Action de solidarité mondiale contre les jobs sous-payés du fast-food | RetailDetail

Action de solidarité mondiale contre les jobs sous-payés du fast-food

Action de solidarité mondiale contre les jobs sous-payés du fast-food

Ce mercredi les syndicats ABVV et ACV ont mené une action de solidarité devant un restaurant McDonald’s à Anvers.  Cette action s’inscrit dans le cadre de la campagne mondiale ‘Fight for 15’, qui réclame des salaires minimum de 15 dollars dans le secteur du fast-food.

Campagne de solidarité internationale

Hier les syndicats ABVV et ACV ont manifesté à la Teniersplein à Anvers, afin de plaider pour un salaire minimum de 15 dollars par heure pour les employés du secteur fast-food. UITA (le syndicat international des employés des secteurs de l’alimentation et de l’horeca) est l’initiateur de cette campagne ‘Fight for 15’, qui a été menée dans 35 pays.


Les manifestations ont été les plus intenses en Amérique, notamment aux Etats-Unis et au Mexique, où les employés touchent un salaire moyen d’à peine 7,25 dollars par heure. Les syndicats demandent à ce que ces salaires soient augmentés à 15 dollars (11 euros).


« Le secteur du fast-food génère d’énormes bénéfices partout dans le monde, il y a donc des moyens suffisant pour augmenter les salaires. Nous constatons que l’attitude des employeurs diffère de pays en pays, même en Europe, alors qu’il s’agit de produits et de travail absolument identiques. Trop souvent les grandes marques se cachent derrière l’indépendance de leurs franchisés afin d’échapper à leurs responsabilités », expliquent les syndicats.

 

« Autres problèmes » en Belgique

En Belgique le salaire moyen par heure d’un employé du secteur fast-food s’élève à 11,30 euros et se situe donc au-delà du minimum exigé au niveau mondial. Pourtant tout n’est pas rose dans notre pays, estiment les syndicats : « Le système de franchise, le transfert des revenus locatifs vers des paradis fiscaux, les conditions de travail extrêmement difficiles qui persistent par manque de dialogue social … Le secteur contourne la loi pour éviter le contrôle syndical », déplorent les syndicats ACV et ABVV.


Chez McDonald’s personne n’était joignable pour de plus amples commentaires.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Par ici les friandises !

18/05/2018

Comment Colruyt parvient à rester si bon marché, que manigance Albert Heijn dans son rayon frais, pourquoi Delhaize mise sur le sans gluten et quelle est cette folle ambiance chez Aldi? Réponse dans le résumé hebdomadaire de RetailDetail Food.

Holland & Barrett envisage l’ouverture de magasins végans

17/05/2018

La chaîne britannique Holland & Barrett (anciennement Essenza au Benelux), spécialisée dans les produits de santé, projette l’ouverture de magasins entièrement végans. Une tendance que doit suivre l’enseigne, estime le CEO Peter Aldis.

Analyse : Six raisons pour lesquelles les grandes marques sont sous pression

17/05/2018

Les marques mondiales subissent de plus en plus la concurrence de petits acteurs locaux. Selon certains observateurs, l’âge d’or des marques est révolu. Une conclusion un peu prématurée peut-être, mais quelques tendances s’ébauchent néanmoins.

Coca-Cola reste la marque mondiale favorite, tandis que les marques locales gagnent du terrain

17/05/2018

Coca-Cola, Colgate et Maggi sont les marques FMCG les plus populaires au monde, selon le dernier rapport de Kantar Worldpanel. Néanmoins les marques locales grignotent des parts de marché aux grands acteurs.

« Dans la catégorie des snacks la consommation est élastique » (Yannick Engelen, Mondelez)

17/05/2018

Dans les catégories impulsives comme les snacks ce ne sont pas tant les promotions qui assurent une croissance durable, mais plutôt une approche trade marketing judicieuse où fabricants et retailers se fixent les bonnes priorités, estime Mondelez.

Réduction supplémentaire chez Whole Foods pour les membres d’Amazon Prime

17/05/2018

Désormais les membres Amazon Prime bénéficient d’une réduction de 10% sur de nombreux produits chez Whole Foods, la chaîne de supermarchés rachetée l’an dernier par l’e-tailer américain. Les experts voient dans ce rapprochement une double stratégie.