Ahold : Changements dans l’organigramme suite à un faible 4ème trimestre | RetailDetail

Ahold : Changements dans l’organigramme suite à un faible 4ème trimestre

Ahold : Changements dans l’organigramme suite à un faible 4ème trimestre

Le groupe de supermarchés néerlandais Ahold a connu un 4ème trimestre difficile, avec des chiffres en baisse sur quasi toute la ligne. Le temps est venu d’intervenir estime le CEO Dick Boer : ainsi Ahold Europe disparaît et Sander van der Laan prend Albert Heijn sous sa houlette.

Un faible quatrième trimestre

Au quatrième trimestre le chiffre d’affaires net consolidé de Ahold régresse de 7,2%, à 7,5 milliards d’euros, un résultat un rien en-deçà des prévisions des analystes qui tablaient sur 7,6 milliards d’euros.  A taux de changes constants le chiffre d’affaires est en recul de 1,1% par rapport au même trimestre un an auparavant.


Pour l’ensemble de l’année 2013 le chiffre d’affaires net s’établit à 32,6 milliards d’euros, soit une baisse de 0,2% par rapport à 2012. Toutefois à taux de changes constants on note une croissance de 2%, indique Ahold.


Les USA et la Tchéquie dans le rouge, timide croissance  pour le marché intérieur

Les USA – qui représentent près de 60% du chiffre d’affaires du groupe – et la Tchéquie affichent les plus faibles performances : le CA américain est en recul de 6,7% (-2,1% en dollars) à 6 milliards de dollars et en Tchéquie le chiffre d’affaires chute de 7,9% (-1,9%  à taux de changes constants) à 338 millions d’euros.

 

Aux Pays-Bas (y compris la Belgique), son marché domestique, Ahold parvient tout juste à ne pas plonger dans le rouge (+0,7%), mais là aussi de gros nuages s’amoncellent. La timide croissance du chiffre d’affaires à 2,7 milliards d’euros est attribuable uniquement à l’expansion (le CA comparable est en baisse de 1%) et à la filiale online Bol.com, tandis que chez Albert Heijn les ventes sont en repli.


Seule la Belgique offre une note positive dans ce tableau assez sombre, estime  le CEO Dick Boer : « Nous restons très satisfaits de nos supermarchés en Belgique. »  Ahold en compte 19 dans notre pays, mais le groupe ne communique pas de chiffres séparés pour la Belgique.


Ahold Europe disparaît

Suite à ces résultats décevants Dick Boer a décidé de serrer la vis. Dorénavant le CEO souhaite être tenu au courant en direct de la situation de son enseigne phare Albert Heijn et supprime donc Ahold Europe.


Sander van der Laan, responsable jusqu’il y a peu de cette division européenne intermédiaire, sera désormais résponsable d’Albert Heijn et rapportera en direct au CEO. L’enseigne Albert (les activités de Ahold en Tchéquie) rendra également compte en direct à Dick Boer. Quant au webshop Bol.com rien ne change : Hanneke Faber, Chief Commercial Officer, reste aux commandes.


« L’industrie du food retail se développe rapidement et nous entrevoyons d’importantes possibilités de croissance en vue de répondre au comportement d’achat changeant de nos clients », explique Dick Boer. « La décision que nous avons prise aujourd’hui rapproche encore davantage notre management des opérations quotidiennes. »

 

« Le renforcement de notre enseigne Albert Heijn tant aux Pays-Bas que dans les pays voisins, ainsi que  notre offre omnichannel croissante via Albert Heijn online, les pick up points Albert Heijn et Albert Heijn to go, nous permettront d’améliorer davantage encore notre service à la clientèle et de grandir en tant qu’entreprise. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Les fans de bière aventureux mettent les petits brasseurs au défi

20/06/2018

La consommation mondiale de ‘craft beer’ continue son ascension, mais pour les amateurs de bières spéciales artisanales la fidélité à la marque est une notion toute relative. De quoi mettre les producteurs au défi.

Albert Frère goûte aux fricandelles Vanreusel

20/06/2018

Ergon, un fonds d’investissement qui fait partie du holding GBL, a pris une participation dans Beltaste, l’entreprise derrière le fabricant de fricandelles Vanreusel. Ce dernier recherchait un partenaire financier depuis un certain temps déjà.

Colruyt Group dépasse les attentes

19/06/2018

Grâce notamment à une fin d’année tonique, Colruyt Group est parvenu à augmenter sa part de marché durant l’exercice écoulé. Contre toute attente les marges se sont maintenues. Les activités en ligne aussi affichent de bonnes performances.

La marque de lait Joyvalle intégrée à Campina

19/06/2018

Le fabricant de produits laitiers FrieslandCampina veut se concentrer sur une marque de lait forte : Joyvalle sera désormais intégré sous le parapluie de Campina.

Un nouveau plan commercial pour réanimer Makro

18/06/2018

Grâce à une offre professionnelle et de grands emballages, Makro entend inciter plus de clients à acheter davantage. En outre, le service envers la clientèle locale sera amélioré. Mais le temps presse : fin 2019 le redressement devra être visible.

L'ex-dirigeant de Carrefour renonce finalement à sa prime royale de départ

18/06/2018

Georges Plassat, l’ancien PDG de Carrefour, renonce à la généreuse indemnité de départ qui était prévue pour lui. Une décision qu’il a prise sous la pression de l’opinion publique.