Amazon renonce à son service de livraison de repas

Amazon doekt maaltijdbezorgdienst op

Amazon abandonne son service de livraison de repas Amazon Restaurants. Le service n’a pu faire face à la lourde concurrence d’acteurs tels que Uber Eats et DoorDash.


Investissement dans Deliveroo

Amazon Restaurants a démarré il y a quatre ans et livrait des repas dans plus de vingt villes américaines. Le service a également été étendu vers le Royaume-Uni, mais n’y a pas fait long feu : fin 2018 Amazon a mis fin au projet. Le 24 juin le rideau tombera également sur Amazon Restaurants aux Etats-Unis.


Il y a un mois on apprenait qu’Amazon allait investir des centaines de millions dans le service de livraison de repas (et concurrent) Deliveroo. L’abandon d’Amazon Restaurants place donc cette info dans un tout autre contexte.


Selon les analystes, le naufrage d’Amazon Restaurants s’explique par la lourde concurrence et le manque de promotion. De plus, le service n’avait pas de partenariat avec de grandes chaînes de fast-food, contrairement à ses concurrents : Ubert Eats collabore avec McDonald’s, DoorDash avec Wendy’s et Grubhub avec Kentucky Fried Chicken. Avec une part de marché de 2% le service d’Amazon était un acteur plutôt modeste.