Barry Callebaut augmente considérablement sa capacité de production en Belgique

Barry Callebaut augmente considérablement sa capacité de production en Belgique

Durant les 18 mois à venir Barry Callebaut souhaite augmenter sa production d’un cinquième et se spécialiser davantage dans le chocolat de décoration. Pour ce faire le géant du chocolat  augmentera considérablement la capacité de ses usines belges.

Le chocolat belge est ‘in’

La demande de chocolat belge est en forte croissance partout dans le monde, entre autres grâce à la baisse de 23% du prix du cacao durant l’année écoulée. Une situation favorable dont a tiré profit le plus grand fabricant de chocolat au monde, qui a clôturé son année comptable avec un bénéfice net de pas moins de 260 millions d’euros (+38,8%).


Vu ces excellentes performances, le chocolatier belgo-suisse a décidé durant les dix-huit mois à venir d’investir dans ses usines de Wieze et de Hal. Les deux sites de production seront équipés de nouvelles lignes de production, mais le gros de l’investissement sera consacré à l’usine de Hal, rachetée il y a un an par Barry Callebaut au groupe Mondelez, maison-mère de Côte d’Or et Lu.


Centre d’expertise à Hal

« L’usine de Hal est en bon état et dispose du potentiel nécessaire pour une extension », explique Massimo Garavaglia, directeur pour la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique, dans le journal De Tijd. « Nous allons ajouter de nouvelles lignes de production dans les bâtiments existants afin d’atteindre notre objectif, à savoir une augmentation de la capacité de production de 20% d’ici mi-2019. » Pour ce faire l’entreprise joue la carte de l’automatisation : il n’y aura pas de création de nouveaux jobs, mais les 300 travailleurs de Hal conserveront leur emploi.


L’usine de Hal hébergera également un centre d’expertise pour le chocolat de décoration, une spécialisation relativement nouvelle, qui répond à la demande croissante de décorations mangeables sur les pralines ou les pâtisseries. « Nous constatons que de grands fabricants comme Mondelez, Mars et Nestlé cherchent à se distinguer par le chocolat de décoration », indique Garavaglia, tout en ajoutant que Barry Callebaut soutient également les artisans chocolatiers : « Aujourd’hui nous collaborons déjà avec 30.000 chocolatiers indépendants, mais nous voulons faire encore plus pour eux. »


Barry Callebaut, né de la fusion du belge Callebaut et du français Cacao Barry en 1996, emploie environ 1.500 personnes en Belgique. Deux tiers de la production en vrac belge part vers des entreprises et des chocolatiers étrangers, qui transforment le chocolat et le commercialisent sous leur propre label. Le groupe n’a pas précisé le montant de l’investissement consacré à l’expansion belge.