Après un bon 4ème trimestre Albert Heijn change de directeur | RetailDetail

Après un bon 4ème trimestre Albert Heijn change de directeur

Après un bon 4ème trimestre Albert Heijn change de directeur

Le 1er février Sander van der Laan démissionnera de ses fonctions de directeur d’Albert Heijn et de membre de la direction exécutive d’Ahold. Il partira la tête haute, car le 4ème trimestre a permis de redresser la barre notamment chez Albert Heijn.

Albert Heijn n’est plus la brebis galeuse

Bien que les faibles performances d’Albert Heijn ne datent pas d’hier, l’annonce ce matin du départ de Sander van der Laan a néanmoins suscité la surprise. Vu l’évolution positive du chiffre d’affaires d’Ahold Pays-Bas au quatrième trimestre – avec une croissance du CA comparable de 2,2% et l’expansion du réseau de magasins d’Albert Heijn aux Pays-Bas et en Belgique – il ne s’agit probablement pas d’une décision hâtive.


En novembre dernier, lors de la présentation des chiffres du troisième trimestre, Albert Heijn était encore la brebis galeuse. « Le chiffre d’affaires comparable a régressé de 1,1%, et ce principalement suite aux moindres ventes dans les supermarchés néerlandais d’Albert Heijn », indiquait Ahold à l’époque. Aujourd’hui  Ahold  a de quoi se réjouir car au quatrième trimestre Albert Heijn a augmenté sa part de marché et les chiffres de ventes sont en hausse. Le chiffre d’affaires net a progressé de 4,5% par rapport au quatrième trimestre 2013.


Visiblement les clients ont retrouvé le chemin vers Albert Heijn durant ce quatrième trimestre, et certainement durant la période de Noël et Nouvel An, souligne Ahold. Les bonnes performances en ligne constituent un autre signal positif : tant Albert Heijn Online que bol.com affichent d’excellents résultats.

 

Kolk doit donner un nouvel élan à Albert Heijn

A présent le défi pour Albert Heijn consistera à continuer d’attirer les clients en magasin, même en dehors des jours de fêtes. La énième ‘Hamstercampagne’, qui traditionnellement démarre en janvier, n’y suffira pas, il faudra un changement de stratégie fondamental.


Un sérieux challenge pour Wouter Kolk, qui à partir du 1er février prendra les commandes d’Albert Heijn. Entre 1991 et 2007 Kolk avait déjà  occupé diverses fonctions chez Ahold, tant à l’étranger que chez Albert Heijn, Gall & Gall et Etos.


En 2007 il quitte sa fonction de general manager d’Etos, pour rejoindre WE Fashion en tant que CEO. Il y restera six ans avant de revenir chez Ahold en 2013 en tant qu’Executive Vice President Specialty Stores & New Markets ; un poste axé sur les nouvelles possibilités et stimulants, dont Albert Heijn notamment aurait grand besoin.


Chiffre d’affaires comparable annuel toujours dans le rouge

L’évolution positive d’Ahold Pays-Bas durant le quatrième trimestre a son influence sur le résultat annuel. Avec une croissance du chiffre d’affaires comparable de 2,2% au quatrième trimestre, Ahold Pay-Bas fait nettement mieux qu’au quatrième trimestre 2013, lorsque le chiffre d’affaires comparable du groupe chutait de 1%. Sur l’ensemble de l’année 2014 le chiffre d’affaires net d’Ahold Pays-Bas est en hausse de 1,8%, mais à données comparables le chiffre d’affaires est légèrement dans le rouge, avec -0,5%.


La pression reste importante aux USA surtout : au quatrième trimestre le chiffre d’affaires comparable y a progressé d’un timide 0,3%, mais sur l’ensemble de l’année 2014 le chiffre d’affaires affiche un statu quo, voire une légère baisse (-0,1%). Sur le marché américain très concurrentiel, Ahold USA réinvesti les économies réalisées via le programme ‘simplicity’ dans l’amélioration du rayon frais, l’augmentation du nombre de marques maison et la réduction des prix.


Marge : stable aux USA, en légère baisse aux Pays-Bas

Etant donné que les économies de coûts ont un effet compensatoire sur les investissements, Ahold USA prévoit pour le quatrième trimestre une marge opérationnelle plus ou moins similaire à celle du troisième trimestre (3,8%).


Ahold Pays-Bas par contre s’attend à une baisse de la marge opérationnelle pour le quatrième trimestre. Ahold publiera l’entièreté de ses résultats et son rapport annuel de 2014 le 26 février. « Du fait d’une activité promotionnelle accrue, nous prévoyons une légère baisse de la marge opérationnelle sous-jacente pour le quatrième trimestre aux Pays-Bas », commente Ahold dans un communiqué de presse.


Au troisième trimestre 2014 la marge opérationnelle s’élevait à 4,9%, soit une baisse de 0,4 point de pourcent par rapport au troisième trimestre 2013. Un recul qu’Ahold en novembre 2014 attribuait à la baisse du chiffre d’affaires comparable d’Albert Heijn.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Le supermarché le plus cher d’Europe de l’Ouest

25/05/2018

Carrefour domine l’actu, Colruyt au bord de la faillite, les multinationales sont mauvaises en calcul et bientôt l’industrie alimentaire 3.0. Le point sur ces sujets dans le résumé hebdomadaire, moyennement conforme au GDPR,  de RetailDetail Food!

Les multinationales recalées en matière d’alimentation saine

24/05/2018

Les multinationales alimentaires ne fournissent pas suffisamment d’efforts pour rendre leurs produits plus sains, affirme la Access to Nutrition Foundation. Nestlé, Unilever et Danone sont les meilleurs élèves de la classe.

Bientôt la vente de cigarettes interdite dans les supermarchés ?

23/05/2018

La ministre wallonne de la Santé veut interdire la vente de cigarettes dans les supermarchés. Le nouveau plan anti-tabac wallon insiste surtout sur la prévention, mais la ministre appelle également les supermarchés à retirer le tabac de leurs rayons.

Ahold Delhaize lance un laboratoire digital aux Etats-Unis

22/05/2018

Ahold Delhaize USA crée une nouvelle entité dédiée à l’innovation digitale : Peapod Digital Labs est un laboratoire où seront développées de nouvelles stratégies dans le domaine de la digitalisation, du e-commerce et de la personnalisation.

Lidl ouvre un restaurant pour les étudiants en blocus

22/05/2018

Lidl soutient les étudiants en blocus : pour les aider à manger sain durant la période d’examens la chaîne de supermarchés ouvre un restaurant pop-up à Gand, accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Carrefour se voit contraint de fermer des centaines de magasins Dia

22/05/2018

Carrefour ne trouve pas de repreneurs pour des centaines de ses anciens magasins Dia en France.  Près de 230 points de vente devront probablement fermer leurs portes.