Beckers « particulièrement satisfait » du troisième trimestre de Delhaize

Beckers « particulièrement satisfait » du troisième trimestre de Delhaize

DelhaizeLe groupe Delhaize a réalisé durant le troisième trimestre un chiffre d’affaires de 5,328 milliards d’euros et un bénéfice net de 133 millions d’euros. Le distributeur belge surpasse ainsi les prévisions des analystes.

 

A taux de change identiques, le groupe affiche une croissance de ses revenus de 6,6%. A taux de change réels, les revenus trimestriels ont augmenté seulement de 0,4% en raison de l’affaiblissement du dollar américain par rapport à l’euro.

 

La Belgique fait du sur place

En Belgique, Delhaize enregistre une croissance de son chiffre d’affaires de 0,2% à 1,198 milliards  d’euros et ce grâce à l’ouverture de nouveaux magasins, car sur base comparable le chiffre d’affaires a baissé de 0,4%. Différents facteurs sont responsables de ces chiffres : l‘été pourri, la crise qui incite les consommateurs à acheter des produits moins chers, l’augmentation des prix du carburant et la hausse des frais de personnel.

 

7 millions d’euros de perte suite à l’ouragan Irene

Aux Etats-Unis les reveDelhaize-Beckersnus ont augmenté de 3,5%. Sur base comparable, le chiffre d’affaires américain a augmenté (de 1,9%)  pour le cinquième trimestre consécutif. Ces chiffres sont dus principalement au succès de la filiale discount Bottom Dollar Food et à une inflation plus élevée. Toutefois les résultats ont subi une influence négative suite à l’ouragan Irene : Food Lion a été contraint cet été de fermer temporairement 350 magasins. La perte de produits et autres charges liées aux intempéries ont occasionné une perte d’un montant de 7 millions d’euros.

 

Par ailleurs dans le cadre du New Game Plan, Delhaize confirme que d’ici 2012  il aura entièrement renouvelé 800 magasins Food Lion aux Etats-Unis. « Les excellents résultats dans les magasins Food Lion repositionnés ont continué, surpassent le restant du réseau et nous montrent que nous actionnons les bons leviers »,  explique Pierre Olivier Beckers, n°1 du groupe Delhaize. « Par contre, l'environnement économique, en particulier dans le Sud-Est des Etats-Unis, a continué à peser sur le moral et le comportement des consommateurs. »

 

 « Particulièrement satisfait de l’Europe du Sud-Est »

Dans le Sud-Est de l’Europe et en Asie les revenus ont augmenté de 49,0% (à taux de change identiques), principalement grâce à la reprise du groupe de distribution serbe Delta Maxi (fin juillet), la croissance d’Alfa Beta en Grèce, les fortes performances de la filiale roumaine Mega Image et l’ouverture de nouveaux magasins. « Nous sommes particulièrement satisfaits des résultats de nos activités dans le Sud-Est de l’Europe dans un climat pourtant difficile », conclut Beckers en ajoutant toutefois que « la répercussion sur les prix de vente de l’inflation plus élevée est de plus en plus difficile ». Becker estime que ceci continuera à avoir un impact sur le restant de l’année.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

DelhaizeLe groupe Delhaize a réalisé durant le troisième trimestre un chiffre d’affaires de 5,328 milliards d’euros et un bénéfice net de 133 millions d’euros. Le distributeur belge surpasse ainsi les prévisions des analystes.

 

A taux de change identiques, le groupe affiche une croissance de ses revenus de 6,6%. A taux de change réels, les revenus trimestriels ont augmenté seulement de 0,4% en raison de l’affaiblissement du dollar américain par rapport à l’euro.

 

La Belgique fait du sur place

En Belgique, Delhaize enregistre une croissance de son chiffre d’affaires de 0,2% à 1,198 milliards  d’euros et ce grâce à l’ouverture de nouveaux magasins, car sur base comparable le chiffre d’affaires a baissé de 0,4%. Différents facteurs sont responsables de ces chiffres : l‘été pourri, la crise qui incite les consommateurs à acheter des produits moins chers, l’augmentation des prix du carburant et la hausse des frais de personnel.

 

7 millions d’euros de perte suite à l’ouragan Irene

Aux Etats-Unis les reveDelhaize-Beckersnus ont augmenté de 3,5%. Sur base comparable, le chiffre d’affaires américain a augmenté (de 1,9%)  pour le cinquième trimestre consécutif. Ces chiffres sont dus principalement au succès de la filiale discount Bottom Dollar Food et à une inflation plus élevée. Toutefois les résultats ont subi une influence négative suite à l’ouragan Irene : Food Lion a été contraint cet été de fermer temporairement 350 magasins. La perte de produits et autres charges liées aux intempéries ont occasionné une perte d’un montant de 7 millions d’euros.

 

Par ailleurs dans le cadre du New Game Plan, Delhaize confirme que d’ici 2012  il aura entièrement renouvelé 800 magasins Food Lion aux Etats-Unis. « Les excellents résultats dans les magasins Food Lion repositionnés ont continué, surpassent le restant du réseau et nous montrent que nous actionnons les bons leviers »,  explique Pierre Olivier Beckers, n°1 du groupe Delhaize. « Par contre, l'environnement économique, en particulier dans le Sud-Est des Etats-Unis, a continué à peser sur le moral et le comportement des consommateurs. »

 

 « Particulièrement satisfait de l’Europe du Sud-Est »

Dans le Sud-Est de l’Europe et en Asie les revenus ont augmenté de 49,0% (à taux de change identiques), principalement grâce à la reprise du groupe de distribution serbe Delta Maxi (fin juillet), la croissance d’Alfa Beta en Grèce, les fortes performances de la filiale roumaine Mega Image et l’ouverture de nouveaux magasins. « Nous sommes particulièrement satisfaits des résultats de nos activités dans le Sud-Est de l’Europe dans un climat pourtant difficile », conclut Beckers en ajoutant toutefois que « la répercussion sur les prix de vente de l’inflation plus élevée est de plus en plus difficile ». Becker estime que ceci continuera à avoir un impact sur le restant de l’année.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Tags: