Carlsberg trinque aux bons résultats

Au cours de premier semestre de l'année, le brasseur Carlsberg a vu son bénéfice augmenter, grâce à la hausse des ventes de bières premium et spéciales. Le groupe danois progresse surtout en Asie et en Europe de l’Est.

55,7 millions d’hectolitres de bières

Carlsberg a vendu 55,7 millions d’hectolitres de bières et 9,9 hectolitres de boissons diverses au cours du premier semestre de l’année. Malgré le fait que le  chiffre d’affaires ait chuté à 30,97 milliards de couronnes danoises (4,2 milliards d’euros), hors effets de change, la croissance organique atteint quand même les 5,1%. Le bénéfice d’exploitation a augmenté de 6% à 590 millions d’euros, alors que le bénéfice a atteint les 330 millions d’euros, soit une augmentation de 7% par rapport au premier semestre 2017. Les quatre marques principales du groupe ont toutes fortement progressé ; Carlsberg (+11%), Tuborg (+8%), Grimbergen (+11%) et Kronenbourg 1664 Blanc (+55%). Ensemble, les bières spéciales enregistrent une croissance de 26%.

 

Par rapport à l’année précédente, le brasseur danois a vu ses ventes augmenter de près de 10% en Asie, alors qu’il enregistrait une croissance autonome  également en Europe de l’Est (+3,4%). En Europe de l’Ouest par contre, les ventes ont baissé d’un demi pour cent et le chiffre d’affaires est resté stable (+0,2%). Le groupe souligne toutefois que la vente de bières sans alcool dans notre région a augmenté d’au moins un quart.