Buurtsuper.be veut retarder l’introduction du label Smiley | RetailDetail

Buurtsuper.be veut retarder l’introduction du label Smiley

Buurtsuper.be veut retarder l’introduction du label Smiley

Tout magasin alimentaire en Belgique – allant du boulanger au boucher, des supermarchés de proximité  jusqu’aux grandes chaînes – a l’obligation légale de se conformer à certaines règles d’hygiène. Les magasins répondant à toutes ces normes, pourront dès le 1er août afficher un autocollant Smiley sur leur porte ou leur vitrine. Toutefois la procédure de validation, que doivent subir les magasins, risque bien de prendre un sérieux retard. C’est pourquoi Buurtsuper.be demande un délai  jusqu’à ce que suffisamment de commerces soient validés.

A peine 1.500 magasins validés sur les 25.000

Les magasins alimentaires, supermarchés de proximité et les grandes chaînes répondant aux normes d’hygiène légales, pourront dès le 1er août afficher l’autocollant Smiley. C’est ce que stipule un arrêté ministériel de la Ministre des Classes moyennes, des PME, des Indépendants et de l'Agriculture Sabine Laruelle (MR).


« C’est une excellente chose, mais le système risque de prendre un sérieux retard », explique Luc Ardies, directeur de Buurtsuper.be, l’organisation UNIZO des commerces alimentaires indépendants.  « Normalement l’autocollant peut être affiché à partir du 1er août, mais des 25.000 commerces entrant en ligne de compte pour le label Smiley, à peine 1.500 ont été validés. Les consommateurs pourraient donc à tort conclure que les magasins sans Smiley ne sont pas conformes aux règles d’hygiène. Une catastrophe pour l’image de nombreux magasins. »


Image faussée et concurrence déloyale

Buurtsuper.be  estime que le label Smiley est une bonne chose, mais craint qu’une introduction trop rapide du label induira en erreur les consommateurs quant aux conditions d’hygiène des magasins alimentaires belges, si tous les magasins n’ont pas été contrôlés. D’autre cela entraînera une concurrence déloyale.


Selon Luc Ardies il est pratiquement impossible de valider les 25.000 magasins alimentaires au courant de cette année. « Il n’y a que 7 organismes de contrôle agréés pour effectuer les audits nécessaires dans les commerces. Concrètement cela signifie donc que chaque organisme de contrôle devrait valider 3.500 magasins, soit 16 par jour. » C’est pourquoi Buurtsuper.be demande à ce que le Smiley ne soit introduit qu’au moment où au moins la moitié des entreprises concernées ou un certain sous-secteur soient effectivement en mesure d’obtenir le label.


Autocontrôle obligatoire, validation facultative

En Belgique il existe deux systèmes de contrôle en matière d’hygiène : tout manager doit élaborer un système d’autocontrôle qu’il peut faire valider par des auditeurs agréés ; d’autre part l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) effectuent des inspections sur place.


Le système d’autocontrôle est imposé par l’Europe, alors que la validation (en vue d’obtenir le label Smiley) est facultative. Bien entendu c’est un argument commercial envers le consommateur.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Aldi mise sur l’énergie renouvelable

17/07/2018

Aldi Nord vient de publier une ambitieuse politique climatique internationale. Le retailer veut réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2021 et révèle quelques chiffres révélateurs dans son second rapport de développement durable.

Un potentiel de croissance considérable pour les discounters en Europe de l’Ouest

16/07/2018

Malgré une surenchère sur de nombreux marchés européens, les discounters prévoient dix millions de m² supplémentaires de surface de vente sur le continent d’ici 2023. LZ Retailytics estime qu’il existe également de bonnes opportunités de croissance sur des marchés dits saturés comme l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Greenyard en difficultés suite à une contamination à la listéria

16/07/2018

Le producteur de légumes Greenyard est sous pression suite à une contamination à la listéria dans son usine hongroise. L’entreprise affirme prendre toutes les mesures nécessaires, mais le cours boursier est en chute libre.

Un premier magasin OKay avec point de collecte Collect&Go ouvre ses portes à Heusden

16/07/2018

OKay, le supermarché de quartier de Colruyt Group, ouvre sa première filiale avec point de collecte Collect&Go à Heusden. Le nouveau point de vente teste le service de collecte qui, en cas de succès, sera déployé dans d’autres magasins OKay.

Carrefour fait un effort pour les salariés prépensionnés

16/07/2018

Dans le cadre du plan de transformation, Carrefour Belgium prévoit une prime supplémentaire pouvant aller jusqu’à 500 euros pour les travailleurs bénéficiant du RCC qui suivent une formation à un métier en pénurie.

Delhaize met fin à la collaboration avec les partenaires de la Carte Plus

12/07/2018

Les clients de Delhaize ne pourront plus accumuler autant de points avec leur Carte Plus car la collaboration avec les autres retailers permettant aux clients de récolter des points et d’échanger des bons (DI, Planet Parfum, Q8 et Tom&Co) prend fin.