Aoste et Marcassou sous contrôle chinois

Aoste et Marcassou sous contrôle chinois

Dorénavant, les charcuteries Aoste, Marcassou, Bistro et  Leielander, auront un petit accent chinois. En effet, Shuanghui a acquis une part importante de Campofrio, la maison mère espagnole d'Imperial Meat.

La (grand) mère américaine est devenue chinoise

Depuis 2008, le groupe belge de charcuterie Imperial Meat (Lovendegem) est passé dans les mains du groupe espagnol Campofrio dont 37% des parts sont détenues par l'américain Smithfield, son actionnaire principal. Mais voila qu'aujourd'hui, le chinois Shuanghui, plus gros producteur de porc de Chine, a racheté le géant américain.

Ce rachat a coûté à Shuanghui la bagatelle de 4,72 milliards de dollars, soit 3,6 milliards d'euros. L’entreprise chinoise reprend également les dettes du groupe.


L'objectif du groupe chinois est d'élargir encore ses sources d'approvisionnement. La Chine est le troisième plus important marché à l'export du porc américain. La transaction doit encore être approuvée par les autorités américaines.   

 

Le deuxième groupe de charcuterie  

Imperial Meat est le deuxième groupe belge de charcuterie. Employant 800 personnes sur cinq sites – Lovendegem, Gand, Destelbergen, Zwijnaarde et Champlon – son chiffre d'affaires est  de l'ordre de 200 millions d'euros. Le n°1 belge n'est autre que l’entreprise cotée en bourse Ter Beke.

 

 

Tags: