Carrefour change la signalisation extérieure de ses magasins belges

Carrefour change la signalisation extérieure de ses magasins belges

L’enseigne française Carrefour va changer les noms de ses différentes formules de supermarchés en Belgique. Les nouveaux hypermarchés ne s’appelleront plus ‘Carrefour Planet’, mais ‘Carrefour’ tout court. A l’inverse les façades des supermarchés Express et Market afficheront uniquement les noms  Market ou Express et le logo, alors que le nom Carrefour disparaît.

A l’exemple du marché intérieur français

Une décision qui finalement n’a pas vraiment de quoi surprendre, car la Belgique suit ainsi l’exemple de l’enseigne sur son marché intérieur français : la communication extérieure est l’un des éléments que Georges Plassat en tant que CEO du groupe de distribution a changé en priorité. Selon lui la multitude de noms des différents formats prêtait à confusion et le nom Carrefour se suffisait à lui-même. Plassat estimait également qu’il fallait redonner à chaque format sa propre identité, citant à ce titre les concepts Market, City et Montagne.


C’est dans ce cadre qu’il faut interpréter la suppression du nom Planet en Belgique tout comme en France, bien qu’en France le nom ait probablement été rayé en raison de l’échec du concept. A l’époque Gérard Lavinay , country manager de Carrefour Belgique, affirmait pourtant qu’en Belgique le concept Planet serait maintenu vu son succès.


Changer, mais pour qui ?

Pourquoi ces changements de noms soudains en Belgique, sachant qu’il est très difficile de faire oublier un nom, comme en témoigne toute une génération de clients qui après autant d’années parlent encore toujours du GB, prédécesseur de Carrefour. L’enseigne a pourtant tenté d’y faire face par une plus grande standardisation.


Alors plusieurs questions se posent : la chaîne va-t-elle à nouveau adopter une approche plus locale et tente-t-elle de donner une image plus autonome aux franchisés ? Ou faut-il creuser encore plus loin et considérer cette démarche comme une manière de lâcher progressivement les plus petits formats, avec l’intention de les vendre à terme ? Bref, la voie est libre pour tous types d'hypothèses et de scénarios.


Distinction plus claire entre les différents formats

Vera Vermeeren, porte-parole de Carrefour Belgique, confirme que la nouvelle communication extérieure est en préparation depuis un certain déjà et ceci en vue de simplifier le positionnement des différents formats. « Dans les nouveaux magasins Express c’est déjà le cas. Quatre magasins sont déjà pourvus de la nouvelle signalisation avec uniquement le nom ‘Express’et le logo », précise Vermeeren.


Cette stratégie est-elle une façon de faciliter la cession de ces magasins ultérieurement ? A cette question  Vermeeren répond par la négative. Bien au contraire le but est de différencier davantage les différents formats. « Aujourd’hui le client confond parfois les différentes formules. Notre objectif est donc de renforcer l’identité de chacune d’entre elles. Ainsi nous voulons positionner Market  comme spécialiste du frais, Express comme magasin de proximité flexible avec un large horaire d’ouverture et les hypermarchés comme formule combinant prix avantageux et plaisir du shopping . »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Bientôt une taxe sur la viande ?

12/12/2017

D’ici 5 à 10 ans il y aura une taxe sur la viande, afin de diminuer la consommation de viande qui a de lourdes conséquences sur le climat et la santé. C’est du moins ce qu’estiment bon nombre de  chercheurs et de parlementaires du monde entier.

AB InBev ouvre une nouvelle brasserie en Chine

12/12/2017

AB InBev a ouvert une nouvelle brasserie en Chine, qui avec une capacité de production de 1,5 million de tonnes de bière par an est la plus grande brasserie du groupe en Asie. AB InBev espère ainsi tirer profit de l’essor de la classe moyenne en Chine.

Dr. Oetker à la conquête de la boulangerie industrielle belge

11/12/2017

L’allemand Oetker Gruppe, connu notamment pour ses pizzas surgelées Dr. Oetker, a racheté la boulangerie industrielle belge Diversi Foods, grand fournisseur de pain surgelé aux supermarchés belges et néerlandais.

Back to top