Carlsberg doit sa croissance à la bière spéciale et sans alcool

Le groupe brassicole danois Carlsberg a publié d’excellents résultats annuels : le chiffre d’affaires comparable a augmenté de 6,5% et le bénéfice net de 9%, et ce, entre autres, grâce à la hausse des ventes de bières spéciales (plus chères).


Marques stratégiques

L’an dernier le brasseur danois a vendu 112,3 millions d’hectolitres de bière et 20,8 millions d’hectolitres d’autres boissons, soit une légère hausse pour les deux catégories. En excluant l’impact des reprises, le chiffre d’affaires a progressé de 6,5% à 62,5 milliards de couronnes danoises (8,4 milliards d’euros). Le bénéfice a grimpé de 9% à 5,4 milliards de couronnes (720 millions d’euros). Les bières spéciales affichent d’excellents résultats (+26%), ainsi que les bières sans alcool qui ont connu une croissance de 33% en Europe de l’Ouest. Carlsbourg se dit satisfait des solides performances de ses marques stratégiques : Kronenbourg 1664 blanc (une bière blanche citronnée) a bondi de 49%, Grimbergen a progressé de 14%, Tuborg de +10% et Carlsberg de +5%.


Ces bons résultats confortent la vision stratégique du CEO néerlandais Cees ’t Hart, qui combine les investissements dans les marques phares du groupe avec un strict contrôle des coûts. Carlsberg entame désormais le rachat d’actions propres pour un montant total de 4,5 milliards de couronnes (600 millions d’euros). Cela permettra de faire monter le cours de l’action et de récompenser les investisseurs. En outre le brasseur promet une belle hausse du dividende.