Après un bon 4ème trimestre Albert Heijn change de directeur

Après un bon 4ème trimestre Albert Heijn change de directeur

Le 1er février Sander van der Laan démissionnera de ses fonctions de directeur d’Albert Heijn et de membre de la direction exécutive d’Ahold. Il partira la tête haute, car le 4ème trimestre a permis de redresser la barre notamment chez Albert Heijn.

Albert Heijn n’est plus la brebis galeuse

Bien que les faibles performances d’Albert Heijn ne datent pas d’hier, l’annonce ce matin du départ de Sander van der Laan a néanmoins suscité la surprise. Vu l’évolution positive du chiffre d’affaires d’Ahold Pays-Bas au quatrième trimestre – avec une croissance du CA comparable de 2,2% et l’expansion du réseau de magasins d’Albert Heijn aux Pays-Bas et en Belgique – il ne s’agit probablement pas d’une décision hâtive.


En novembre dernier, lors de la présentation des chiffres du troisième trimestre, Albert Heijn était encore la brebis galeuse. « Le chiffre d’affaires comparable a régressé de 1,1%, et ce principalement suite aux moindres ventes dans les supermarchés néerlandais d’Albert Heijn », indiquait Ahold à l’époque. Aujourd’hui  Ahold  a de quoi se réjouir car au quatrième trimestre Albert Heijn a augmenté sa part de marché et les chiffres de ventes sont en hausse. Le chiffre d’affaires net a progressé de 4,5% par rapport au quatrième trimestre 2013.


Visiblement les clients ont retrouvé le chemin vers Albert Heijn durant ce quatrième trimestre, et certainement durant la période de Noël et Nouvel An, souligne Ahold. Les bonnes performances en ligne constituent un autre signal positif : tant Albert Heijn Online que bol.com affichent d’excellents résultats.

 

Kolk doit donner un nouvel élan à Albert Heijn

A présent le défi pour Albert Heijn consistera à continuer d’attirer les clients en magasin, même en dehors des jours de fêtes. La énième ‘Hamstercampagne’, qui traditionnellement démarre en janvier, n’y suffira pas, il faudra un changement de stratégie fondamental.


Un sérieux challenge pour Wouter Kolk, qui à partir du 1er février prendra les commandes d’Albert Heijn. Entre 1991 et 2007 Kolk avait déjà  occupé diverses fonctions chez Ahold, tant à l’étranger que chez Albert Heijn, Gall & Gall et Etos.


En 2007 il quitte sa fonction de general manager d’Etos, pour rejoindre WE Fashion en tant que CEO. Il y restera six ans avant de revenir chez Ahold en 2013 en tant qu’Executive Vice President Specialty Stores & New Markets ; un poste axé sur les nouvelles possibilités et stimulants, dont Albert Heijn notamment aurait grand besoin.


Chiffre d’affaires comparable annuel toujours dans le rouge

L’évolution positive d’Ahold Pays-Bas durant le quatrième trimestre a son influence sur le résultat annuel. Avec une croissance du chiffre d’affaires comparable de 2,2% au quatrième trimestre, Ahold Pay-Bas fait nettement mieux qu’au quatrième trimestre 2013, lorsque le chiffre d’affaires comparable du groupe chutait de 1%. Sur l’ensemble de l’année 2014 le chiffre d’affaires net d’Ahold Pays-Bas est en hausse de 1,8%, mais à données comparables le chiffre d’affaires est légèrement dans le rouge, avec -0,5%.


La pression reste importante aux USA surtout : au quatrième trimestre le chiffre d’affaires comparable y a progressé d’un timide 0,3%, mais sur l’ensemble de l’année 2014 le chiffre d’affaires affiche un statu quo, voire une légère baisse (-0,1%). Sur le marché américain très concurrentiel, Ahold USA réinvesti les économies réalisées via le programme ‘simplicity’ dans l’amélioration du rayon frais, l’augmentation du nombre de marques maison et la réduction des prix.


Marge : stable aux USA, en légère baisse aux Pays-Bas

Etant donné que les économies de coûts ont un effet compensatoire sur les investissements, Ahold USA prévoit pour le quatrième trimestre une marge opérationnelle plus ou moins similaire à celle du troisième trimestre (3,8%).


Ahold Pays-Bas par contre s’attend à une baisse de la marge opérationnelle pour le quatrième trimestre. Ahold publiera l’entièreté de ses résultats et son rapport annuel de 2014 le 26 février. « Du fait d’une activité promotionnelle accrue, nous prévoyons une légère baisse de la marge opérationnelle sous-jacente pour le quatrième trimestre aux Pays-Bas », commente Ahold dans un communiqué de presse.


Au troisième trimestre 2014 la marge opérationnelle s’élevait à 4,9%, soit une baisse de 0,4 point de pourcent par rapport au troisième trimestre 2013. Un recul qu’Ahold en novembre 2014 attribuait à la baisse du chiffre d’affaires comparable d’Albert Heijn.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur:  De sympathiques brigands

24/11/2017

Les prix grimpent, la pérennité du supermarché est menacée et les fabricants de marques continuent de payer la note. Eh oui, quels coquins ces ‘food retailers’. Pour vous en convaincre, voici votre rubrique hebdomadaire concoctée par RetailDetail Food !

Nouveau CEO pour Nestlé Belgilux

23/11/2017

Nestlé a annoncé avoir désigné Michel Mersch comme nouveau CEO de Nestlé Belgilux. Il succède à Alexander von Maillot, qui occupera une nouvelle fonction au siège principal en Suisse.

Rémy Cointreau : forte croissance grâce à la demande accrue de cognac de luxe en Asie

23/11/2017

Au premier semestre de son exercice décalé, le groupe français de spiritueux Rémy Cointreau a enregistré d’excellents résultats. Son cognac de luxe s’est particulièrement bien vendu, surtout en Chine, au Japon et à Singapour.

Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize investit dans la start-up YouMeal

23/11/2017

YouMeal, une start-up qui aide les exploitations de restaurants à informer leurs clients de la composition de leurs plats, a levé 800.000 euros. L’un des investisseurs est Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize et actuellement président du COIB.

Hausse des ventes en ligne dans le secteur FMCG

22/11/2017

Les courses online sont en hausse de 30%, alors que le marché dans son ensemble n’a progressé que de 1,3%. Actuellement l’e-commerce représente 4,6% dans le segment FMCG. D’ici 2025 ce pourcentage devrait atteindre 10%, soit 145 milliards d’euros.

Nestlé envisage la reprise de Hain Celestial

22/11/2017

Nestlé serait intéressé par la reprise de Hain Celestial, une entreprise alimentaire américaine spécialisée dans la production d’aliments naturels et végétariens. La valeur de l’entreprise est estimée à 3,5 milliards d’euros.

Back to top