Ahold : excellent deuxième trimestre sur toute la ligne

Ahold : excellent deuxième trimestre sur toute la ligne

Ahold a réalisé d’excellents résultats au 2ème trimestre 2015 : le chiffre d’affaires global (à taux de change constants) a progressé de 3,1%, le chiffre d’affaires online a bondi de 23% et le bénéfice net a grimpé de 33%.

AH : davantage de transactions et de volume

La forte croissance du bénéfice net s’explique en partie par le fait que l’an dernier au deuxième trimestre Ahold a comptabilisé une charge non-récurrente de 12 millions d’euros, suite à l’arrangement conclu dans le cadre du procès de US Foodservice.  Ce qui n’empêche qu’Ahold doit une grande partie de son bénéfice à ses excellents résultats, car même sans cette charge exceptionnelle le bénéfice trimestriel a augmenté de 22,6%.


Aux Pays-Bas le chiffre d’affaires comparable a progressé de 3,4%, une très nette amélioration par rapport à la baisse de 1,7% enregistrée l’an dernier. A ce titre Dick Boer, CEO d’Ahold, évoque notamment un plus grand nombre de transactions et de plus gros volumes chez Albert Heijn : « Ainsi nous avons gagné des parts de marché par rapport au deuxième trimestre 2014 », commente-t-il. Selon Ahold, la belle performance d’Albert Heijn s’explique par  son solide programme commercial et par les améliorations apportées à l’assortiment, qui semblent plaire aux clients.


Quant au chiffre d’affaires net total, il a progressé de 6,8% à près de 2,9 milliards d’euros. L’intégration des 21 anciens magasins C1000 aux Pays-Bas et l’ouverture de huit nouveaux magasins Albert Heijn en Belgique y ont contribué. Le chiffre d’affaires online est lui aussi en hausse : les activités en ligne d’Albert Heijn et bol.com réunies ont augmenté de plus de 30%. « Et nous continuons à investir dans notre croissance future », précise Boer.


Pression sur les marges suite aux investissements online

Toutefois ces investissements dans le canal online ont impacté la marge opérationnelle sous-jacente : les investissements d’Ahold dans sa stratégie omni-canal ont réduit la marge de près de 25 points de base au cours du premier semestre 2015. Mais étant donné qu’il s’agit d’investissements dans un segment en croissance, cela n’a pas de quoi inquiéter Ahold, qui du reste confirme que cette baisse de la marge était attendue.  


Au cours du premier trimestre les investissements online avaient pourtant davantage affecté la marge, mais au deuxième trimestre cet impact a pu être atténué, grâce aux bonnes performances des supermarchés Albert Heijn, dont la forte croissance du chiffre d’affaires a eu un effet positif sur la marge opérationnelle.


USA : amélioration des magasins et réduction de coûts

Aux Etats-Unis le chiffre d’affaires comparable (hors essence) au deuxième trimestre a progressé de 1,8%, contre une baisse de 1,8% au cours du même trimestre en 2014. Ceci, en plus du programme d’amélioration des magasins américains, a permis une croissance du chiffre d’affaires net de 2,1% à taux de change constants. Etant donné que le dollar américain s’est renforcé par rapport à l’euro, le chiffre d’affaires net a progressé de 22,5% à près de 5,4 milliards d’euros.


Durant le deuxième trimestre Ahold USA a pourvu 92 supermarchés d’un nouveau rayon fruits et légumes, ce qui semble avoir eu un impact positif sur les ventes. Au total 167 supermarchés d’Ahold USA disposent déjà de ce nouveau rayon. Outre le programme d’amélioration des magasins existants, Ahold USA élargit son réseau : au mois de juillet Ahold annonçait son intention de racheter 25 magasins A&P dans la région new-yorkaise.


Aux Etats-Unis la marge opérationnelle d’Ahold au cours du deuxième trimestre a augmenté de 0,2 points de pourcentage, grâce à la maîtrise des coûts dans le cadre du programme ‘simplicity’ visant à combattre l’inefficacité et à réduire les coûts. « Aux Etats-Unis nous sommes parvenus à augmenter notre part de marché en volume pour le quatrième trimestre consécutif », affirme Boer. « Nos marges y sont en hausse grâce à la maîtrise constante des coûts. »


Tchéquie : transformation réussie de l’enseigne Albert

La Tchéquie, troisième région d’Ahold, affiche également de bons résultats : le chiffre d’affaires comparable (hors essence) y a augmenté de 2,1%, contre une baisse de 2,9% durant la même période en 2014. Selon Ahold, cette croissance est attribuable au lancement de la nouvelle formule améliorée de l’enseigne Albert. Ahold a l’intention d’en accélérer le déploiement, afin de boucler l’opération durant le (troisième) trimestre en cours.


Le bénéfice net en Tchéquie a fait u bon en avant de 31% et a atteint 400 millions d’euros et ce grâce à l’intégration de 49 magasin Spar, repris par Ahold il y a un an. Au mois de mai Ahold annonçait avoir converti ces magasins (14 supermarchés et 35 hypermarchés compacts) selon le nouveau concept de l’enseigne Albert. Les coûts des travaux de transformation ont néanmoins impacté la rentabilité au deuxième trimestre, avec pour conséquence une baisse d’un point de pourcentage à 1% de la marge opérationnelle d’Ahold en Tchéquie.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La glace italienne, leader du marché en Europe

11/08/2017

Qui dit cuisine italienne pense inévitablement aux pâtes et aux pizzas, mais les Italiens jouissent également d’une solide réputation pour leurs glaces. Au niveau de la producton ils sont leader du marché européen. 

Le personnel du magasin Albert Heijn à Anvers malade d’inquiétude

11/08/2017

La moitié du personnel du supermarché Albert Heijn à la Groenplaats à Anvers est malade ou absent en raison de l’inquiétude qui règne concernant l’avenir du magasin. Celui-ci doit être cédé suite à la fusion, mais il ne trouve pas acquéreur.

Oprah Winfrey s’associe à Kraft Heinz

10/08/2017

La star américaine de la télé Oprah Winfrey, en collaboration avec Kraft Heinz, a développé une gamme de « potages et plats sains et nourrissants ». Ces produits doivent permettre au groupe de stimuler la croissance du chiffre d’affaires.

« Un seul magasin anversois bloque la fusion Albert Heijn-Delhaize en Belgique »

10/08/2017

La fusion d’Albert Heijn et Delhaize en Belgique n’est toujours pas accomplie. En cause : un seul magasin anversois, que le groupe ne parvient pas à vendre, écrit le journal De Standaard. Et ce un an après la finalisation de la fusion au niveau du groupe.

La Belgique toujours à la peine au sein du groupe Ahold Delhaize

09/08/2017

L’entreprise de supermarchés Ahold Delhaize a réalisé un solide deuxième trimestre et pense même pouvoir économiser davantage que prévu grâce à la fusion. Par contre au sein du groupe la Belgique reste à la traîne.

Une erreur à l’origine de super réductions sur le webshop de Carrefour

08/08/2017

La semaine derrière une erreur s’est produite sur le webshop de Carrefour, entraînant le doublement des réductions. Carrefour accordera néanmoins la plupart des réductions aux nombreux clients qui s’étaient précipités pour profiter de l’aubaine.

Back to top