RCC qui suivent une formation à un métier en pénurie.

Delhaize met fin à la collaboration avec les partenaires de la Carte Plus

12/07/2018

Les clients de Delhaize ne pourront plus accumuler autant de points avec leur Carte Plus car la collaboration avec les autres retailers permettant aux clients de récolter des points et d’échanger des bons (DI, Planet Parfum, Q8 et Tom&Co) prend fin.

Starbucks souhaite se débarrasser des pailles en plastique

12/07/2018

La chaîne de café américaine Starbucks interdira les pailles en plastique dès 2020. Un petit pas pour les fans de café, mais un grand pas pour l’environnement puisque le géant du café utilise près d’un milliard de pailles par an dans le monde entier.