Albert Heijn ouvre son 21ème magasin belge à Bruges

Albert Heijn ouvre son 21ème magasin belge à Bruges

Alors que cette semaine Delhaize annonçait la fermeture de 14 magasins non-rentables et le licenciement de 2.500 personnes, le challenger hollandais Albert Heijn poursuit son expansion en Belgique avec l’ouverture de son 21ème supermarché à Bruges.

Première ouverture pour le nouveau CEO Luc Baets

Pour Albert Heijn ce nouveau supermarché de Bruges est son 5ème point de vente en Flandre-Occidentale (après Bredene, Courtrai, Harelbeke et Roulers) et son 21ème en Belgique. Par contre pour Luc Baets, qui début de ce mois a succédé à Corné Mulders en tant que CEO d’Albert Heijn Belgique, il s’agissait de sa première ouverture, mais certainement pas la dernière. En effet le groupe néerlandais ouvrira un nouveau point de vente à Genk à la fin du mois et un deuxième à Lokeren début juillet. Durant l’automne d’autres ouvertures sont prévues.


Le nouveau magasin de Bruges, situé au Sint-Pieterskaai, occupe une surface de 1.333 m², propose un assortiment de 12.000 articles et compte 60 collaborateurs ; ce qui porte le nombre total d’employés d’Albert Heijn en Belgique – tant dans les magasins en gestion propre que dans les magasins franchisés – à 1.370 personnes.


Albert Heijn dit ne pas avoir de difficultés à trouver du personnel. « Nous recevons toujours de nombreuses réactions », affirme la porte-parole Sally Herygers. Pour ce qui est des franchisés, c’est une autre affaire : « On en trouve pas si facilement », admet Herygers. Parmi les 21 supermarchés belges, seuls trois sont exploités en franchise. « Mais tous les magasins obtiennent des résultats au-delà de nos attentes », ajoute-t-elle.

 

« Recherche permanente de nouveaux emplacements »

A la question inévitable d’une reprise éventuelle des magasins que Delhaize souhaite fermer en raison de leur non-rentabilité, le groupe néerlandais répond de manière évasive :  « Nous recherchons continuellement de nouveaux emplacements », indique Sally Heryger, sans approfondir cette suggestion.


La chaîne de supermarchés a néanmoins reconfirmé son objectif de disposer d’au moins 50 supermarchés en Flandre d’ici fin 2016. Quant aux projets après 2016, le  groupe n’a pas voulu donner de plus amples détails.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur:  De sympathiques brigands

24/11/2017

Les prix grimpent, la pérennité du supermarché est menacée et les fabricants de marques continuent de payer la note. Eh oui, quels coquins ces ‘food retailers’. Pour vous en convaincre, voici votre rubrique hebdomadaire concoctée par RetailDetail Food !

Nouveau CEO pour Nestlé Belgilux

23/11/2017

Nestlé a annoncé avoir désigné Michel Mersch comme nouveau CEO de Nestlé Belgilux. Il succède à Alexander von Maillot, qui occupera une nouvelle fonction au siège principal en Suisse.

Rémy Cointreau : forte croissance grâce à la demande accrue de cognac de luxe en Asie

23/11/2017

Au premier semestre de son exercice décalé, le groupe français de spiritueux Rémy Cointreau a enregistré d’excellents résultats. Son cognac de luxe s’est particulièrement bien vendu, surtout en Chine, au Japon et à Singapour.

Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize investit dans la start-up YouMeal

23/11/2017

YouMeal, une start-up qui aide les exploitations de restaurants à informer leurs clients de la composition de leurs plats, a levé 800.000 euros. L’un des investisseurs est Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize et actuellement président du COIB.

Hausse des ventes en ligne dans le secteur FMCG

22/11/2017

Les courses online sont en hausse de 30%, alors que le marché dans son ensemble n’a progressé que de 1,3%. Actuellement l’e-commerce représente 4,6% dans le segment FMCG. D’ici 2025 ce pourcentage devrait atteindre 10%, soit 145 milliards d’euros.

Nestlé envisage la reprise de Hain Celestial

22/11/2017

Nestlé serait intéressé par la reprise de Hain Celestial, une entreprise alimentaire américaine spécialisée dans la production d’aliments naturels et végétariens. La valeur de l’entreprise est estimée à 3,5 milliards d’euros.

Back to top