Aldi renonce à ses plans d’ouvertures dominicales | RetailDetail

Aldi renonce à ses plans d’ouvertures dominicales

Aldi renonce à  ses plans d’ouvertures dominicales

Le conflit entre la direction d’Aldi et les syndicats concernant d’éventuelles ouvertures le dimanche a pris fin. Mercredi dernier le siège régional d’Aldi à Roulers a été bloqué par une action syndicale et plusieurs magasins sont restés fermés.

Ouverture durant la saison touristique ?

Récemment Aldi avait fait part de son projet d’ouvertures dominicales durant la saison touristique dans douze magasins situés au littoral. Selon la direction il s’agissait d’une initiative régionale, mais les syndicats craignaient néanmoins que ce projet ne s’étende plus loin – comme par exemple en Ardennes et dans certaines villes considérées  comme centres touristiques.


A l’heure où de plus en plus de villes souhaitent être reconnues comme zone touristique, dans le but de pouvoir augmenter le nombre d’ouvertures dominicales, les syndicats craignent une généralisation de ces ouvertures ‘soi-disant’ exceptionnelles. C’est déjà la cas pour Courtrai, Diest, Mons et Liège.


D’autres chaînes seraient également partisanes d’ouvertures le dimanche : selon les syndicats l’enseigne Lidl aurait elle aussi mis un tel scénario sur table. D’où l’inquiétude des employés d’un effet boule de neige : si une chaîne se met à ouvrir le dimanche, les autres suivront. Les syndicats ajoutent qu’à l’heure actuelle le personnel fait déjà preuve d’une grande flexibilité.

 

Les ouvertures dominicales abandonnées

Pour empêcher que ce projet n’aboutisse, quelque 200 employés d’Aldi ont protesté devant le siège régional de Roulers. Outre le blocage du siège, plusieurs magasins sont restés fermés : une trentaine de points de vente n’ont pas rouvert leurs portes avant jeudi après-midi.


Par ailleurs l’approvisionnement des magasins situés en Flandre Occidentale, dans le Meetjesland et dans le Hainaut – livrés depuis Roulers – a été perturbé. La semaine dernière une action similaire a eu  lieu sur le site Aldi à Ostende.


Finalement le conflit a été solutionné : après négociation avec les syndicats, la direction a suspendu les discussions concernant d’éventuelles ouvertures dominicales. Depuis tous les magasins ont rouvert leurs portes et l’approvisionnement a immédiatement repris son cours normal.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Le supermarché le plus cher d’Europe de l’Ouest

25/05/2018

Carrefour domine l’actu, Colruyt au bord de la faillite, les multinationales sont mauvaises en calcul et bientôt l’industrie alimentaire 3.0. Le point sur ces sujets dans le résumé hebdomadaire, moyennement conforme au GDPR,  de RetailDetail Food!

Les multinationales recalées en matière d’alimentation saine

24/05/2018

Les multinationales alimentaires ne fournissent pas suffisamment d’efforts pour rendre leurs produits plus sains, affirme la Access to Nutrition Foundation. Nestlé, Unilever et Danone sont les meilleurs élèves de la classe.

Bientôt la vente de cigarettes interdite dans les supermarchés ?

23/05/2018

La ministre wallonne de la Santé veut interdire la vente de cigarettes dans les supermarchés. Le nouveau plan anti-tabac wallon insiste surtout sur la prévention, mais la ministre appelle également les supermarchés à retirer le tabac de leurs rayons.

Ahold Delhaize lance un laboratoire digital aux Etats-Unis

22/05/2018

Ahold Delhaize USA crée une nouvelle entité dédiée à l’innovation digitale : Peapod Digital Labs est un laboratoire où seront développées de nouvelles stratégies dans le domaine de la digitalisation, du e-commerce et de la personnalisation.

Lidl ouvre un restaurant pour les étudiants en blocus

22/05/2018

Lidl soutient les étudiants en blocus : pour les aider à manger sain durant la période d’examens la chaîne de supermarchés ouvre un restaurant pop-up à Gand, accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Carrefour se voit contraint de fermer des centaines de magasins Dia

22/05/2018

Carrefour ne trouve pas de repreneurs pour des centaines de ses anciens magasins Dia en France.  Près de 230 points de vente devront probablement fermer leurs portes.