Bénéfice en baisse chez Carrefour

Bénéfice en baisse chez Carrefour

Les résultats du premier semestre 2017, que vient de publier le groupe de grande distribution français Carrefour, se sont avérés décevants. Et le deuxième semestre s’annonce difficile également, affirme le nouveau management.

Marges en baisse

Le chiffre d’affaires des deux premiers trimestres avait déjà été communiqué auparavant. Au total le groupe français a réalisé un chiffre d’affaires de 38,5 milliards d’euros au premier semestre, soit une hausse de 6,2%. Sur base comparable il est question d’une croissance de 2,1%.


Par contre au niveau du bénéfice les chiffres sont moins réjouissants. Le résultat opérationnel courant du groupe a chuté de 12,1% à 621 millions d’euros. La marge opérationnelle a reculé et se limite à 1,6%, notamment suite au marché fortement concurrentiel et promotionnel en France et suite à l’augmentation des pertes en Argentine où l’économie continue de peiner. Les autres pays européens affichent également des marges opérationnelles en légère baisse, notamment en raison de l’impact de l’intégration des magasins Eroski en Espagne et Billa en Roumanie.


Pas d’amélioration en vue

Carrefour ne publie pas de chiffres précis concernant le bénéfice de chaque pays : concernant la Belgique, le groupe indique uniquement que le chiffre d’affaires au premier semestre a progressé de 0,1% à 2,1 milliards d’euros, suite à un faible premier trimestre et un bon deuxième trimestre.


Pour l’instant Carrefour ne s’attend pas à une amélioration significative. Sur l’ensemble de l’année le groupe prévoit une croissance du chiffre d’affaires se situant entre 2 et 4%, alors qu’auparavant il tablait sur une croissance comprise entre 3 et 5%. Les circonstances restent difficiles dans certains pays et les résultats annuels devraient donc se situer sur la même ligne que les résultats semestriels. Carrefour dit vouloir renforcer sa discipline financière et légèrement réduire ses investissements. « Le nouveau management est pleinement focalisé sur l’amélioration des performances du groupe et sur son adaptation aux évolutions rapides et profondes en cours dans le secteur », lit-on dans le communiqué de presse.