Ahold : Changements dans l’organigramme suite à un faible 4ème trimestre | RetailDetail

Ahold : Changements dans l’organigramme suite à un faible 4ème trimestre

Ahold : Changements dans l’organigramme suite à un faible 4ème trimestre

Le groupe de supermarchés néerlandais Ahold a connu un 4ème trimestre difficile, avec des chiffres en baisse sur quasi toute la ligne. Le temps est venu d’intervenir estime le CEO Dick Boer : ainsi Ahold Europe disparaît et Sander van der Laan prend Albert Heijn sous sa houlette.

Un faible quatrième trimestre

Au quatrième trimestre le chiffre d’affaires net consolidé de Ahold régresse de 7,2%, à 7,5 milliards d’euros, un résultat un rien en-deçà des prévisions des analystes qui tablaient sur 7,6 milliards d’euros.  A taux de changes constants le chiffre d’affaires est en recul de 1,1% par rapport au même trimestre un an auparavant.


Pour l’ensemble de l’année 2013 le chiffre d’affaires net s’établit à 32,6 milliards d’euros, soit une baisse de 0,2% par rapport à 2012. Toutefois à taux de changes constants on note une croissance de 2%, indique Ahold.


Les USA et la Tchéquie dans le rouge, timide croissance  pour le marché intérieur

Les USA – qui représentent près de 60% du chiffre d’affaires du groupe – et la Tchéquie affichent les plus faibles performances : le CA américain est en recul de 6,7% (-2,1% en dollars) à 6 milliards de dollars et en Tchéquie le chiffre d’affaires chute de 7,9% (-1,9%  à taux de changes constants) à 338 millions d’euros.

 

Aux Pays-Bas (y compris la Belgique), son marché domestique, Ahold parvient tout juste à ne pas plonger dans le rouge (+0,7%), mais là aussi de gros nuages s’amoncellent. La timide croissance du chiffre d’affaires à 2,7 milliards d’euros est attribuable uniquement à l’expansion (le CA comparable est en baisse de 1%) et à la filiale online Bol.com, tandis que chez Albert Heijn les ventes sont en repli.


Seule la Belgique offre une note positive dans ce tableau assez sombre, estime  le CEO Dick Boer : « Nous restons très satisfaits de nos supermarchés en Belgique. »  Ahold en compte 19 dans notre pays, mais le groupe ne communique pas de chiffres séparés pour la Belgique.


Ahold Europe disparaît

Suite à ces résultats décevants Dick Boer a décidé de serrer la vis. Dorénavant le CEO souhaite être tenu au courant en direct de la situation de son enseigne phare Albert Heijn et supprime donc Ahold Europe.


Sander van der Laan, responsable jusqu’il y a peu de cette division européenne intermédiaire, sera désormais résponsable d’Albert Heijn et rapportera en direct au CEO. L’enseigne Albert (les activités de Ahold en Tchéquie) rendra également compte en direct à Dick Boer. Quant au webshop Bol.com rien ne change : Hanneke Faber, Chief Commercial Officer, reste aux commandes.


« L’industrie du food retail se développe rapidement et nous entrevoyons d’importantes possibilités de croissance en vue de répondre au comportement d’achat changeant de nos clients », explique Dick Boer. « La décision que nous avons prise aujourd’hui rapproche encore davantage notre management des opérations quotidiennes. »

 

« Le renforcement de notre enseigne Albert Heijn tant aux Pays-Bas que dans les pays voisins, ainsi que  notre offre omnichannel croissante via Albert Heijn online, les pick up points Albert Heijn et Albert Heijn to go, nous permettront d’améliorer davantage encore notre service à la clientèle et de grandir en tant qu’entreprise. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour : choisissez vous-même le prix du lait ‘équitable’

19/02/2018

Selon le modèle français, Carrefour lance le lait « La marque du consommateur », une nouvelle marque dont le prix est fixé par les consommateurs eux-mêmes.  Le lait coûtera 1,05 €, ce qui permet aux agriculteurs d’obtenir une marge plus importante.

La ministre De Block souhaite des codes santé sur les emballages

19/02/2018

La ministre de la Santé Maggie De Block examine s’il est possible d’apposer des étiquettes simples sur les emballages de produits alimentaires pour que les consommateurs puissent vérifier en un seul coup d’œil si un produit est mauvais pour la santé.

Le groupe d’achat européen Agecore met la pression sur Nestlé

16/02/2018

Le groupe d’achat européen Agecore menace de retirer 160 produits Nestlé de sa liste à moins que l’entreprise suisse n’octroie de meilleures conditions.  Les entreprises Colruyt, Coop et Edeka font notamment partie du groupe Agecore. 

Un solide second semestre propulse les ventes de Danone en 2017

16/02/2018

Danone a clôturé son exercice 2017 avec une croissance comparable de 2,5%, surtout grâce à un solide second semestre durant lequel le chiffre d’affaires comparable a progressé de 4,2%.

Aldi Nord et Süd ne fusionnent pas, mais vont collaborer ensemble

16/02/2018

En Allemagne, Aldi Nord et Aldi Süd envisagent la possibilité de collaborer ensemble au niveau des départements achats et marketing.  Les deux entreprises démentent néanmoins l’éventualité d’une fusion future.

Filet Pur : Un éléphant à la caisse

16/02/2018

Comment l’industrie alimentaire espagnole se montre-t-elle sous son meilleur jour, pourquoi la concurrence food atteint-elle des sommets inégalés et à quand la disparition du job de caissière?  Réponse dans le résumé hebdomadaire de RetailDetail Food!

Back to top