Carlos Brito, PDG d'AB InBev, ne démissionne pas, dit-il

Carlos Brito, PDG d'AB InBev, ne démissionne pas, dit-il
Photo : Alexandre Tziripouloff / Shutterstock.com

Carlos Brito, PDG du géant de la bière AB InBev depuis 16 ans, ne va nulle part. Le directeur général nie les rumeurs persistantes selon lesquelles il serait bientôt remplacé.

 

Recherche d'un successeur ?

Le CEO d'AB InBev, Carlos Brito, s'attend à rester à la tête pendant de « nombreux trimestres » encore du plus grand groupe brassicole au monde. C'est ce que Brito a déclaré aux journalistes de Reuters, en réponse aux spéculations actuelles sur un départ imminent. AB InBev a annoncé jeudi une nouvelle baisse de ses bénéfices au troisième trimestre en raison de la pandémie de coronavirus.

 

C’est en septembre que le Financial Times a évoqué que le géant de la bière s’était mis en quête d'un successeur pour Brito, une idée corroborée par le départ de son bras droit au début de l'année. Le niveau d'endettement élevé de l'entreprise et ses mauvais résultats dus à la crise du coronavirus favorisent également son départ.

 

« Pas débarrassés de lui »

La rumeur dit que Brito lui-même serait impliqué dans la recherche de son successeur et qu'il prévoirait de démissionner dans le courant de l'année prochaine. Ce que le dirigeant nie maintenant formellement. Il les qualifie de « rumeurs comme toutes les autres » et garantit aux journalistes qu'ils « ne seront pas débarrassés de lui » dans les prochains trimestres. 

 

Chaque année, l'entreprise examine les scénarios de succession possibles, selon le CEO, et surtout au vu de la pandémie de coronavirus, le groupe brassicole élabore des plans d'urgence en cas de défaillance des cadres supérieurs. « Nous faisons cet exercice tout le temps, même pour ma fonction. Nous le faisons normalement en octobre. Cette année, nous l'avons fait deux fois : en mars et en avril à cause de la Covid. Toute entreprise responsable devrait le faire ».