Buurtsuper.be veut retarder l’introduction du label Smiley

Buurtsuper.be veut retarder l’introduction du label Smiley

Tout magasin alimentaire en Belgique – allant du boulanger au boucher, des supermarchés de proximité  jusqu’aux grandes chaînes – a l’obligation légale de se conformer à certaines règles d’hygiène. Les magasins répondant à toutes ces normes, pourront dès le 1er août afficher un autocollant Smiley sur leur porte ou leur vitrine. Toutefois la procédure de validation, que doivent subir les magasins, risque bien de prendre un sérieux retard. C’est pourquoi Buurtsuper.be demande un délai  jusqu’à ce que suffisamment de commerces soient validés.

A peine 1.500 magasins validés sur les 25.000

Les magasins alimentaires, supermarchés de proximité et les grandes chaînes répondant aux normes d’hygiène légales, pourront dès le 1er août afficher l’autocollant Smiley. C’est ce que stipule un arrêté ministériel de la Ministre des Classes moyennes, des PME, des Indépendants et de l'Agriculture Sabine Laruelle (MR).


« C’est une excellente chose, mais le système risque de prendre un sérieux retard », explique Luc Ardies, directeur de Buurtsuper.be, l’organisation UNIZO des commerces alimentaires indépendants.  « Normalement l’autocollant peut être affiché à partir du 1er août, mais des 25.000 commerces entrant en ligne de compte pour le label Smiley, à peine 1.500 ont été validés. Les consommateurs pourraient donc à tort conclure que les magasins sans Smiley ne sont pas conformes aux règles d’hygiène. Une catastrophe pour l’image de nombreux magasins. »


Image faussée et concurrence déloyale

Buurtsuper.be  estime que le label Smiley est une bonne chose, mais craint qu’une introduction trop rapide du label induira en erreur les consommateurs quant aux conditions d’hygiène des magasins alimentaires belges, si tous les magasins n’ont pas été contrôlés. D’autre cela entraînera une concurrence déloyale.


Selon Luc Ardies il est pratiquement impossible de valider les 25.000 magasins alimentaires au courant de cette année. « Il n’y a que 7 organismes de contrôle agréés pour effectuer les audits nécessaires dans les commerces. Concrètement cela signifie donc que chaque organisme de contrôle devrait valider 3.500 magasins, soit 16 par jour. » C’est pourquoi Buurtsuper.be demande à ce que le Smiley ne soit introduit qu’au moment où au moins la moitié des entreprises concernées ou un certain sous-secteur soient effectivement en mesure d’obtenir le label.


Autocontrôle obligatoire, validation facultative

En Belgique il existe deux systèmes de contrôle en matière d’hygiène : tout manager doit élaborer un système d’autocontrôle qu’il peut faire valider par des auditeurs agréés ; d’autre part l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) effectuent des inspections sur place.


Le système d’autocontrôle est imposé par l’Europe, alors que la validation (en vue d’obtenir le label Smiley) est facultative. Bien entendu c’est un argument commercial envers le consommateur.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Colruyt et PepsiCo enterrent la hache de guerre : Pepsi à nouveau  disponible

19/01/2018

L’assortiment habituel de Pepsi et Lay’s sera à nouveau disponible chez Colruyt. Depuis novembre la chaîne avait retiré 29 produits du fabricant PepsiCo, qui refusait de lui accorder des réductions de prix. A présent le discounter met fin à ce boycott.

Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

Back to top