Au moins 100 emplois menacés chez Südzucker

Au moins 100 emplois menacés chez Südzucker

Südzucker, le plus grand groupe sucrier d’Europe, va supprimer au moins 100 emplois. La maison-mère de la Raffinerie Tirlemontoise pointe du doigt le Communauté européenne.

Libéralisation du marché sucrier européen

Südzucker va supprimer des emplois « suite à la nouvelle législation européenne relative au sucrer ». Le secteur sucrier s’apprête à affronter un énorme bouleversement, car à partir de 2017 les quotas sucre seront abolis. Jusqu’à présent le marché européen était sévèrement réglementé en matière de quotas de production, de tarifs d’importation et de subsides.


Il serait question d’une perte d’emplois à trois chiffres, indique le porte-parole du groupe, ce qui signifie donc qu’au moins 100 jobs seraient menacés. Südzucker emploie environ 18.000 personnes, dont 8.200 dans la branche sucrière.


Fin 2014 la Raffinerie Tirlemontoise, propriété de Südzucker, avait déjà supprimé 42 emplois, dont 30 via des départs en prépension. Une mesure nécessaire, selon la direction, pour anticiper la réforme de l’Union européenne du régime sucrier. « Nous avons réagi un rien plus tôt au contexte changeant et pour nous les suppressions d’emplois sont derrière le dos », confirme Isabelle Roelandts, porte-parole de la Raffinerie Tirlemontoise. Aujourd’hui l’usine de Tirlmenont compte encore quelque 300 employés.

 

Tags: