Ahold : chiffre d’affaires en hausse, mais bénéfice opérationnel en baisse

Ahold : chiffre d’affaires en hausse, mais bénéfice opérationnel en baisse

Le groupe Ahold, qui détient notamment Albert Heijn et Bol.com, s’estime satisfait de son troisième trimestre : son chiffre d’affaires est en hausse sur ses marchés-clés, à savoir les Pays-Bas – et ce grâce à la Belgique ! – et les Etats-Unis.

« Forte croissance du chiffre d’affaires » en Belgique

Durant la période de juin à septembre le chiffre d’affaires du  groupe Ahold a atteint 7,47 milliards d’euros (soit une progression de 1,9% ou de 1,5% à taux de change identiques), dont 2,6 milliards d’euros (+,14%) ont été générés par les activités néerlandaises et belges. Les magasins ouverts depuis plus d’un an affichent une baisse de leur chiffre d’affaires de 1 ,1%, mais Ahold parle néanmoins d’une « forte croissance du chiffre d’affaires » en Belgique.


Depuis leur rénovation les magasins de proximité ‘Albert Heijn to go’ ont vu leurs ventes augmenter de 10% (pour l’heure 20 AH to go ont déjà été rénovés), tandis que les activités online enregistrent  « à nouveau une croissance du chiffre d’affaires à deux chiffres ».


Belles performances également aux Etats-Unis : le chiffre d’affaires y a augmenté de 1,6% à 4,5 milliards d’euros, grâce à « une proposition améliorée à la clientèle », qui a déjà été déployée dans plus de la moitié des points de vente, 501 pour être précis. « La part de marché d’Ahold USA est en hausse par rapport à l’année dernière, grâce à la division New England. Chez Giant Landrover par contre la part de marché reste sous pression. » A noter que le groupe néerlandais a su tirer profit d’une grève chez son concurrent Market Basket.


Davantage d’investissements et hausse des prix des matières premières

Au cours du trimestre écoulé Ahold a généré un bénéfice opérationnel de 285 millions d’euros, en recul de 5%, mais supérieur aux attentes des analystes qui tablaient sur 280 millions d’euros. Quant au bénéfice net il progresse de 7,9% à 178 millions d’euros.


La marge opérationnelle pour les activités néerlandaises et belges s’élève à 4,9%, contre 5,3% au trimestre précédent. Ahold attribue ce recul à  d’importants investissements dans le site marchand Bol.com. Aux Etats-Unis la marge par rapport au deuxième trimestre est restée stable à 3,8%, bien qu’il y ait une baisse sur base annuelle en raison d’importants investissements dans les différents formats de magasins et en raison de l’augmentation des prix des matières premières pour la viande.


« Au cours du troisième trimestre nous avons constaté  une amélioration dans l’évolution du chiffre d’affaires aux USA et aux Pays-Bas, avec une marge stable par rapport au trimestre précédent, hormis l’impact de la reprise des magasins SPAR », commente le CEO Dick Boer.


« En Tchéquie (où le groupe réalise un chiffre d’affaires net de 367 millions d’euros, ndlr.) l’intégration de SPAR progresse. Nous sommes satisfaits des performances des magasins convertis en AH et nous prévoyons que la conversion de l’ensemble des magasins sera finalisée d’ici la fin du premier trimestre 2015 », poursuit-il.

 

« Nous espérons voir des signes d’amélioration en 2015 »

Ahold s’attend à ce que la pression sur les prix sur le marché néerlandais et belge persiste encore pendant un certain temps. « Il n’est question ni d’inflation, ni de croissance économique », indique le CEO, bien que, selon lui , une amélioration soit en vue : « Les gens commencent à apercevoir la lumière au bout du tunnel, mais il y a des hauts et des bas. L’émotion joue un rôle important dans la manière dont les consommateurs perçoivent l’économie. »


Pourtant Dick Boer estime que « le quatrième trimestre ne sera pas différent du troisième. Nous espérons voir des signes d’amélioration en 2015. Grâce aux investissements permanents dans notre proposition à la clientèle et grâce à la poursuite du développement de nos formats et de notre gamme de produits, nous nous attendons à une amélioration continue de l’évolution de notre chiffre d’affaires. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt lance sa box repas

18/10/2017

Colruyt lance un colis repas pour ménages avec enfants, avec tous les ingrédients nécessaires à la préparation de trois repas. Pas besoin d’abonnement pour commander sa box repas qui sera disponible dès le lendemain.

63 emplois menacés chez Coca-Cola Belgique

18/10/2017

Coca-Cola Belgique a l’intention de supprimer 63 des 2.200 emplois au total. Le fabricant de boissons rafraîchissantes s’entretiendra avec les syndicats, afin d’éviter autant que possible les licenciements secs.

Ferrero et Unilever s’associent pour la fabrication de glaces Kinder

17/10/2017

L’italien Ferrero a conclu un accord de collaboration avec Unilever pour la création de glaces Kinder. Unilever, qui produit notamment la marque Magnum, bénéficie déjà d’une riche expérience sur ce marché.

Nouveau CFO pour Carrefour

17/10/2017

L’enseigne française Carrefour a désigné un nouveau CFO. Pierre-Jean Sivignon quitte l’entreprise pour des raisons personnelles et sera remplacé par Matthieu Malige, qui auparavant occupait la même fonction chez Fnac Darty.

AB InBev : accord social concernant la nouvelle CCT

17/10/2017

Fin des troubles dans les brasseries  d’AB InBev à Louvain, Jupille et Hoegaarden : les syndicats et la direction sont parvenus à un accord concernant une partie de la nouvelle convention collective de travail.

Danone : croissance grâce aux hausses de prix

17/10/2017

Durant le troisième trimestre le chiffre d’affaire de Danone a augmenté de 16,6% à 6,454 milliards d’euros. Cette progression est attribuable avant tout à la reprise de WhiteWave, car sur base comparable la croissance s’est limitée à 4,7%.

Back to top