Alvo prêt à reprendre les magasins Delhaize menacés de fermeture en Flandre

Alvo prêt à reprendre les magasins Delhaize menacés de fermeture en Flandre

La coopérative de magasins d’alimentation Alvo est disposée à reprendre les huit points de vente que Delhaize souhaite fermer en Flandre pour les faire exploiter par des indépendants.

Une opportunité pour les indépendants

La coopérative Alvo compte quelque 75 magasins alimentaires indépendants affiliés, situés principalement en Campine dans la province d’Anvers, en Flandre orientale et occidentale et au Grand-Duché de Luxembourg. Les points de vente ont une surface moyenne de 750m². Pour les achats et la logistique Alvo collabore étroitement avec Colruyt.


A présent la coopérative voit une opportunité d’étendre son réseau. Elle est disposée à reprendre les huit magasins dont Delhaize veut se défaire en Flandre, notamment à Aarschot, Berlaar, Diest, Genk (Stadsplein), Kortrijk Ring, Lommel, Dendermonde (Oude Vest) et Turnhout. N’étant pas actif à Bruxelles et en Wallonie, Alvo n’est pas intéressé par les six autres supermarchés que Delhaize souhaite y fermer.


Intérêt concret pour les magasins limbourgeois

La coopérative Alvo ne reprendra pas elle-même les supermarchés, mais recherchera des entrepreneurs indépendants. Pour les points de vente de Diest, Genk et Lommel il y aurait déjà un intérêt concret, indiquent Etienne Vanbosseghem, directeur général d’Alvo et Wouter Verhoeven directeur d’Alvo Kortessem et CenB (Alvo Limbourg avec des magasins à Peer, Tessenderlo et Zonhoven) dans le journal Het Belang van Limburg.


La raison principale pour laquelle Delhaize souhaite se séparer de ces 14 magasins est leur non-rentabilité et surtout le personnel trop cher. Les barèmes dans ces grands supermarchés sont plus élevés que chez les exploitants indépendants.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: