Beckers « particulièrement satisfait » du troisième trimestre de Delhaize

Beckers « particulièrement satisfait » du troisième trimestre de Delhaize

DelhaizeLe groupe Delhaize a réalisé durant le troisième trimestre un chiffre d’affaires de 5,328 milliards d’euros et un bénéfice net de 133 millions d’euros. Le distributeur belge surpasse ainsi les prévisions des analystes.

 

A taux de change identiques, le groupe affiche une croissance de ses revenus de 6,6%. A taux de change réels, les revenus trimestriels ont augmenté seulement de 0,4% en raison de l’affaiblissement du dollar américain par rapport à l’euro.

 

La Belgique fait du sur place

En Belgique, Delhaize enregistre une croissance de son chiffre d’affaires de 0,2% à 1,198 milliards  d’euros et ce grâce à l’ouverture de nouveaux magasins, car sur base comparable le chiffre d’affaires a baissé de 0,4%. Différents facteurs sont responsables de ces chiffres : l‘été pourri, la crise qui incite les consommateurs à acheter des produits moins chers, l’augmentation des prix du carburant et la hausse des frais de personnel.

 

7 millions d’euros de perte suite à l’ouragan Irene

Aux Etats-Unis les reveDelhaize-Beckersnus ont augmenté de 3,5%. Sur base comparable, le chiffre d’affaires américain a augmenté (de 1,9%)  pour le cinquième trimestre consécutif. Ces chiffres sont dus principalement au succès de la filiale discount Bottom Dollar Food et à une inflation plus élevée. Toutefois les résultats ont subi une influence négative suite à l’ouragan Irene : Food Lion a été contraint cet été de fermer temporairement 350 magasins. La perte de produits et autres charges liées aux intempéries ont occasionné une perte d’un montant de 7 millions d’euros.

 

Par ailleurs dans le cadre du New Game Plan, Delhaize confirme que d’ici 2012  il aura entièrement renouvelé 800 magasins Food Lion aux Etats-Unis. « Les excellents résultats dans les magasins Food Lion repositionnés ont continué, surpassent le restant du réseau et nous montrent que nous actionnons les bons leviers »,  explique Pierre Olivier Beckers, n°1 du groupe Delhaize. « Par contre, l'environnement économique, en particulier dans le Sud-Est des Etats-Unis, a continué à peser sur le moral et le comportement des consommateurs. »

 

 « Particulièrement satisfait de l’Europe du Sud-Est »

Dans le Sud-Est de l’Europe et en Asie les revenus ont augmenté de 49,0% (à taux de change identiques), principalement grâce à la reprise du groupe de distribution serbe Delta Maxi (fin juillet), la croissance d’Alfa Beta en Grèce, les fortes performances de la filiale roumaine Mega Image et l’ouverture de nouveaux magasins. « Nous sommes particulièrement satisfaits des résultats de nos activités dans le Sud-Est de l’Europe dans un climat pourtant difficile », conclut Beckers en ajoutant toutefois que « la répercussion sur les prix de vente de l’inflation plus élevée est de plus en plus difficile ». Becker estime que ceci continuera à avoir un impact sur le restant de l’année.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

DelhaizeLe groupe Delhaize a réalisé durant le troisième trimestre un chiffre d’affaires de 5,328 milliards d’euros et un bénéfice net de 133 millions d’euros. Le distributeur belge surpasse ainsi les prévisions des analystes.

 

A taux de change identiques, le groupe affiche une croissance de ses revenus de 6,6%. A taux de change réels, les revenus trimestriels ont augmenté seulement de 0,4% en raison de l’affaiblissement du dollar américain par rapport à l’euro.

 

La Belgique fait du sur place

En Belgique, Delhaize enregistre une croissance de son chiffre d’affaires de 0,2% à 1,198 milliards  d’euros et ce grâce à l’ouverture de nouveaux magasins, car sur base comparable le chiffre d’affaires a baissé de 0,4%. Différents facteurs sont responsables de ces chiffres : l‘été pourri, la crise qui incite les consommateurs à acheter des produits moins chers, l’augmentation des prix du carburant et la hausse des frais de personnel.

 

7 millions d’euros de perte suite à l’ouragan Irene

Aux Etats-Unis les reveDelhaize-Beckersnus ont augmenté de 3,5%. Sur base comparable, le chiffre d’affaires américain a augmenté (de 1,9%)  pour le cinquième trimestre consécutif. Ces chiffres sont dus principalement au succès de la filiale discount Bottom Dollar Food et à une inflation plus élevée. Toutefois les résultats ont subi une influence négative suite à l’ouragan Irene : Food Lion a été contraint cet été de fermer temporairement 350 magasins. La perte de produits et autres charges liées aux intempéries ont occasionné une perte d’un montant de 7 millions d’euros.

 

Par ailleurs dans le cadre du New Game Plan, Delhaize confirme que d’ici 2012  il aura entièrement renouvelé 800 magasins Food Lion aux Etats-Unis. « Les excellents résultats dans les magasins Food Lion repositionnés ont continué, surpassent le restant du réseau et nous montrent que nous actionnons les bons leviers »,  explique Pierre Olivier Beckers, n°1 du groupe Delhaize. « Par contre, l'environnement économique, en particulier dans le Sud-Est des Etats-Unis, a continué à peser sur le moral et le comportement des consommateurs. »

 

 « Particulièrement satisfait de l’Europe du Sud-Est »

Dans le Sud-Est de l’Europe et en Asie les revenus ont augmenté de 49,0% (à taux de change identiques), principalement grâce à la reprise du groupe de distribution serbe Delta Maxi (fin juillet), la croissance d’Alfa Beta en Grèce, les fortes performances de la filiale roumaine Mega Image et l’ouverture de nouveaux magasins. « Nous sommes particulièrement satisfaits des résultats de nos activités dans le Sud-Est de l’Europe dans un climat pourtant difficile », conclut Beckers en ajoutant toutefois que « la répercussion sur les prix de vente de l’inflation plus élevée est de plus en plus difficile ». Becker estime que ceci continuera à avoir un impact sur le restant de l’année.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top