Auchan cède ses activités chinoises à Alibaba

Auchan cède ses activités chinoises à Alibaba
Shutterstock.com

Le groupe français de distribution Auchan se retire de Chine : l’entreprise vend sa division chinoise Sun Art à Alibaba pour 3 milliards d’euros. Les deux groupes travaillaient déjà en étroite collaboration.

 

« Saisir de nouvelles opportunités »

Le fait qu’Auchan se retire de Chine n’est pas vraiment une surprise : lorsque le groupe français a confié la gestion opérationnelle de sa division chinoise Sun Art Retail Group à son partenaire taïwanais RT-Mart l’année dernière, cela apparaissait déjà comme l’annonce d’un retrait progressif. Un an plus tôt, Alibaba avait déjà acquis une participation de 36,16 % dans la branche chinoise d’Auchan.
 

Selon le communiqué de presse, les deux partenaires commerciaux se sont accordés sur la « haute spécificité » du marché chinois. C’est pourquoi Auchan a accepté la proposition d’Alibaba de racheter la totalité de sa participation dans Sun Art. La filiale, leader du marché de la distribution alimentaire en Chine, compte 484 hypermarchés et 150 000 employés. D'un seul coup, Alibaba devient un important détaillant physique dans le pays. Ce n’est pas la première fois qu’un détaillant français renonce à ses activités en Chine : l’année dernière, Carrefour avait déjà dû jeter l’éponge
 

Grâce à cette vente, Auchan Retail peut continuer à se désendetter et saisir de nouvelles opportunités de développement dans de nouveaux pays, indique le communiqué. Le groupe souhaite maintenant poursuivre le déploiement de son plan Auchan 2022 : la chaîne d’hypermarchés doit se réinventer puisque les clients achètent davantage en ligne et fréquentent moins souvent l’hypermarché. Le détaillant va se concentrer davantage sur les points de collecte pour les courses en ligne et transformer ses hypermarchés : ils offriront plus d’espace aux activités de restauration et des surfaces seront louées à des détaillants externes non alimentaires.