Alvo prêt à reprendre les magasins Delhaize menacés de fermeture en Flandre

Alvo prêt à reprendre les magasins Delhaize menacés de fermeture en Flandre

La coopérative de magasins d’alimentation Alvo est disposée à reprendre les huit points de vente que Delhaize souhaite fermer en Flandre pour les faire exploiter par des indépendants.

Une opportunité pour les indépendants

La coopérative Alvo compte quelque 75 magasins alimentaires indépendants affiliés, situés principalement en Campine dans la province d’Anvers, en Flandre orientale et occidentale et au Grand-Duché de Luxembourg. Les points de vente ont une surface moyenne de 750m². Pour les achats et la logistique Alvo collabore étroitement avec Colruyt.


A présent la coopérative voit une opportunité d’étendre son réseau. Elle est disposée à reprendre les huit magasins dont Delhaize veut se défaire en Flandre, notamment à Aarschot, Berlaar, Diest, Genk (Stadsplein), Kortrijk Ring, Lommel, Dendermonde (Oude Vest) et Turnhout. N’étant pas actif à Bruxelles et en Wallonie, Alvo n’est pas intéressé par les six autres supermarchés que Delhaize souhaite y fermer.


Intérêt concret pour les magasins limbourgeois

La coopérative Alvo ne reprendra pas elle-même les supermarchés, mais recherchera des entrepreneurs indépendants. Pour les points de vente de Diest, Genk et Lommel il y aurait déjà un intérêt concret, indiquent Etienne Vanbosseghem, directeur général d’Alvo et Wouter Verhoeven directeur d’Alvo Kortessem et CenB (Alvo Limbourg avec des magasins à Peer, Tessenderlo et Zonhoven) dans le journal Het Belang van Limburg.


La raison principale pour laquelle Delhaize souhaite se séparer de ces 14 magasins est leur non-rentabilité et surtout le personnel trop cher. Les barèmes dans ces grands supermarchés sont plus élevés que chez les exploitants indépendants.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Back to top