Bruxelles accueille son deuxième ‘supermarché coopératif’

Bruxelles accueille son deuxième ‘supermarché coopératif’

D’ici un an le supermarché coopératif Bees Coop ouvrira ses portes à Schaerbeek. Ce point de vente constituera le point d’orgue d’un projet lancé il y a deux ans déjà, dans le cadre duquel 300 ménages achètent collectivement des aliments bio.

Un projet né d’un besoin de diversité

Bees Coop (en toutes lettres 'Brussels Ecological, Economic and Social Cooperative'), un projet porté par les citoyens bruxellois, est né d’un « besoin collectif de diversité par rapport à l’offre actuelle des supermarchés et parce que nous en avions assez des produits insipides et sur-emballés des supermarchés », explique les initiateurs.


Le supermarché coopératif, qui s’installera dans une ancienne boulangerie à la rue Van Hove à Schaerbeek, est la suite logique d’un projet de quartier lancé il y a deux ans déjà, dans le cadre duquel 300 ménages bruxellois achètent collectivement des aliments bio. Les initiateurs se sont inspirés de la 'Park Slope Food Coop' à Brooklyn et de ‘La Louve’ à Paris. Le coût du projet est estimé à 200.000 euros, somme que les initiateurs espèrent collecter via crowdfunding.


L’ASBL, fondée en septembre 2014, compte déjà 360 participants, dont 80 sont activement impliqués dans le développement du supermarché. Chaque participant est supposé travailler trois heures par semaines au sein du supermarché (caisse, facturation, logistique, …) : aussi Bees Coop se qualifie-t-il de ‘premier supermarché coopératif et participatif de Bruxelles’.


C’est cet élément ‘participatif’ qui constitue la grande différence avec Färm, qui il y a deux ans a ouvert le tout premier supermarché coopératif de Bruxelles à la place Sainte-Catherine. Et avec succès, car un deuxième point de vente a déjà vu le jour à Etterbeek et depuis le mois de juin le groupe n’accepte plus de nouveaux coopérants.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Back to top