Beyond Meat envisage une levée de fonds supplémentaire

Beyond Meat, le pionnier des substituts de viande à base végétale, recherche du capital frais : après un trimestre de forte croissance des ventes, avec toutefois des pertes en hausse, le fabricant américain va introduire de nouvelles actions sur le marché.


Augmentation du chiffre d’affaires ét des pertes

A peine trois mois après son entrée en bourse initiale, Beyond Meat veut introduire 3,25 millions d’actions supplémentaires sur le marché. C’est ce qu’annonce le fabricant de burgers végétariens à l’occasion de la publication de ses chiffres du deuxième trimestre. Beyond Meat a beau connaître un succès international – actuellement ses burgers et saucisses sont déjà disponibles dans 51 pays –, cette expansion semble se faire au détriment de la rentabilité.


Au deuxième trimestre le chiffre d’affaires de Beyond Meat a bondi de pas moins de 287% à 67,3 millions de dollars (environ 60,4 millions d’euros), alors que les analystes tablaient sur 52,7 millions de dollars (47,3 millions d’euros) seulement. En revanche la perte nette a atteint 9,4 millions de dollars (8,4 millions d’euros) ; une perte largement supérieure à celle de 7,4 millions dollars (6,6 millions d’euros) enregistrée l’an dernier et nettement plus que prévu par les analystes.


Trois millions de nouvelles actions

Néanmoins le CEO Ethan Brown s’attend à ce que les deux trimestres suivants soient les plus forts et prévoit une hausse du chiffre d’affaires au troisième trimestre. Selon le CEO , il devrait y avoir moins de problèmes au niveau de la capacité de production et d’approvisionnement que durant la précédente saison de barbecue, bien que de « très courtes ruptures de stocks » ne soient pas exclues.


Pour l’ensemble de l’année 2019 Brown revoit ses prévisions à la hausse : désormais Beyond Meat table sur un chiffre d’affaires net de 240 millions de dollars (environ 215 millions d’euros), alors qu’initialement l’entreprise prévoyait un chiffre d’affaires de 210 millions d’euros. Bon nombre de chaînes de restaurants se sont déjà associées au fabricant : près de la moitié du chiffre d’affaires total provient du secteur horeca et food service, tandis que le retail génère la grosse moitié restante.


Toutefois Beyond Meat est confronté à une concurrence accrue d’autres acteurs, tels que Nestlé et Unilever, qui eux aussi investissent intensivement dans les substituts de viande. C’est pourquoi la direction va procéder à une deuxième introduction en bourse : l’entreprise prévoit de mettre 250.000 actions propres sur le marché, ainsi que 3 millions d’actions appartenant à ses actuels actionnaires.  Ce capital doit permettre à l’entreprise d’assurer son futur développement.