Bio-Planet débarque (enfin) à Bruxelles

Bio-Planet débarque (enfin) à Bruxelles

Bio-Planet débarque (enfin) à Bruxelles

Quinze ans après son lancement, Bio-Planet ouvre ‘enfin’ son premier point de vente à Bruxelles, le 23ème au total. La filiale de Colruyt s’est installée à proximité de la gare d'Uccle-Calevoet.

Le marché bio en croissance de 18%

L’arrivée tardive de Bio-Planet à Bruxelles « s’explique par la difficulté de trouver un endroit approprié à Bruxelles :  un Bio-Planet est quasiment aussi grand qu’un supermarché et nécessite au moins 55 places de parking », précise le manager Jo Ghilain dans le journal L’Echo.


Le nouveau Bio-Planet aura à faire face à une sérieuse concurrence d’autres commerces bios dans la région bruxelloise, mais cela ne semble pas inquiéter Jo Ghilain : « Le marché est en pleine croissance, la demande de produits bios est énorme. » L’an dernier le marché bio a connu une croissance de pas moins de 18% et Bio-Planet avec ses 6.500 références sur 650m² entend bien s’accaparer une part du gâteau.


Il y a encore place pour 30 points de vente

Durant son exercice décalé 2015-2016 Colruyt a ouvert six nouveaux Bio-Planet, ce qui représente une hausse du chiffre d’affaires de 23% (donc une croissance plus élevée que le marché) à 98 millions d’euros. Quinze autres ouvertures sont prévues d’ici 2018. Le CEO Jef Colruyt estime qu’il y a encore place pour une trentaine de nouveaux supermarchés bios.


Pourtant le concept bio de Colruyt Group n’est toujours pas rentable : l’exercice précédent l’enseigne a subi une perte nette de 2,5 millions d’euros. « C’est la conséquence de nos investissements dans le développement de notre réseau de magasins et dans la construction d’un nouveau centre logistique », explique le CFO Marc Hofman dans L’Echo : « Etant donné que nous continuons d’investir dans Bio-Planet, il est possible que nous clôturions cet exercice dans le rouge. Mais au niveau des marges il n’y a aucun problème. »


A partir d’avril la ‘Colruyt Group Academy’ s’installera à l’étage supérieur du même bâtiment à Uccle. Il s’agit de la neuvième ‘école Colruyt’, où le retailer organise des workshops autour de thèmes tels que bien-être et détente, boire et manger ou encore maison et jardin.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Colruyt retire des produits Nestlé des rayons

21/02/2018

Colruyt a retiré au moins 18 produits de Nestlé de ses rayons. Les deux parties ne sont pas parvenues à un accord sur les prix, par conséquent le retailer suspend temporairement la vente de ces produits dans ses magasins.

Les supermarchés opposés à la proposition européenne en faveur des agriculteurs

20/02/2018

Les supermarchés s’opposent à la proposition de la Commission européenne visant à accorder des prix plus élevés aux agriculteurs lors des négociations. Selon certains distributeurs des Pays-Bas, d’Allemagne et d’Autriche, cela entraînera des hausses de prix pour le consommateur.

La chaîne de restaurants belge Umamido s’en va conquérir les pays voisins

20/02/2018

La chaîne de restaurants belge Umamido, spécialisée dans les plats à base de nouilles, envisage une expansion internationale l’an prochain et l’ouverture de nouveaux établissements en Belgique. Umamido  sert des rāmen, une soupe à base nouilles d’inspiration japonaise.

La Jupiler disparaît des rayons durant quelques mois

20/02/2018

AB InBev lance un coup de pub étonnant : sa marque phare Jupiler disparaîtra des rayons durant quelques mois. Afin de ‘soutenir’ les Diables Rouges lors de la Coupe du Monde (ou pour en tirer profit) la marque s’appellera temporairement ‘Belgium’.

Colruyt participe au service de courses de PostNL

20/02/2018

Aux Pays-Bas le nouveau service Stockon, en collaboration avec PostNL, livrera désormais les courses à domicile toutes les deux semaines. A noter que les marques maison portent le label Boni, la marque propre de la chaîne de supermarchés belge Colruyt.

Carrefour : choisissez vous-même le prix du lait ‘équitable’

19/02/2018

A l’exemple de la France, Carrefour lance le lait « La marque du consommateur », une nouvelle marque dont le prix est fixé par les consommateurs eux-mêmes. Le lait coûtera 1,05 €, afin que les agriculteurs obtiennent une marge plus importante.

Back to top