Alken-Maes investit massivement dans les bières spéciales | RetailDetail

Alken-Maes investit massivement dans les bières spéciales

Alken-Maes investit massivement dans les bières spéciales

Alken-Maes, filiale d'Heineken, va investir plus de 8 millions d'euros sur ses sites d'Alken et d'Opwijk. Le brasseur belge entend pouvoir répondre ainsi à la demande croissante pour les bières spéciales, tant dans notre pays qu'à l'étranger.

Plus de 8 millions d'euros

La filiale belge du hollandais Heineken s'apprête à investir plus de 8 millions sur ses sites d'Alken et d'Opwijk. A Alken, il s'agit d'installer de nouvelles machines d'étiquetage, d'augmenter la capacité des chambres chaudes et d'aménager de nouveaux espaces de stockage. Six nouveaux emplois devraient également être créés. A Opwijk, où l'on a concentré l'expertise en matière de fermentation haute, cet argent servira à améliorer la sécurité, l'environnement et l'efficacité.


« Le consommateur est avant tout intéressé par des bières authentiques, des bières qui ont une longue et riche histoire », explique Lars Vervoort, porte-parole d'Alken-Maes. « Dans notre portefeuille, il s’agit surtout de bières comme la Mort Subite, la Grimbergen et l'Affligem. » Et cette mode ne s'arrête pas à nos frontières, selon Vervoort, puisque, l'an dernier, les exportations de bières belges ont progressé de 5,4%, précisément sous l'impulsion de la catégorie des bières spéciales.


« Dans cette optique, il n'est que logique que les bières d'abbayes comptent de plus en plus d'amateurs aux quatre coins du monde. C'est le cas de la Mort Subite et, surtout, d'Affligem, dont les exportations ont fortement progressé ces dernières années. Notre ambition pour l'avenir est de poursuivre dans cette voie », affirme encore Lars Vervoort.


Un nouveau managing director

Cet investissement de taille est la première décision d'Erik van de Ven, le nouveau managing director de la brasserie. Il a succédé le 1er mai dernier à Pascal Gilet à la tête du groupe Alken-Maes, parti quant à lui occuper les fonctions de managing director d'Heineken pour l'Europe de l'Ouest.


Lors de sa nomination, Erik van de Ven a explicitement reçu pour mission de « poursuivre le développement et le turnaround du deuxième plus grand brasseur du pays ». Le nouveau patron n'aura donc pas perdu de temps.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Le supermarché le plus cher d’Europe de l’Ouest

25/05/2018

Carrefour domine l’actu, Colruyt au bord de la faillite, les multinationales sont mauvaises en calcul et bientôt l’industrie alimentaire 3.0. Le point sur ces sujets dans le résumé hebdomadaire, moyennement conforme au GDPR,  de RetailDetail Food!

Les multinationales recalées en matière d’alimentation saine

24/05/2018

Les multinationales alimentaires ne fournissent pas suffisamment d’efforts pour rendre leurs produits plus sains, affirme la Access to Nutrition Foundation. Nestlé, Unilever et Danone sont les meilleurs élèves de la classe.

Bientôt la vente de cigarettes interdite dans les supermarchés ?

23/05/2018

La ministre wallonne de la Santé veut interdire la vente de cigarettes dans les supermarchés. Le nouveau plan anti-tabac wallon insiste surtout sur la prévention, mais la ministre appelle également les supermarchés à retirer le tabac de leurs rayons.

Ahold Delhaize lance un laboratoire digital aux Etats-Unis

22/05/2018

Ahold Delhaize USA crée une nouvelle entité dédiée à l’innovation digitale : Peapod Digital Labs est un laboratoire où seront développées de nouvelles stratégies dans le domaine de la digitalisation, du e-commerce et de la personnalisation.

Lidl ouvre un restaurant pour les étudiants en blocus

22/05/2018

Lidl soutient les étudiants en blocus : pour les aider à manger sain durant la période d’examens la chaîne de supermarchés ouvre un restaurant pop-up à Gand, accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Carrefour se voit contraint de fermer des centaines de magasins Dia

22/05/2018

Carrefour ne trouve pas de repreneurs pour des centaines de ses anciens magasins Dia en France.  Près de 230 points de vente devront probablement fermer leurs portes.