Burger King jette son dévolu sur la Belgique et la France

Burger King jette son dévolu sur la Belgique et la France

La chaîne de restauration rapide américaine Burger King, qui mardi dernier après plus d’un an d’absence, a été réintroduite en bourse, a des projets d’expansion européens. Le groupe de fast-food veut tenter sa chance sur de nouveaux marchés, dont la France, la Finlande, la Grèce et … la Belgique.

4.500 nouveaux restaurants d’ici 2016

Selon le magazine Trends, Burger King souhaiterait disposer d’ici 2016 de 17.000 établissements à travers le monde, dont une partie en Belgique. Il y aurait dans notre pays du potentiel pour accueillir 230 restaurants fast-food, d’après une estimation approximative basée sur la part de marché de la chaîne aux Etats-Unis. Fin 2011 Burger King comptait 12.512 restaurants, dont environ 60% en Amérique du Nord. Le marché intérieur  américain avec les 4.000 ouvertures prévues dans les 5 années à venir représente la plus grande partie de l’expansion.


Au Brésil la chaîne projette également quelques centaines de restaurants supplémentaires, mais étant donné que ceux-ci font partie d’une entreprise séparée, ils n’interviennent pas dans l’objectif des 4.500 nouveaux Burger King. En Europe occidentale Burger King est présent principalement en Allemagne, aux Pays-Bas, en Espagne et au Royaume-Uni.

 

Retour en bourse

Cette semaine Burger King annonçait son retour à la bourse de New York, quittée en 2010 après son rachat par le fonds d’investissements 3G Capital. Le fonds américain a racheté la chaîne en octobre 2010 pour un montant de 3,5 milliards de dollars, mais à présent l’investisseur britannique Justice a repris 29% du capital du géant du hamburger, après quoi il fusionnera avec la chaîne de fast-food et entrera en bourse.


Le géant du fast-food ne se porte pourtant pas si bien sur son marché intérieur américain. Ces dernières années il a perdu en part de marché au profit du numéro 1 McDonald’s et récemment son concurrent Wendy’s l’a détrôné de sa deuxième place. Nullement étonnant donc que la chaîne cherche son salut sur d’autres continents.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Tags: