Alpro cède sa division d’alternatives à la viande aux Hollandais | RetailDetail

Alpro cède sa division d’alternatives à la viande aux Hollandais

Alpro cède sa division d’alternatives à la viande aux Hollandais

A l’avenir Alpro souhaite se concentrer entièrement sur le marché en pleine croissance des variations végétales aux produits laitiers à base de soja et va donc céder sa division d’alternatives à la viande. La montant de la transaction n’a pas été communiqué.

Focus sur les variations végétales aux produits laitiers

SoFine, la filiale hollandaise d’Alpro, qui produit des alternatives à la viande à base de soja, a été reprise par Vandmoortele en 2006, le propriétaire d’Alpro de l’époque. La part de SoFine dans le chiffre d’affaires total d’Alpro se limitant à 3% à peine, il s’agit donc d’une activité parallèle assez restreinte.


Lors de l’annonce de ses résultats annuels le mois dernier, l’actuel propriétaire d’Alpro, WhiteWave avait déjà fait part de son intention de vendre SoFine. Alpro, qui l’an dernier a vu son chiffre d’affaire progresser de 12%, va sa focaliser entièrement sur « le marché croissant des variations végétales aux produits laitiers ». Dès lors le propriétaire estime que les alternatives à la viande n’ont plus leur place dans l’entreprise.


Un repreneur a été trouvé plus vite que prévu :  Bernard Deryckere, CEO d’Alpro, vient d’annoncer qu’à partir du 31 mars l’entreprise néerlandaise SoGood Holding BV serait propriétaire à 100% de SoFine. « Nous sommes convaincus qu’un nouveau propriétaire accordera à SoFine toute l’attention et tout l’intérêt qu’elle mérite afin d’exploiter pleinement son potentiel », déclare Deryckere.


Pas de conséquences pour le personnel

La cession ne devrait pas avoir de conséquences pour les employés de SoFine. « Tous les employés resteront au service de SoFine. En outre, SoFine pourra encore produire les produits existants jusque début 2015 sous les marques Alpro et Provamel », apprend-on dans un communiqué de presse.


« Le maître mot de SoFine est la croissance », explique Bart Merkus de  SoGood Holding.  Le tout nouveau ‘general manager’ de SoFine, anciennement actif chez Heineken, Mars et Verkade, sera également responsable des ventes. « La priorité de la nouvelle direction sera de répondre aux besoins des clients et des consommateurs, à la recherche d’une alimentation savoureuse, saine et durable. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un tourbillon de mauvaises nouvelles

22/06/2018

Malgré les tentatives de nombreux retailers alimentaires pour camoufler leur actualité morose, Filet Pur est néanmoins parvenu à la débusquer. Voici le résumé hebdomadaire, quelque peu douloureux mais toujours très instructif, de RetailDetail Food!

Panos remplace la carte client par une app

21/06/2018

La chaîne de sandwicheries Panos a digitalisé son programme client : adieu à la carte en plastique, bienvenue à l’app. « A court terme nous espérons via ce canal atteindre et faire la connaissance de 150.000 clients », indique l’enseigne.

Kellogg’s accusé d’emballage trompeur

21/06/2018

Test-Achats a déposé une plainte auprès du SPF Economie contre Kellogg’s. L’organisation de défense des consommateurs estime que l’information sur les emballages des barres de céréales aux fruits rouges Special K est trompeuse.

La cherté de l’alimentation pousse le consommateur au-delà de la frontière

20/06/2018

Tandis que l’exportation de produits alimentaires belges est en plein boom, la consommation sur le marché intérieur est en baisse vu l’augmentation des prix. Une tendance inquiétante, estime l’industrie : le gouvernement doit intervenir.

Les fans de bière aventureux mettent les petits brasseurs au défi

20/06/2018

La consommation mondiale de ‘craft beer’ continue son ascension, mais pour les amateurs de bières spéciales artisanales la fidélité à la marque est une notion toute relative. De quoi mettre les producteurs au défi.

Albert Frère goûte aux fricandelles Vanreusel

20/06/2018

Ergon, un fonds d’investissement qui fait partie du holding GBL, a pris une participation dans Beltaste, l’entreprise derrière le fabricant de fricandelles Vanreusel. Ce dernier recherchait un partenaire financier depuis un certain temps déjà.