Buurtsuper.be veut retarder l’introduction du label Smiley

Buurtsuper.be veut retarder l’introduction du label Smiley

Tout magasin alimentaire en Belgique – allant du boulanger au boucher, des supermarchés de proximité  jusqu’aux grandes chaînes – a l’obligation légale de se conformer à certaines règles d’hygiène. Les magasins répondant à toutes ces normes, pourront dès le 1er août afficher un autocollant Smiley sur leur porte ou leur vitrine. Toutefois la procédure de validation, que doivent subir les magasins, risque bien de prendre un sérieux retard. C’est pourquoi Buurtsuper.be demande un délai  jusqu’à ce que suffisamment de commerces soient validés.

A peine 1.500 magasins validés sur les 25.000

Les magasins alimentaires, supermarchés de proximité et les grandes chaînes répondant aux normes d’hygiène légales, pourront dès le 1er août afficher l’autocollant Smiley. C’est ce que stipule un arrêté ministériel de la Ministre des Classes moyennes, des PME, des Indépendants et de l'Agriculture Sabine Laruelle (MR).


« C’est une excellente chose, mais le système risque de prendre un sérieux retard », explique Luc Ardies, directeur de Buurtsuper.be, l’organisation UNIZO des commerces alimentaires indépendants.  « Normalement l’autocollant peut être affiché à partir du 1er août, mais des 25.000 commerces entrant en ligne de compte pour le label Smiley, à peine 1.500 ont été validés. Les consommateurs pourraient donc à tort conclure que les magasins sans Smiley ne sont pas conformes aux règles d’hygiène. Une catastrophe pour l’image de nombreux magasins. »


Image faussée et concurrence déloyale

Buurtsuper.be  estime que le label Smiley est une bonne chose, mais craint qu’une introduction trop rapide du label induira en erreur les consommateurs quant aux conditions d’hygiène des magasins alimentaires belges, si tous les magasins n’ont pas été contrôlés. D’autre cela entraînera une concurrence déloyale.


Selon Luc Ardies il est pratiquement impossible de valider les 25.000 magasins alimentaires au courant de cette année. « Il n’y a que 7 organismes de contrôle agréés pour effectuer les audits nécessaires dans les commerces. Concrètement cela signifie donc que chaque organisme de contrôle devrait valider 3.500 magasins, soit 16 par jour. » C’est pourquoi Buurtsuper.be demande à ce que le Smiley ne soit introduit qu’au moment où au moins la moitié des entreprises concernées ou un certain sous-secteur soient effectivement en mesure d’obtenir le label.


Autocontrôle obligatoire, validation facultative

En Belgique il existe deux systèmes de contrôle en matière d’hygiène : tout manager doit élaborer un système d’autocontrôle qu’il peut faire valider par des auditeurs agréés ; d’autre part l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) effectuent des inspections sur place.


Le système d’autocontrôle est imposé par l’Europe, alors que la validation (en vue d’obtenir le label Smiley) est facultative. Bien entendu c’est un argument commercial envers le consommateur.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Alibaba investit 2,5 milliards dans une filiale d'Auchan

20/11/2017

Alibaba vient de prendre une participation de 36 % dans Sun Art Retail Group. Avec 450 supermarchés, ce dernier est la deuxième chaîne de supermarchés en Chine ; le détaillant français Auchan en est par ailleurs le principal actionnaire.

Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

Back to top