Alken-Maes investit massivement dans les bières spéciales

Alken-Maes investit massivement dans les bières spéciales

Alken-Maes, filiale d'Heineken, va investir plus de 8 millions d'euros sur ses sites d'Alken et d'Opwijk. Le brasseur belge entend pouvoir répondre ainsi à la demande croissante pour les bières spéciales, tant dans notre pays qu'à l'étranger.

Plus de 8 millions d'euros

La filiale belge du hollandais Heineken s'apprête à investir plus de 8 millions sur ses sites d'Alken et d'Opwijk. A Alken, il s'agit d'installer de nouvelles machines d'étiquetage, d'augmenter la capacité des chambres chaudes et d'aménager de nouveaux espaces de stockage. Six nouveaux emplois devraient également être créés. A Opwijk, où l'on a concentré l'expertise en matière de fermentation haute, cet argent servira à améliorer la sécurité, l'environnement et l'efficacité.


« Le consommateur est avant tout intéressé par des bières authentiques, des bières qui ont une longue et riche histoire », explique Lars Vervoort, porte-parole d'Alken-Maes. « Dans notre portefeuille, il s’agit surtout de bières comme la Mort Subite, la Grimbergen et l'Affligem. » Et cette mode ne s'arrête pas à nos frontières, selon Vervoort, puisque, l'an dernier, les exportations de bières belges ont progressé de 5,4%, précisément sous l'impulsion de la catégorie des bières spéciales.


« Dans cette optique, il n'est que logique que les bières d'abbayes comptent de plus en plus d'amateurs aux quatre coins du monde. C'est le cas de la Mort Subite et, surtout, d'Affligem, dont les exportations ont fortement progressé ces dernières années. Notre ambition pour l'avenir est de poursuivre dans cette voie », affirme encore Lars Vervoort.


Un nouveau managing director

Cet investissement de taille est la première décision d'Erik van de Ven, le nouveau managing director de la brasserie. Il a succédé le 1er mai dernier à Pascal Gilet à la tête du groupe Alken-Maes, parti quant à lui occuper les fonctions de managing director d'Heineken pour l'Europe de l'Ouest.


Lors de sa nomination, Erik van de Ven a explicitement reçu pour mission de « poursuivre le développement et le turnaround du deuxième plus grand brasseur du pays ». Le nouveau patron n'aura donc pas perdu de temps.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

L’enseigne britannique Iceland bannit le plastique

17/01/2018

L’enseigne de surgelés britannique Iceland est la première chaîne à supprimer tous les emballages plastiques de ses produits sous marques propres. D’ici 2023 tous seront emballés dans des matières plus durables, comme le carton ou le papier.

AB InBev cède deux marques de bière allemandes

17/01/2018

Le groupe brassicole AB InBev cède deux marques de bière allemandes – Diebels et Hasseröder –, ainsi que leurs brasseries au fonds d’investissement CKCF. Ce dernier souhaite investir dans le deux bières afin de leur donner un nouveau souffle.

Back to top