Bon App’, la formule casse-croûte lancée par Carrefour

Bon App’, la formule casse-croûte lancée par Carrefour
Carrefour Bon'App

En France, Carrefour teste un nouveau concept de confort qui mise sur une consommation immédiate.  Bon App’, du nom de la marque de distributeur du retailer, vend des produits à consommer sur place ou en route.

Inspiration soudaine

L’esprit d’innovation semble ne pas avoir de limites chez Carrefour.  L’entreprise teste de nouveaux concepts de magasins dans toute l’Europe.  Ce qui fait la particularité de Bon App’, c’est l’accent mis sur la consommation immédiate : l’inspiration soudaine, en d’autres mots.  Cela rend le concept différent – mais également complémentaire – des autres concepts de proximité.


L’assortiment de Carrefour Bon App’ est composé de 600 références.  Les clients y trouvent des produits préparés pour tout moment de la journée, du petit-déjeuner au dîner.  Il y a des boissons chaudes et fraîches, des snacks chauds, des salades, des petits pains, des fruits et légumes pré-coupés, de la pâtisserie, des friandises, …  La machine à jus d’orange et le distributeur de cafés sont également présents.  Quelques tables dehors et le comptoir à l’intérieur accueillent des visiteurs qui consomment sur place.  Il existe une formule petit-déjeuner à partir de 3 euros ainsi qu’une formule lunch à partir de 6,5 euros.

 
Une superficie de petite taille

Carrefour a déjà testé des concepts shop-in-shop Bon App’ dans différents hypermarchés.  Les deux premiers emplacements autonomes ont ouvert leurs portes à Paris en 2015, un dans le quartier du Marais et l’autre dans la gare RER Auber.  Le troisième – un magasin franchisé – a ouvert ses portes le 18 mai dernier dans la ville d’Arras dans le nord de la France.  Le quatrième a vu le jour le 14 juin à Montpellier dans le sud de la France.


Bon App’ opte toujours pour des emplacements centraux avec beaucoup de passage.  De plus, ce sont des magasins de très petite taille : 50 à 60 m².  L’aménagement intérieur est moderne et raffiné avec des signalisations explicites.  Les clients trouvent très facilement ce qu’ils recherchent.  Les heures d’ouverture sont très étendues : à Arras, le magasin est ouvert du lundi au samedi de 7h à 21h et le dimanche de 11h30 à 21h.


Avec Bon App’, Carrefour semble vouloir concurrencer Monop’daily, la formule citadine de Monoprix qui propose également des snacks et des repas rapides à consommer sur place ou en route et qui compte déjà plus de trente points de vente.
 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Colruyt et PepsiCo enterrent la hache de guerre : Pepsi à nouveau  disponible

19/01/2018

L’assortiment habituel de Pepsi et Lay’s sera à nouveau disponible chez Colruyt. Depuis novembre la chaîne avait retiré 29 produits du fabricant PepsiCo, qui refusait de lui accorder des réductions de prix. A présent le discounter met fin à ce boycott.

Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

Back to top